ENDURANCE : AUDI ENTAME SA LONGUE DOMINATION AUX SIX HEURES DE SPA

 

SIX Heures de SPA.

AUDI fort logiquement devant !

Sans surprise, aucune, l’équipe Audi, l’armada  – quatre voitures – de la firme d’Ingostadt, a fort logiquement largement dominé et survolé les deux premières séances des essais libres des Six Heures de Spa, ce jeudi sur le toujours superbe circuit de Francorchamps

En fin de matinée, d’abord sur le toboggan Ardennais de Francorchamps, puis en fin d’après-midi, ensuite, Audi et comme prévu, n’a laissé que des miettes à ses adversaires.

Audi place effectivement ses … quatre bolides aux… quatre 1éres places !

Les deux classiques R18 diesel et les deux nouvelles e-tron Hybrid

Sans Peugeot, qui s’est et à la surprise générale, retiré brutalement du tout nouveau Championnat du monde que la firme réclamait pourtant avec force, le mercredi 18 janvier dernier, ni Toyota, malheureusement forfait à la suite de problèmes mécaniques, survenu lors d’une séance de tests au Castellet le 4 avril dernier, la firme allemande devrait donc au vu de ces premiers tours de roue, à nouveau dominer la manche Belge du Championnat WEC.

Aux récentes 12 Heures de Sebring, à la mi-mars, les R18 TDi Ultra, avaient, rappelons-le, réalisé le doublé, lors de l’épreuve inaugurale de ce Championnat WEC

 

Ce jeudi, lors de la première séance d’essais libres, ce sont les quatre bolides de la firme d’Ingolstadt qui se sont placées en tête. L’équipage Benoît Tréluyer- Marcel Fässler – Andre Lotterer, sur la toute nouvelle version hybride R18 e-tron quattro,  signe le temps de référence en 2’04 »434, devançant le trio Romain Dumas -Loïc Duval – Marc Gene, sur la « classique » R18 Ultra, de quarante-quatre millièmes de seconde.

Gene remplaçant Timo Bernhard, récemment blessé dans une sortie de piste, à l’occasion d’une séance d’essais privés organisée en Floride, au lendemain des 12 Heures de Sebring

 

Timo, dont nous avons eu de bonnes nouvelles ce jeudi. Alors que nous bavardions en compagnie du patron d’Audi Sport, le Docteur Wolfgang Ullrich, et que nous nous inquiétions du devenir du pilote Allemand, son patron nous a confié :

 » Il se trouvait hier dans mon bureau à Ingolstadt et nous sommes plutôt optimistes et espérons le retrouver parmi nous dans quelques semaines au Mans « 

 

 

Suivaient ensuite, les ‘ anciens ‘ Capello-Kristensen-McNish (R18 e-tron) à 0 »382 et Jarvis-Bonanomi (R18 Ultra) à 0 »403. La première voiture non-labellisée Audi, pointant en cinquième position à…. 2 »433 du meilleur chrono. Il s’agissait de la Lola B12 Rebellion de Belicchi-Primat, suivie de la voiture-sœur, pilotée par Nicolas Prost -Neel Jani -Nick Heidfeld.

Septième, le tandem Nicolas Minassian – Sébastien Bourdais, sur la Dome-Judd du Pescarolo Team, lâchait, lui, quatre dixièmes, face aux Lola-Rebellion mais déjà à plus de deux secondes et demie  par rapport aux Audi.

 

 

En fin de journée, rebelote !

Les Audi récidivaient et obtenaient les quatre premiers rangs avec dans l’ordre

A SPA, lors de la seconde séance des essais libres, ce jeudi en fin d’après-midi, nouveau carton plein pour l’équipe du Dr ULLRICH. Comme ce matin, les quatre AUDI, réalisent les quatre meilleurs temps. Sans surprise les Audi continuent leur cavalier seul, écrasant leurs adversaires sur le toboggan de Francorchamps.

 

Comme lors de la 1ére séance, c’est  l’Audi R18 e-tron, la N°1 de l’équipage Tréluyer-Fässler- Lotterer qui signe le meilleur chrono en 2’03’’075, précédant la N°2 du trio Capello-Kristensen-McNish, crédité de 2’03’’411 à 0’’336.

Suivent, les deux autres Audi, la N°4 et la 3 de Bonanomi-Jarvis et Dumas-Duval-Géne, respectivement à 0‘’345 et  0’’794

 

 

Derrière, on pointe Lola-Toyota de l’écurie Suisse Rebellion et confiée au trio, Prost-Jani-Heidfeld, à 3’’237.Laquelle devance la Dome-Judd de l’écurie Pescarolo Sport pilotée par Sébastien Bourdais et Nicolas Minassian, classée 6éme à 4’’438.

La seconde Lola-Toyota Rebellion de Belicchi-Primat, est 7éme à 5’’325, les deux OAK Racing, la LMP1 Pescarolo de Moreau-Baguette-Kraihamer et la LMP2 Morgan, de Nicolet-Lahaye-Pla,  meilleure LMP2, se classent 8éme et 9éme à 5’547 et 6’’983.

Le TOP 10 étant complété par la Lola B12 de Holzer-Shultis-Van der Zarde, à 7’’332. La HPDARX03a du Team JRM de Brabham-Chandhok-Dumbreck suit au 11éme rang à 7’’334.

 

La Signatech-Nissan LMP2 de Panciatici-Ragues-Rusinov, pointe elle en douzième position en 2’10’’457 à 7’’382

Suite des essais ce vendredi avec les qualifications pour la course longue de Six heures et dont le départ sera donné samedi à 14Heures 30

Gilles GAIGNAULT

Photos :Patrick MARTINOLI

LA OAK PESCAROLO DE NICOLET-LAHAYE-PLA

LA LOLA DU TEAM STATUS DE IANETTA-SIMS- BUURMAN

LA CORVETTE LARBRE DE BORNHAUSER-CANAL-REES

LA FERRARI DU TEAM LUXURY DE MAKOWIECKI-MELO

LA PORSCHE IMSA DE NARAC-ARMINDO-PONS

L’ASTON MARTIN ‘USINE’ DE FERNANDEZ-MUCKE-TURNER

LOLA GULF RACING DU TEAM GIROIX DE DELETRAZ-IHARA-FATIEN

LA FERRARI DU TEAM AF CORSE DE FISICHELLI-BRUNI

FIA WEC Sport

About Author

gilles