ENDURANCE WEC : LA POLE REVIENT A L’AUDI E-TRON HYBRID DE MCNISH !!!

 

 

Grandissimes favorites de ces Six Heures de SPA, l’équipe Audi n’avait que l’embarras du choix pour obtenir la pôle position qui lui semblait assuré à 100%, tant la domination des voitures Allemandes est insolente et outrageante.

Restaient deux questions pour l’attribution de ce chrono de référence.

D’une part, lequel des quatre équipages, allait se montrer le plus rapide et d’autre part, quelle Audi allait s’avérer la plus rapide entre la désormais classique R18 ultra diesel et la toute nouvelle e-tron quattro Hybrid

Absolument souverains, lors des trois séances libres disputées jeudi et encore ce vendredi matin, ou il s’était montré le plus rapide, l’équipage de l’une des deux nouvelles Audi Hybrid e-tron quattro, celui de la N°1 et composé du Français Benoit Treluyer, du Suisse Marcel Fassler et du jeune Allemand, André Lotterer, n’est pourtant pas parvenu à récidiver !!!

Pire même, puisque cette Audi N°1, ne s’élancera même pas depuis la 1ére ligne, n’obtenant que le… 3éme chrono !

 

 

 

Pôle pour l’AUDI des anciens  !!!

C’est finalement, l’une des deux nouvelles Audi e-tron Hybrid, confiée pour cet exercice toujours délicat de la chasse à la pôle, au toujours aussi rapide Alan MCNISH, la N° 2 que le pilote Écossais partage avec le Danois Tom KRISTENSEN et l’Italien Dindo CAPELLO, qui s’élancera demain samedi en pôle-position.

En effet, la seconde e-tron Hybrid, du trio TRELUYER-FASSLER-LOTTERER, constamment la plus rapide lors des trois précédentes séances des essais libres, jeudi et ce vendredi matin, n’a pu récidiver, Marcel FASSLER qui se trouvait à son volant, n’ayant pu faire mieux que le 3éme temps en 2’02 »705, à 0 »653 du temps de référence (2’01 »574)

 

 

Du coup, il ne partira même pas de la 1ére ligne, laissant l’AUDI N°4 de BONANOMI-JARVIS, la partager avec celle des anciens MC NISH-KRISTENSEN-CAPELLO!!!

Le jeune Italien signant un excellent temps :  2’02 »093, à 0 »514 de MCNISH. La quatriéme AUDI, la N°3 de DUMAS-DUVAL-GENE, complétant la seconde ligne, Loic DUVAL, gêné dans l’imposant trafic, signant 2’02 »705.

A 1 »126 de la pôle.

 

Derrière l’armada du Docteur ULLRICH, la meilleure des voitures ‘ essence » , la LOLA à moteur TOYOTA du Team Suisse Rebellion,  pointe à 2’655 avec 2’04 »234

 

LE POLEMAN MOQUEUR ! EH OUI, IL Y EN A QUI S’INTÉRESSE A LUI ET QUI BOSSE …

 

Venu nous conter ses tours chronos, l’heureux poleman, Alan McNISH, nous lâchait tout sourire et dans un parfait français  :

 » Je suis véritablement drôlement content d’offrir à Audi, la toute 1ére pôle de la nouvelle Audi Hybrid. C’est un formidable début pour cette voiture a nouvelle technologie. Ne reste plus qu’à concrétiser en course. Mais il faudra se montrer fort pour battre les trois autres équipages Audi « 

Et il poursuivait :

« Il fallait trouver deux tours clair sans trop de trafic pour viser la pôle. Dans mon 1er tour lancé, j’ai été un peu gêné à l’épingle de la Source et j’ai concédé disons 1/10. Le second a été parfait. Heureusement car ensuite, les pneus  n’offrent plus suffisamment de grip « 

Revenant sur la différence entre le pilotage de l’ancienne Audi R18 Ultra et celui de sa nouvelle R18 e-tron quattro Hybrid, il nous explique :

 » Il n’y a pas de grosse différence dans le pilotage. Seul le feeling est légèrement différent.  La puissance arrive tout simplement plus vite avec la récupération d’énergie mais c’est infime. On ne voit franchement pa vraiment la différence. Tant la sensation  est véritablement infime « 

Et Alan ajoute :

 » Il était important après les innombrables séances d’essais effectuées depuis décembre de rouler en course. Rien ne remplace la compétition et ses aléas.  C’est pourquoi de disputer cette épreuve sur ce circuit avec ses grandes lignes droites était primordial avant de nous retrouver au Mans »

Avant de conclure :

 » J’ai un petit regret. Celui de ne pas avoir affronté Toyota – son ancienne équipe – Pour nous d’abord car cela nous aurait permis de voir ou ils en sont et de nous situer car les connaissant, ils seront malgré le retard pris, prêt pour les 24 Heures. Pour eux ensuite, car la course reste la course malgré les nombreux tests de roulage. « 

