LA RECONVERSION DE PIERRE CESAR BARONI

 

On se souvient de Pierre-César Baroni, brillant rallyman des années 80-90.

Baroni a débuté en compétition des 1973 avec l’inoubliable ‘Gord’, la fabuleuse R8 Gordini. Il a raccroché définitivement son casque à la fin de la saison 2000 après le Rallye d’Antibes. Epreuve où il s’était aligné une dernière fois au volant d’une Mitsubishi Lancer Evo 6.

Pierre-César y avait d’ailleurs brillé se classant à une jolie seconde place, derrière l’intouchable Citroën  Xara que pilotait Philippe Bugalski.

 

A son palmarès, figurent plusieurs podium final des championnats de France des Rallyes, Vice Champion d’Europe 1992 sur Lancia HF intégral, champion d’Europe des rallyes en 1993 sur Lancia HF intégral, Baroni a piloté toutes sortes de voitures de course telles que :

R8 Gordini, Alpine Renault 1800, Alfa Roméo coupé Bertone, Autobianchi Abarth, Porsche 2L7-3L, Ford RS 2000 GR1, Ford RS 1800 GR4, Ford RSI Turbo, Sierra Cosworth GRN GRA, Alfa Roméo 75 GRA , Lancia HF, Ford Escort GRA, Toyota GRA, Subaru GRA, Ford Kit car 2000, Mitsubishi EV4 -5-6.

Bolides avec lesquels, il fut vainqueur de 16 rallyes nationaux et internationaux.

 

Retiré du monde de la course au début des années 2000, Pierre César Baroni, au sein sa structure BRC , proche de Nice a développé, préparé et loué des Mitsu Lancer Evo 4-5-6-7-8.

Parallèlement à cette activité et avec la collaboration de l’un de ses proches, un ingénieur chimiste, il a mis au point un traitement moteur.

Ce produit innovant a d’ailleurs obtenu une brillante récompense au concours Lépine.

Au vu de cette récompense, César Baroni a créé la société Riviera Racing pour commercialiser ce traitement moteur et  la firme Speedy, l’a proposé  à ses clients, pendant une décennie, avec à la clef, un énorme succès commercial et 1,5 million de véhicules traités avec ce produit.

Début 2005, l’entreprise a développé plusieurs additifs de nouvelle génération, lesquels sont destinés à diminuer les rejets polluants et économiser du carburant.

Connu sous l’appellation d’Exel Motor, cet additif a été testé grandeur nature et certifié par huissiers sur la route par des conducteurs effectuant de très nombreux kilomètres.

Et notamment par l’ancien pilote, le regretté Philippe Couesnon, disparu au printemps 2009, l’homme qui a battu plusieurs records du monde de distance parcourue non-stop, dont le plus prestigieux, celui de 500.000 km d’affilée en un an.

Record officiel car établi avec un constat d’huissier.

 

Cela a permis à Baroni, de constater que l’additif Exel Motor répondait aux attentes de son équipe technique avec des résultats excellents. Depuis d’autres ‘’ testeurs – essayeurs ‘’ ont couvert  plus de 25.000 km chacun avec le même succés !

Le constat est sans appel : Diminution d’environ 10% de la consommation et surtout une baisse très importante des rejets de CO2 !!!

EXEL Motor, a également développé une gamme de produits dédiée aux transporteurs routiers car le contexte actuel étant plutôt favorable à une recherche de baisse des consommations et à la diminution des rejets de CO2, ils sont intéressés par tout moyen d’y parvenir.

 

Il faut avoir à l’esprit qu’actuellement le poste carburant, représente près de 30% du coût total d’exploitation dans leur activité.

La consommation et les rejets de CO2 varient en fonction de plusieurs critères comme :

– le type de véhicule
– la spécificité des trajets routiers, montagne ou plaine, autoroute ou réseau classique
– la prise de conscience du transporteur quant au contrôle de sa consommation, en ayant mis en place une formation de ses chauffeurs à une conduite économique ou la modification des boîtiers électroniques.
– la typicité du chargement moyen, en fonction de la densité de celui-ci (rapport poids/surface). Certains transporteurs privilégient d’ailleurs des matières moins lourdes pour diminuer ses rejets CO².

Plusieurs solutions existent, plus ou moins efficaces et coûteuses, EXEL- Motor en fait partie mais avec l’assurance de résultats très positifs:

En plus, si la consommation de base est déjà plus faible, l’efficacité d’EXEL-Motor sera d’autant plus efficace avec une consommation standard ou élevée, ce qui est le cas avec d’autres transporteurs circulant en secteur montagnard et transportant des matières lourdes (eau, boissons, farine…)

Parallèlement au coût du carburant en constante augmentation, les transporteurs sont « pressés » par leur clients afin de diminuer aussi leurs rejets en CO². La plupart d’entre eux s’engagent sur une charte contrôlée par l’ADEME, pour réduire ces rejets.
Chaque litre de gazole économisé, en plus de l’économie financière, permet de réduire les rejets de 2.59Kg de CO².

Plusieurs tests ont été effectués par des transporteurs comme Pepsico Spain, à Barcelone, qui, après avoir constaté le résultat, a « additivé » toute sa flotte de 1200 véhicules, ou les Transports Deret et d’autres.

Dernièrement EXEL-Motor a organisé un test grandeur nature sur une année avec les transports Trans-Energie sur l’ensemble de sa flotte, le résultat est là aussi sans appel avec une économie de 100 000 € de carburant, déduction faite de coût du produit EXEL Motor,  et plus de 216 tonnes de rejet de CO2 en moins.

Il faut savoir qu’un litre d’EXEL Motor traite 1000 litres de gasoil. Il existe des produits similaires distribués, mais sont beaucoup plus chers et sans garantie de succès.

En plus, aucun d’entre eux, ne fait référence à des aspects aussi importants que le traitement préalable antibactérien, nécessaire à la suppression des bactéries présentes dans les cuves de stockage et qui se développent ensuite dans les réservoirs et circuits des véhicules. Le traitement anti-bactérien présent dans l’additif Exel-Motor est un des 11 composants dont l’effet cumulé aux autres principes actifs permet un résultat visible.

Actuellement, Pierre-César Baroni, discute avec des transporteurs routiers qui disposent de flottes de plusieurs milliers de camions et a passé récemment, un accord avec plusieurs transporteurs du groupement Tred-Union, comptant 80 entreprises et près de 3500 camions.

Cet additif aux composants très spécifiques intéresse les transporteurs et retient leur attention car une économie d’environ 7,8% par an sur le poste carburant, qui est le poste budgétaire le plus important dans le transport, ne peut les laisser indifférents !

Laissons la parole à César Baroni pour conclure :

« Depuis la création du produit, nous avons mis tout notre budget  dans son développement technique, même si cela nous a certainement pénalisé au niveau de notre communication.  Mais nous voulions un produit efficace qui donne des résultats concrets, c’est notre marque de fabrique. Nous avons enchainé les tests qui nous ont permis de progresser et d’arriver aujourd’hui à proposer un produit abouti et efficace. »

Vu la flambée des cours du pétrole et celle dans la foulée des carburants, nul doute qu’on va parler de ce produit innovant !!!

Gilles GAIGNAULT

Photos : PCB et Teams

Economie Sport

About Author

gilles