F1 :LE GRAND PRIX DE FRANCE AU PAUL RICARD, C’EST DEJA FINI ???

 

Le Grand Prix de France F1 au Paul-Ricard : C’est fini ?

L’élection de François Hollande à la Présidence de la République, met au point mort le dossier du Grand Prix de France F1 Le Grand Prix de France F1 était annoncé au circuit Paul-Ricard mais il est parti dans tous les sens…

 

Alors que, dans deux semaines, le Grand Prix de Monaco sera à la veille de sa journée d’essais libres – traditionnellement programmée le jeudi –  l’élection de François Hollande à la Présidence de la République, met pour le moment au point mort le dossier du Grand Prix de France F1, devenu depuis quatre ans un enjeu politique.

Et ce de façon de plus en plus intense sous l’impulsion du futur ex-Premier ministre. Un François Fillon sous la législature duquel le pays qui inventa le sport auto et les Grands Prix, aura eu le plus petit nombre de courses de F1 : deux en six ans !

Tour d’honneur aux 24H du Mans ? Tour d’horreur…

 

On peut cependant comprendre que né au pays des rillettes – la dernière course de F1 au Mans se déroula en 1967 sur le circuit Bugatti – François Fillon, passionné d’automobile et pilote amateur éclairé depuis un quart de siècle, est plus attiré par l’endurance que par autre chose.

Et personne de censé n’osera jamais contredire la magie mancelle.

Dans le genre Sarthois et fier de l’être, l’un des faits d’armes de « François le conducteur-pilote » restera une malheureuse « panne d’embrayage » d’une Audi qu’il conduisait pour un tour d’honneur avant le départ des 24 Heures du Mans 2007.

Un tour d’horreur en fait, car Roselyne Bachelot prit une véritable « estoumagade » pendant celui-ci.

Mais, c’est bien connu, lorsqu’un pilote tombe en rade, c’est toujours à cause de la mécanique et non l’inverse !

Mais il est vrai que François Fillon a démontré d’autres talents lors de ses participations comme concurrent au Mans Classic

Le discret Pierre Fillon, futur Président de l’ACO

 

Précisons que Pierre Fillon, au moins aussi passionné d’automobile que son frère aîné mais nettement plus discret, devrait être élu président de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) le 31 mai prochain, à la suite du départ de Jean-Claude Plassart après huit années de bons et loyaux services, qui ont notamment donné naissance au tout nouveau Championnat du monde d’endurance (WEC) de la FIA (Fédération internationale de l’automobile) dirigé par… Gérard Neveu – ex-chef de piste promu Directeur du circuit Paul-Ricard sous l’impulsion de Philippe Gurdjian.

 

« L’annonce sera faite entre les deux tours »

 

Au circuit Paul-Ricard donc, où l’on nous prédisait voici peu, lors de l’escale du Tour Auto :

« L’annonce de la confirmation du Grand Prix de France F1 sera faite entre les deux tours… », après un commentaire avisé – mais par qui ? – de Bernie Ecclestone à la BBC, c’est silence radio.

On le comprend aisément.

Pourtant, début le 30 mars, François Fillon avait profité d’un meeting de la Présidentielle en terre toulonnaise pour être accueilli sur le Plateau du Castellet, tel le messie, par le ban et l’arrière-ban économico-politique varois.

Enthousiaste devant micros et caméras, le maire de Toulon, Hubert Falco, s’était montré plus réaliste, en aparté, s’étonnant de voir « tant de monde (ndlr, de journalistes) pour ne rien apprendre ».

Rien, hormis le fait que l’État se portait garant du dossier confié à un GIP (Groupement d’intérêt public) constitué par le Département et la Chambre de commerce du Var, ainsi que par la ville de Toulon, le Conseil régional Paca et la Ville de Nice restant hors-jeu.

Et dont la création est paru au JO (Journal officiel) le 4 mai

Mais aujourd’hui, ce n’est pas le vote varois favorable à Nicolas Sarkozy qui va arranger les choses.

 

François Hollande : « Les circuits de F1 n’ont plus leur place… »

 

D’autant que dans le rétro, on retrouve un François Hollande pas si favorable que cela à l’égard d’une possible renaissance du Grand Prix de France F1, en Provence, surtout pour les raisons précédemment évoquées, ou ailleurs.

Sur l’antenne de BFM, alors qu’on lui demandait s’il aimait la F1, M. Hollande avait répondu :

« Pas tellement ».

Et d’ajouter au sujet de la présence de Renault en F1 :

« Au moment où on est dans la bataille contre le réchauffement climatique, où on réfléchit à des voitures sobres, je considère que les circuits de F1 n’ont plus leur place dans la compétition sportive ».

Plus récemment, il confiait au quotidien L’Équipe :

« Il y a eu trop d’empressement sur ce dossier, on le réexaminera si on est élus. Je ne pense pas que ce soit à l’État de faire quelque effort financier que ce soit. Il y a suffisamment d’urgences pour considérer qu’il y ait des dizaines de millions d’euros à consacrer au Grand Prix. »

 

Août 2011 : la bonne histoire belge

 

Comme à Magny-Cours, où un certain François Mitterrand, pourtant…. socialiste de son état, fit couler à flots l’argent public…

Tandis que le circuit Paul-Ricard – propriété de Slavica Ecclestone depuis son divorce d’avec Berniegéré par une holding suisse de droit international – n’a jamais reçu un centime d’aide de quelque institution que ce soit.

Mais cela c’est une autre histoire!

En attendant, le Grand Prix de France F1 au Paul-Ricard, c’est fini ?

Parce que, sauf erreur de mémoire, en août 2011, en pleine retransmission du Grand Prix de Belgique, TF1 avait annoncé que c’était quasiment fait, en alternance avec le Grand Prix de Spa-Francorchamps, afin de minimiser les millions d’euros de pertes envisagées.

Mais, c’était une bonne histoire belge, dont nous pouvons rire sans tenir rancune à qui que ce soit, tout en priant fort, vraiment très fort, afin qu’un miracle se produise et qu’elle prenne vie.

Car à l’heure du changement, une panne d’embrayage est si vite arrivée !

Et le calendrier 2013 va très vite devoir être fixé !

Sur que le nouveau gouvernement à autre chose en … tête que le renouveau du GP de France de Formule 1 !!!

 

Charles-Bernard ADREANI (La Provence) pour autonewsinfo

Photos : Bernard BAKALIAN- PatrickMARTINOLI-Raymond PAPANTI-Valérie MAUREL
http://www.laprovence.com/article/sports-region/grand-prix-de-france-f1-au-paul-ricard-cest-fini

 

Sport

About Author

gilles