ENDURANCE 2012 : L’IMBROGLIO ENTRE PESCAROLO SPORT ET LUXURY RACING FINIT… EN JUSTICE !!!

24 HEURES DU MANS : L’IMBROGLIO ENTRE PESCAROLO ET LUXURY SE TERMINE DEVANT LA JUSTICE

Il y a du RIFIFI, entre l’équipe PESCAROLO Sport et l’écurie LUXURY Racing, propriété de l’Allemande Stéphanie HOENER Seconde femme et veuve d’un milliardaire Allemand, Diethelm Höener, dit Didi et décédé en 2001 dans l’une des plus luxueuses villas de Cannes estimé à l’époque pour la bagatelle de … 22 millions d’€.

Dieter, était l’un des conseillers financiers du Chancelirer Helmuth Kohl et les circonstances de sa mort n’ont jamais été élucidées… Il fut à l’époque impliqué dans le célèbre et énorme scandale de la raffinerie Leuna, appartenant au groupe pétrolier ELF !!!

Les fiançailles peu avant les récentes 12 Heures de SEBRING, le 17 mars dernier avaient pourtant laissé naitre, l’espoir d’un mariage heureux, entre les deux Teams.

Malheureusement, la séparation et le divorce auront été prononcés avant que cette union ne donne ses fruits…

Du coup, Henri Pescarolo a dû se résigner la mort dans l’âme, à déclarer forfait avec sa nouvelle O3, pour les Six Heures de Spa, seconde manche du Championnat du monde d’endurance 2012, se contentant d’aligner uniquement la DOME Japonaise. Bolide pour lequel le financement est totalement assuré par les Nippons

Hélas,  et comme on va le voir et vous l’expliquer, l’histoire entre PESCAROLO et LUXURY, ne s’arrête pas à ce simple fait divers du forfait malheureux de la PESCA 03 et laissera des traces plus vite qu’on le pense et surtout, elle pourrait bien condamner les deux équipes.

PESCAROLO Team, parce qu’une nouvelle fois en manque de finance, Henri en délicatesse se débat pour aligner sa nouvelle 03 au départ des 24 Heures du Mans, épreuve qui arrive à grands pas (16-17 juin)

LUXURY Racing, parce que ses deux Ferrari, vont se retrouver ce dimanche soir sous scellés à la suite d’une décision d’un tribunal Belge, autorisant par deux fois cette semaine, PESCAROLO Team, à effectuer la saisie du matériel de l’équipe LUXURY !!!

Mais, comment en est -on arrivé à une telle issue…

Explications.

L’histoire ou plutôt ‘ L’Affaire ‘ débute fin décembre.

Henri Pescarolo, nous la raconte :

‘’ Un jour en fin d’année, je rencontre, à notre atelier dans le Technoparc  du Mans et présenté par Joël Riviére – l’homme qui a racheté fin 2010 le matériel en compagnie de Jacques Nicolet et qui le malheureux croyait bien faire– Olivier Repovic que je connaissais pour s’occuper de l’équipe LUXURY, accompagné de Stéphanie HOENER, la propriétaire de ce Team, accompagné d’un petit groupe. Lequel Repovic, devant Stéphanie,  me propose alors de trouver à travers son entreprise et pour nous aider à financer notre saison en endurance en 2012, un partenaire et ce pour un budget que j’estimais à deux millions d’€ pour aligner la PESCA 03. »

JOEL RIVIERE

Et Henri de nous expliquer :

«  J’ai trouvé cette femme extrêmement motivé, sympa. A l’époque, elle souhaitait même rapatrier ses deux Ferrari F458 dans nos ateliers Sarthois et en confier l’exploitation à mon ingénieur Claude Gallopin qui s’était occupé l’an dernier de celles du Team JMB. Ensemble ce jour-là, nous avons évoqué et discuté de notre programme 2012 avec , notre nouvelle auto la 03. Et si REPOVIC était bien le moteur et l’âme du rapprochement entre nos deux structures, les chiffres ont bien été communiqués à Madame HOENER. Ayant obtenu leur accord, je lance donc mon TGV 2012 à 300 à l’heure. Et début janvier, je démarre notre programme WEC. »

Henri se fait alors plus précis :

«  Arrive le 18 janvier, jour de la clôture des engagements au championnat du monde WEC. Sans nouvelles, je passe un mail à REPOVIC. Dans la mesure où Stéphanie HOENER ne me prenait plus au tél ! Lors de notre 1ére rencontre, Olivier me l’avait présenté comme sa femme, une riche héritière. Ce 18 janvier, je pose trois questions. 1, quid du versement de l’argent ?  2, je leur confirme que je resterais propriétaire de l’une des deux nouvelles Pesca 03. 3, je donne mon accord comme demandé préalablement pout leur céder 40% du capital de PESCAROLO Team. »

La réponse  ne tarde pas. Olivier REPOVIC  donne son accord sur ces trois points.

