IRC : LA MINI DE DANI SORDO SOLIDE LEADER

 

Après avoir signé le premier temps scratch de la journée, dans l’ES4 située le long de la mer entre Fangu et Notre-Dame de la Serra (27,53 km), au sud de Calvi, le Norvégien Andreas Mikkelsen a quasiment perdu vendredi toute chance de remporter le Tour de Corse.

Dans la spéciale suivante, Erbajolo-Pont d’Altiani (24,57 km), le pilote de la Skoda Fabia sortait dès le début du chrono et, après avoir été remis sur route par des spectateurs, perdait plus de deux minutes et quarante secondes.

Du coup, Dany Sordo (Mini WRC), troisième de la première spéciale de ce vendredi derrière les deux Skoda ‘ officielles ‘ de Mikkelsen et de son partenaire Tchéque Jan Kopecky, deuxième de la seconde derrière un excellent Bouffier au volant de l’une des Peugeot 207 S2000, s’est emparé du commandement de ce Tour de Corse.

 

L’Espagnol devançait alors au classement général provisoire, le Tchèque Jan Kopecky, désormais la plus grosse chance de la firme de Mlada Boleslav, de 20 »8 et les Français Pierre Campana qui conduit une Peugeot 207, 3éme à 25 »1, bien que victime de soucis de freins dans cette ES5, Bryan Bouffier, le vainqueur 2011 du prestigieux Monte Carl’ lui aussi au volant d’une Peugeot 207, 4éme à 26 »6 et Mathieu Arzeno, encore un pilote Peugeot, 5éme à 32 »2.

A ce moment précis de la seconde étape ce vendredi, Il restait encore trois spéciales à disputer :

L’ES 6, Barchetta-La Porta et ses 23,24 km, L’ES7, Taverna- Pont de Castirla et ses 15,28 km. Enfin l’ultime du jour, l’ES 8, Erbajolo-Pont d’Altiani qui développe 24,67 km.

 

Dani Sordo signe le meilleur chrono dans l’ES 6, il l’a fait en 15’37’’1, à 2’’7 on retrouve Andreas Mikkelsen et Pierre Campana. Bryan Bouffier ne perd pas espoir, il réalise le 5ème temps, devant Mathieu Arzeno.

Soulignons l’abandon de Julien Maurin, le pilote Ford est sorti de la route dans la spéciale.

 

Une nouvelle fois, Dani Sordo réalise le meilleur temps, il devant pour sept dixièmes Pierre Campana. Bryan Bouffier signe le 3ème temps, un dixième devant Jan Kopecky.

Avec 29’’2 d’avance sur Jan Kopecky, Dani Sordo peut assurer dans la dernière spéciale de la journée.

Jan Kopecky signe le scratch de la dernière spéciale, il termine quatre secondes devant le pilote Espagnol. Les écarts se resserrent et Bryan Bouffier n’a qu’un dixième de retard sur Dani Sordo. Pierre Campana est 4ème, lui aussi à un dixième du pilote français.

 

Dani Sordo et sa Mini sont donc de solides leader. Au terme de cette seconde journée, le pilote espagnol occupe la tête de cette 55ème Edition du Tour de Corse, 4ème manche du championnat d’IRC.

Dans la dernière spéciale, Mathieu Arzeno perd sa 5ème place, le pilote Peugeot a dû s’arrêter suite à une crevaison, il a pu repartir mais il a souffert d’un problème de différentiel, sur cette spéciale il perd hélas cinq minutes et sans doute le bénéfice d’un superbe début de course !

 

Ce vendredi soir, en 1h58’17’’5, Dani Sordo devance la Skoda Fabia du Tchèque Kopecky de 25’’2 et la Peugeot 207 S2000 du jeune espoir Corse, Pierre Campana de 29’’6.

Ensuite, on retrouve la Peugeot 207 S2000, de Bryan Bouffier en 4éme position à 36’’ puis la seconde Skoda ‘ usine ‘ du Norvégien Andreas Mikkelsen, à 3’55’’6.

 

Jean Marc Manzagol et sa Peugeot 207 S2000  occupent la sixième place à 4’05’’8 devant la Skoda Fabia de Sepp Wiegand à 4’26’’4 et une autre 207 S2000 du Martiguais Mathieu Arzeno qui a dégringolé de la 5éme à la 8éme place se retrouvant ce soir à 5’53 ayant concédé la bagatelle de 4’54’’7  au cours de l’ultime spéciale du jour, l’ES8, celle de Erbajolo-Pont Altiani

Marie VALADON

Photos : Jo LILLINI

 

Sport

About Author

gilles