Son pote et équipier Dindo Capello, se pointe et nous écoutant, intervient :

 » Cela me rappelle 2007 et l’arrivée de Peugeot au Mans et qui avait raté le début de saison et Sebring. On partait dans la plus totale inconnue »

 

 

Concernant Toyota, on précisera ce que le patron, Yoshiaki Kinoshita, nous a récemment précisé:

 » Pour nous au Mans, si on casse très vite, disons au bout de deux heures de course mais qu’on aura tenu le rythme des Audi avant, ce sera déjà un succès pour nos débuts « 


 

Alan s’offre outre cette pôle avec son temps de 2’01 »579, le meilleur chrono absolu depuis deux jours. Ses partenaires de la sur la N°1, la seconde e-tron Hybrid, de TRELUYER-FASSLER-LOTTERER, ayant été crédités de  2’01 »198 ce matin lors de la libre 3, de 2’03 »275, jeudi après-midi dans la libre 2 et enfin de 2’04 »434 , jeudi matin au terme de la séance libre inaugurale.

 

 

Dans la catégorie des LMP2, la pôle est décrochée par l’Oreca-Nissan du Team ADR-DELTA que se partagent l’Australien John Martin et les deux Anglais Robbie Kerr et Tor Graves. Cette voiture signe le 11éme temps absolu et le meilleur donc des LMP2, en 2’09’’302, à  7’’723 de l’Audi de Mc Nish.

Suit, en 2’09’’343  la Lola B12/80 Coupé  du Team Lotus. Laquelle est aux mains de l’Italien Luca Moro, de l’Américain  Kevin Weeda et du Britannique James Rossiter.

Et la  Zytek –Judd de l’écurie JOTA, pilotée par les deux Anglais Simon Dolan et Sam Hancock, avec un chrono de 2’09’’634

 

 

La MORGAN-Judd  du Team OAK Racing, de Jacques Nicolet, Mathieu Lahaye et Olivier Pla, pointe au 4éme rang avec 2’09’’656

Les deux Signatech-Nissan, sont un peu plus loin. Celle de Nelson Panciatici-Pierre Ragues qui était en charge de la qualif et Roman Rusinov, apparait à la 22éme place avec un temps de 2’11‘’520 –  douzième LMP2- et la seconde du trio Franck Mailleux-Olivier Lombard-Jordan Tresson, suit au 24éme rang avec 2’12’’078. Le jeune Lombard se trouvant au volant

 

 

En GTE Pro, c’est la Ferrari F 458 de l’écurie Française Luxury Racing que conduisait  Frédéric Makowiecki et qui en partage le baquet avec le Brésilien  Jaime Melo qui se retrouve en pole avec un chrono de 2’34 »996 devant l’autre Ferrari F458 de la Scuderia  AF Corse d’Amato Ferrari

Et que pilotent, les deux anciens pilotes F1, Giancarlo Fisichella et Gianmaria Bruni. Ils concèdent 0’’373.

L’Aston Martin Vantage V8 de Mücke-Fernandez-Turner, signant le troisième temps en 2’20’’227 à 0’’084 des ex pilotes de GP, devant la Porsche Felbermayr Proton, de Lieb-Lietz , à 0’’024 et la seconde F458 AF Corse, de Bertolini-Beretta, à 0’’634.


 LA FERRARI F458 DU TEAM LUXURY RACING POLE EN GTE/PRO

 

En  GTE Am, la pôle revient à la Porsche 911 RSR de l’écurie Normande IMSA, de Narac-Armindo-Pons  en  2’21’’640, devant la F458 AF Corse de Perazzini-Cioci-Griffin, à 0’’335 et la F458 de Luxury, de Ehret-Montcalvo-Jeanette, à 0’’887

Suivent les deux Corvette de Larbre, de Bornhauser-Canal- Rees et Belloc- Bourret.

Gilles GAIGNAULT

Photos : Patrick MARTINOLI

Tous les classements ci-dessous

 LA PORSCHE 911 RSR DU TEAM IMSA DE NARAC-ARMINDO-PONS

 

DERNIÈRE MINUTE

La LOLA du Team STATUD déclare forfait !!!

