24 HEURES DU MANS : UNE SEULE TOYOTA AU DÉPART DES 24 HEURES ???

 

 

Après un passage ‘’ éclair ‘’ mercredi et jeudi à Spa avant de se diriger ensuite vers le circuit Nivernais de Magny cours, pour y poursuivre le développement de sa toute nouvelle TS030 Hybrid,  l’équipe Toyota compte les jours qui la sépare des 24 Heures du Mans

Et alors que la journée des essais préliminaires est fixée au dimanche 3  juin prochain, la grande semaine commençant elle dès le dimanche 10 juin avec le traditionnel pesage, les nouvelles  concernant la participation à l’épreuve mancelle avec les deux voitures initialement inscrites sont loin d’être rassurantes …

En effet, selon nos informations, elles ne sont même franchement pas très bonnes les nouvelles sur le programme Toyota.
Comme on le sait, un second châssis est toujours et encore en cours de construction et ce afin de remplacer celui détruit lors de l’incident survenu le 4 avril dernier dans un test privé organisé sur le circuit Paul Ricard

Sortie de piste qui a également déjà motivé le forfait cette semaine aux Six Heures de Spa, seconde manche du Championnat du monde d’endurance WEC et disputé en Belgique.

A Spa, le staff de l’équipe Toyota a laissé entendre et suggéré que la deuxième TS030 Hybrid, ne serait pas prête pour la journée du test préliminaire, le 3 juin prochain.

Nouvelle absence qui laisse subsister un réel doute sur la possibilité réelle de retrouver ce bolide au départ des 24 Heures, sachant que les contrôles officiels débutent, une semaine plus tard, à partir du 9 juin.

Qu’en sera-t-il exactement ?

Bien malin qui pourrait aujourd’hui répondre à cette épineuse question.

En tout cas, ce retard n’est pas sans poser un problème de gestion de la journée des tests préliminaires, puisque les six pilotes doivent impérativement rouler et tourner en alternance sur la seule Toyota TS030 disponible.

En outre, trois d’entre eux, le Suisse Sébastien Buemi et les deux Japonais, devront absolument être en piste ce jour-là, ces recrues devant obligatoirement rouler car ils n’ont jamais encore couru au Mans.

Selon des rumeurs persistantes, le principal  problème  des responsables de l’équipe Toyota en ce moment, est encore et toujours de comprendre et de découvrir la véritable raison de la défaillance d’un élément de l’avant de la voiture, lequel  a causé l’accident du Paul Ricard, cause des terribles soucis actuels qui gâchent le retour de la firme Japonaise dans la Sarthe

Une seule certitude en ce samedi 5 Mai

 

Hier, vendredi 4, l’unique Toyota TS030 Hybrid, a bien repris la piste et poursuivi le programme interrompu le 4 avril au Castellet

En effet, en même que le tout nouveau prototype DELTAWING, également présent sur la piste nivernaise, la Toyota a longuement tourné. Avec Alexander Wurz et Nicolas Lapierre au volant.

Et selon nos informateurs, elle roulait  « comme un missile vitesse V « sur une piste sèche, sans vent et sous un ciel dégagé et ensoleillé

Nouveau test la semaine prochaine sur le circuit Espagnol de Motorland cette fois avec les six pilotes.

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick MARTINOLI – MICHELIN -WEC- LE BLOG AUTO

Sport

About Author

gilles