JACQUELINE BERNIGAUD EST MORTE…

 50 ANS DU CIRCUIT DE MAGNY COURS 2 MAI 2011 AU CLASSIC DAYS

 

Jacqueline BERNIGAUD n’est plus.

Une grande Dame du Sport Automobile Français s’en est allé…

Et le circuit de Nevers-Magny cours est en deuil

En effet, Jacqueline BERNIGAUD est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, à 90 ans, étant née le  22 février 1922  à Chaumont dans le département de la Haute Marne

Avec la disparition de Madame BERNIGAUD, c’est toute une page de la belle histoire du circuit de Magny cours et du sport automobile Français qui se tourne !

 

Jacqueline BERNIGAUD était la veuve d’un important propriétaire-éleveur de charolais, Jean BERNIGAUD épousé en 1942
Jean BERNIGAUD à qui elle donnera  sept enfants :

Elisabeth –  Jean Luc – Brigitte –  Pierre François – Martine –  Christophe et Jérôme

Après la mort de son mari en novembre 1971, elle poursuivra l’œuvre de ce dernier, un touche à tout véritable passionné de sports mécaniques qui avait au début des années 60, choisi de construire un petit circuit automobile au cœur de la Nièvre sur la commune de Magny cours, dont il était le maire depuis 1957, située entre Nevers et Moulins, au bord de la Nationale 7, ou il possédait des terres agricoles.

La petite piste verra le jour sur son domaine de Bardonnay, au lieu-dit « Les Gaillères ».

Jean Bernigaud décide de faire construire une piste auto-moto de 2 000 mètres, une piste moto-cross de 1 550 mètres, des tribunes, des installations pour la sécurité et des parkings.

Il en confiera la réalisation à Louis Stevenot, entrepreneur. Grand père de notre ami Sébastien Crussol, du club des voitures de sport Matching Numbers

La piste moto-cross sera elle, inaugurée le 12 mars 1961. A cette occasion on organise une course et 5 000 spectateurs répondront présents ce jour- là au Motor Stadium.

Le 19 novembre 1965, au terme du 1er Volant Shell, Jean Bernigaud décide de réunir les personnalités présentes pour l’événement afin de leur exposer son projet d’agrandissement du circuit. C’est le début de six années d’importants travaux.

En 1971, le nouveau circuit de Magny-Cours est terminé. Il affiche désormais une longueur totale de 3 850 mètres et une largeur utile constante de 9 mètres lui permettant d’accueillir des courses de 30 voitures ou 40 motos.
Ce nouveau circuit sera inauguré le 2 mai 1971

JACQUELINE BERNIGAUD ET SON VIEUX COMPLICE TICO MARTINI

 

Après la mort de son mari en novembre 1971, Jacqueline BERNIGAUD assurera avec talent la direction du circuit de Magny cours où toute une génération de jeunes espoirs tricolores (Arnoux-Laffite-Depailler-Jaussaud-Pironi) effectuera ses gammes et ses premiers tours de roues au sein de la fameuse et très célèbre Ecole de pilotage  Jim Russel, devenu Winfield et que dirigeaient les frères Mike et Richard Knight, avec le support d’un certain Tico Martini, venu de sa lointaine Ile de Jersey.

Le Conseil Général de la Nièvre acquière le circuit en 1986, en le rachetant à la famille Bernigaud,  avec un gigantesque projet d’y construire une piste de F1, le circuit Jean Behra sera finalement démoli en 1988 pour laisser place au nouveau circuit automobile de Nevers Magny-Cours.

1989, les débuts de l’ère Formule 1

 

En 1989, le circuit désormais homologué pour recevoir le Grand Prix de France de Formule 1 est inauguré le 29 avril. Une page se tourne et une nouvelle histoire commence.

Le premier Grand Prix de France de F1 sur le circuit automobile de Nevers Magny-Cours, en présence du Président de la République François Mitterand, a lieu le 7 juillet 1991.

Ce dernier confira à son amie fidèle, Jacqueline BERNIGAUD et qui nous l’avait un jour raconté :

 » Surtout ne m’invitez plus jamais à assister à ce GP avec vos petites voitures qui font du bruit et sentent mauvais  »

Lequel GP sera remporté par le Britannique Nigel Mansell au volant d’une Williams-Renault. Suivront sur la plus haute marche du podium Nivernais, Alain Prost, Michael Schumacher, Damon Hill, Heinz-Harald Frentzen, David Coulthard, Ralf Schumacher, Fernando Alonso, Kimi Raikkonen et enfin Felipe Massa

 

 

Durant les années 90, de nombreux aménagements seront réalisés, essentiellement sur des aspects de sécurité ou des structures d’accueil réservées au public.

En 1992, on supprime la courbe « Esse » juste après l’épingle « Adélaïde » pour des raisons sportives et sécuritaires relatives à la F1.

En 1994, la nouvelle piste de karting est créée, puis il faudra attendre l’an 2000 pour assister à la création de la piste « Club ».

La piste Grand Prix est une nouvelle fois modifiée en 2003 au niveau des virages du « Château d’Eau » et du « Lycée » rendant ainsi le tracé moins dangereux et plus propice aux dépassements. Le bâtiment de la piste « Club » est également construit.

Depuis avril 2010, la direction du circuit a été confié à l’ancien pilote-manager Serge Saulnier enrôlé par le Sénateur Marcel Charmant

Début mai 2011, Jacqueline qui vivait depuis plusieurs années à Nevers, reviendra sur ‘ son ‘ circuit pour assister à la célébration des 50 ans du circuit.  Et ce à l’occasion des Classic Days.

Ce fut son ultime visite.

Les obsèques de cette grande DAME qu’était Jacqueline BERNIGAUD, se dérouleront  ce lundi  à 15 heures en l’Eglise de Magny cours, suivi de son inhumation dans le caveau familial du cimetière  voisin

Gilles GAIGNAULT
Photos :  Emmanuel LEROUX – autonewsinfo – Archives STEVENOT- Bernard BAKALIAN

Circuits Nécrologie Sport

About Author

gilles