Henri, poursuit :

«  Et il me missionne pour confirmer notre engagement au Championnat du monde WEC. Du coup, je fais préparer un projet de contrat par mon conseil. Qui l’adresse à leur avocat à Strasbourg. Rendez-vous est alors pris pour la signature, fin janvier. Mais il est remis. Tous comme les suivants ! Voyant la situation bloquée, je commence à râler. Car l’argent promis, n’arrive pas. »

Sur ce arrive le déplacement à Sebring pour les 12 Heures, manche inaugurale du nouveau mondial.

Un communiqué commun PESCAROLO Team -LUXURY Racing est rédigé avec l’accord de Stéphanie HOENER qui le lit, fait quelques modifications et l’approuve, donnant son feu vert pour diffusion.

A Sebring, les deux Teams sont côte à côte et les couleurs des deux entités apparaissent sur les voitures et les tenues du personnel.

Au retour de Sebring, le silence radio reprend de plus belle.

Henri que nous avons interrogé à Spa en marge de la course nous lâche :

« Je mets des watts et hurle réclamant les versements promis. »

Finalement, trois vont arriver. Deux en nom propre de Stéphanie HOENER et le 3éme en provenance d’une société Luxembourgeoise, la somme globale représentant 10% du montant global, soit 200.000 €.

Du coup, à l’atelier du Technoparc, on continue de bosser dur

Mais les factures commencent à tomber et Henri cherche à joindre Stéphanie.

Henri, reprend :

« Entre temps, REPOVIC m’avait passé des texto confirmant qu’elle me suivait sur le projet 03. »

Mais O combien est la surprise d’Henri de recevoir alors en réponse de Madame HOENER

«  Qu’elle n’a plus rien à voir avec cette affaire ! »

Celle-ci, ajoutant :

« Débrouillez-vous avec Olivier REPOVIC. Cette affaire ne me regarde pas et n’est pas mon problème. Je ne suis définitivement plus votre interlocutrice. »

Et puis silence TOTAL. Plus de son…de sa part

Pourtant REPOVIC, lui, ne lâche pas l’affaire et annonce à Henri

«  L’arrivée d’un virement de 500.000€ en provenance des USA. Et qui transiterais par Nuremberg en Allemagne »

Mais reprend Henri :

« Je n’ai jamais rien reçu. Et je fais prévenir Stéphanie que si le contrat elle ne l’a pas signé, les trois versements ont valeur en droit commercial d’un début d’exécution et ce dans la mesure où le libellé des versements, indiquait  ‘acompte sur partenariat 2012’ »

Ca ne s’invente pas. CE SONT DES FAITS !!!

A Spa, Henri et Stéphanie se sont rencontrés car Olivier REPOVIC est désormais … hors-jeu, n’étant plus le ‘ boy friend ‘ de la propriétaire du Team LUXURY !!!

Ce qui évidemment complique encore un peu plus la situation…

Quoiqu’il en soit, elle est furieuse et a indiqué

« Qu’elle ne paierait RIEN »

Mais refuse de s’expliquer devant la presse. Laissant ce rôle au Team-manager, Alexander Campbell. Mais ce dernier  visiblement ne sait pas tout, n’étant qu’un des multiples éléments de ce que le paddock nomme  » La nébuleuse  » Luxury Racing

Sa mauvaise fois vue la situation et les faits ci-dessus expliqués risquent fort de couter cher, encore plus cher à Stéphanie HOENER !

Sans compter le scandale qui va éclater enfin au grand jour !!!

Henri prend donc un avocat Belge. Lequel a pris toutes les dispositions.

La justice locale n’a pas tardé et à donner raison à Henri PESCAROLO, l’autorisant à effectuer une saisie du matériel de l’équipe et donc des deux FERRARI F458.

Madame HOENER, tentera bien de faire lever cette saisie mais elle sera déboutée et le juge confirmera la saisie ce vendredi. Autorisant les deux Ferrari à prendre part à l’épreuve des Six Heures mais les replaçant immédiatement à la fin de la course sous saisie

Concernant les 24 Heures, Henri nous a déclaré en guise de conclusion de cette pitoyable affaire :

«  La 03 en sera soit avec l’argent que nous récupérerons via la décision de justice soit au pire si l’affaire traine, avec d’autres partenaires avec qui je discute actuellement  »

Qu’ajouter ?

Que cette lamentable affaire n’est pas à l’honneur de Stéphanie HOENER qui s’est franchement déshonorée et ne s’est pas comporté élégamment !!!

C’est le moins que l’on puisse dire… vis à vis de ce gentleman des circuits qu’est Henri Pescarolo.

Un monument du sport automobile et de l’univers de l’endurance

Lequel pourrait bien lui couter très cher au final..

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick MARTINOLI – Blayd ALLYDRYN


UN DERNIER ARRÊT POUR LA FERRARI F458 DU LUXURY RACING A SPA ???

FIA WEC Sport

About Author

gilles