Et ce à la suite de la violente sortie de route survenue hier jeudi en toute fin de séance provoquant l’interruption des essais au drapeau rouge alors qu’Alexander SIMS, se trouvait au volant, la Lola B12/80-Judd LMP2, a violemment tapé les rails dans le haut du fameux raidillon. Irréparable car le bolide est beaucoup trop endommagé, la voiture N°30 du trio SIMS-BUURMAN-IANETTA, ne pourra donc malheureusement pas prendre le départ et le Team Status, a déclaré forfait

 

 LA GRILLE DE DEPART

 

1.Ligne

Capello-Kristensen-McNish (Audi R18 e-tron) Team Audi Joest : 2’01”579

Bonanomi-Jarvis (Audi R18 ultra) Team Audi Sport : 2’02”093

2. Ligne

Fässler-Lotterer-Tréluyer (Audi R18 e-tron) Team Audi Joest : 2’02”232

Dumas-Duval-Gené (Audi R18 ultra) Team Audi Sport : 2’02”705

3. Ligne

Prost-Jani-Heidfeld (Lola B12/60 Toyota) Team Rebellion : 2’04”234

Leventis-Watts-Kane (HPD ARX03) Team Strakka : 2’04”636

4. Ligne

Belicchi-Primat (Lola B12/60 Toyota) Team Rebellion : 2’05”078

Brabham-Chandhok-Dumbreck (HPS ARX03) Team  JRM : 2’06”946

5. Ligne

Bourdais-Minassian (Dome S102.5 Judd) Team Pescarolo : 2’06”954

Moreau-Baguette-Kreihamer (Pescarolo Judd) –Team OAK : 2’07”504

6. Ligne

J.Martin-Kerr-Graves (Oreca 03 Nissan) Team ADR Delta : 2’09”302

Moro-Weeda-Rossiter (Lola B12/80 Lotus) Team Lotus : 2’09”343

7. Ligne

Dolan-Hancock (Zytek Z11SN Nissan) Team Jota : 2’09”634

Nicolet-Lahaye-Pla (Morgan Judd)  Team OAK : 2’09”656

8. Ligne

T.Holzer-Schultis-VanDerZande (Lola B12/80 Lotus)  Team Lotus : 2’09”833

Pérez Companc-Ayari-Kaffer (Oreca 03 Nissan) Team Pecom : 2’09”965

9. Ligne

Zugel-R.González-Julian (Zytel Z11SN Nissan) Team Greaves : 2’10”656

Heinemeier Hansson-Leinders (Morgan Judd) Team OAK : 2’10”875

10. Ligne

Clarke-Brière-Petersen (Oreca 03 Nissan) Team Boutsen Ginion : 2’11”052

Potolicchio-Dalziel-Sarrazin (HPD ARX 03) Team Starworks : 2’11”185

11. Ligne

Firth-Hugues-Hartley (Oreca 03 Nissan) Team Murphy : 2’11”166

Panciatici-Ragues-Rusinov (Oreca 03 Nissan) Team Signatech-Nissan : 2’11”520

12. Ligne

Frei-Hirschi-Meichtry (Oreca 03 Nissan) Team  Race Performance : 2’11”667

Mailleux-Lombard-Treisson (Oreca 03 Nissan) Team Signatech –Nissan : 2’12”078

13.Ligne

Giroix-M.Jousse-Johansson (Lola B12/80 Nissan) Team Gulf : 2’14”297

Fatien-Ihara-Deletraz (Lola B12/80 Nissan) Team Gulf : 2’15”537

14.Ligne

Thirion-Haezebrouck (Norma M200P Judd) Team Extreme Limit : 2’17”810

Makowiecki-Melo (Ferrari 458 Italia) Team Luxury : 2’19”770

15.Ligne

Fisichella-Bruni (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse : 2’20”143

A.Fernández-Mücke-Turner (Aston Martin Vantage V8) Team AMR : 2’20”227

16.Ligne

Lieb-Lietz (Porsche 911 RSR) Team Felbermayr : 2’21”640

Bertolini-Beretta (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse : 2’20”885

17.Ligne

Armindo-Narac-Pons (Porsche 911 RSR) Team IMSA : 2’21”640

Perazzini-Cioci-Griffin (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse :  2’21”975

18.Ligne

Ehret-Montecalvo-Jeannette (Ferrari F458 Italia) Team Luxury : 2’22”062

Bornhauser-Canal-Ress (Corvette C6 ZR1) Team Larbre : 2’22”534

19.Ligne

Belloc-Bourret (Corvette C6 ZR1) Team Larbre :  2’22”542

Kauffman-Vickers-Aguas (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse : 2’23″116

20.Ligne

Camathias-Palttala-Daniels (Porsche 911 RSR) Team JWA : 2’24″035

Ried-Roda-Ruberti (Porsche 911 RSR) Team Felbermayr : 2’25”358

21.Ligne

Krohn-Rugolo-Jönsson (Ferrari F458 Italia) Team Krohn : 2’26”763

Sims-Buurman-Ianetta (Lola) Team Stratus : Forfait

TOUS LES PILOTES DU CHAMPIONNAT WEC 2012


FIA WEC Sport

About Author

gilles