RALLYE D’ARGENTINE : À LA RENCONTRE DES ‘AFICIONADOS’ DE RALLYE !

 

Apprécié pour la beauté des paysages traversés et l’ambiance que savent entretenir les ‘aficionados’ de sport automobile, le Rallye d’Argentine sera la cinquième manche du Championnat du Monde FIA.

Le Team  Citroën, engage les équipages qui ont terminé aux deux premières places de l’édition 2011 :
Sébastien Loeb – Daniel Elena – également vainqueurs des six dernières éditions – et Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen.

Avec plus de 500 km chronométrés, l’épreuve sud-américaine fera la part belle à l’endurance.

C’est une véritable histoire d’amour qui lie Citroën Racing et le Rallye d’Argentine.

Sept fois vainqueur à Villa Carlos Paz, l’équipe  Citroën, n’aura pas d’autre ambition que de poursuivre la série ! Avant cela, les pilotes effectueront une halte à Buenos Aires pour le week-end.

Samedi 21 avril, Sébastien Loeb (Photo podium 2011), Mikko Hirvonen, et Thierry Neuville ont fait  fumer les pneus de la DS3 WRC lors d’un ‘roadshow’ organisé devant la faculté de droit de la capitale Argentine.

 

 

Après avoir rejoint la région de Córdoba, les équipages ont débuté les préparatifs d’une épreuve annoncée comme particulièrement difficile. Exploitant les possibilités de la réglementation, les organisateurs ont porté le kilométrage
chronométré au delà de la barre des 500 km, contre 350 km pour la majorité des épreuves du WRC.

En point d’orgue, Matadero – Ambul, un secteur long de 65,74 km et couru le dimanche matin à 8h00, sera la plus longue
spéciale disputée depuis bien longtemps !

 

Daniel Elena, explique :

« Le plus ‘drôle’, si je puis dire, c’est que cette spéciale n’a jamais été disputée par le passé »

Et il enchaine:

« Les routes argentines peuvent être très roulantes ou assez cassantes et nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre. Ce qui est certain, c’est qu’aucun pilote ne pourra être à 100% du premier au dernier kilomètre. Les écarts risquent de se faire et de se défaire, mais il se peut qu’à l’arrivée les premiers ne soient séparés que de quelques secondes… Cette spéciale ne sera pas le seul juge de paix, il y aura aussi les deux passages dans les 52 km de Ascochinga – Agua de Oro, les 39 km de Intiyaco – Golpe de Agua… »
Face à ce programme musclé, Sébastien Loeb ne tremble pas :

« Après ma déconvenue lusitanienne, je suis bien décidé à renouer avec la victoire, surtout sur ce rallye à l’ambiance incomparable. Encore une fois, le choix des ordres de départ pour la première étape risque d’être un sacré casse-tête. Au Portugal, nous avions pris un risque mesuré en décidant d’ouvrir la route, car il n’y avait que 35 km de spéciales au programme. En Argentine, ce sont plus de 200 km de chronos qui nous attendent le vendredi !»


Deuxième de l’édition 2011, Mikko Hirvonen veut également oublier le dernier rallye :

« Nous pensions que le Portugal permettrait d’afficher plus précisément la hiérarchie entre les différents concurrents. Les circonstances de course ne l’ont pas permis et je pense que les débats seront une nouvelle fois très ouverts. Au Portugal, nous avons passé la majeure partie de la course sur un rythme mesuré. Il s’agissait avant tout de rester sur la route, tant notre avance était conséquente. Je suis impatient de retrouver la vraie compétition en Argentine. Ce sont de très belles spéciales et je me réjouis toujours de disputer ce rallye. »

L’occasion avant d’attaquer cette cinquième épreuve 2012, de lui reparler du Rallye du Portugal

 

Ce rallye vous a-t-il permis de franchir un nouveau cap dans votre maîtrise de la Citroën DS3 WRC ?

« Ce rallye a été très particulier. Très vite, nous nous sommes retrouvés seuls en tête et nous avons adopté un rythme qui tenait plus de la survie qu’autre chose. Dans le même temps, notre écart avec les autres ne cessait d’augmenter ! Jarmo disait en plaisantant qu’avec ce niveau de performance nous étions bons pour retourner en Championnat de Finlande… Nous n’avions cependant pas besoin de démontrer une quelconque pointe de vitesse, il fallait juste gérer cette course comme nous savons le faire. Les essais préliminaires à l’Argentine m’ont permis de me remettre dans un rythme digne du WRC. »

L’Argentine est un des rallyes qui a le mieux réussi à Citroën par le passé. Heureux d’aborder cette épreuve avec les Rouges ?

« Je suis heureux au départ de chaque rallye avec Citroën ! C’est vrai que l’Argentine est un rallye à part, l’ambiance est incroyable et certaines spéciales, comme Mina Clavero – Giulio Cesare, ne ressemblent à aucune autre. J’ai obtenu mon meilleur résultat en terminant deuxième l’an passé. J’espère faire au moins aussi bien cette année, en tous cas j’ai la volonté de ma battre avec les meilleurs. Ce sera un rallye d’autant plus intéressant qu’il renoue avec un format favorisant un peu plus l’endurance. »
De la Suède au Mexique, du Mexique au Portugal : avec Jarmo, vous vous mettez en scène dans des vidéos
relatant d’improbables voyages de rallye en rallye. Y’aura-t-il une suite ?

« Oui, vous retrouverez mes aventures entre le Portugal et l’Argentine dans quelques jours ! J’ai eu cette idée et nous avons décidé de la concrétiser. Je promène donc mes deux gros sacs de voyage d’une épreuve à l’autre et nous nous amusons bien en réalisant ces petits films. Cela nous permet de montrer à ceux qui n’ont pas la chance de voyager quelques facettes des pays que nous traversons. Je m’implique beaucoup dans la gestion de mon site internet, je suis actif sur Facebook et Twitter. J’aime ces outils car ils me permettent de communiquer directement avec mes fans. »

 

 

En l’absence de Latvala, les adversaires des pilotes Citroen seront donc en Argentine, le Norvégien Petter Solberg (photo) qui porte tous les espoirs de l’équipe Ford mais aussi, la recrue ‘ pigiste ‘ intérimaire de luxe, l’Espagnol Dani Sordo qui roulera dans le baquet de la Ford de l’infortuné Finlandais.

Et sur lequel Malcom Wilson, compte beaucoup…

Le match à quatre, étant arbitré probablement par Mads Ostberg, Ott Tanak et le jeune Russe Novikov, sans oublier Naser Al Attiayh qui commence à bien s’habituer au pilotage de la DS3

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

 

WRC

About Author

gilles