RALLYE LYON CHARBONNIERES : QUATRIEME SUCCES POUR DANY SNOBECK !

 

Ce samedi soir, on a assisté à la quatrième victoire en … cinq éditions, pour Dany Snobeck

Champion de France 2008, déjà vainqueur du Rallye Lyon-Charbonnières Rhône en 2008, 2009 et 2011, Dany Snobeck devient le premier pilote à s’imposer à quatre reprises sur cette épreuve.

Associé à Gilles Mondesir dans une Citroën C4 WRC, il devance la Ford Focus RS WRC du tandem Jean-Marie Cuoq – Jérôme Degou de moins de dix secondes.

Romain Dumas et Matthieu Baumel avec leur Porsche 997 GT3, terminent sur le podium avec la victoire de la manche du Trophée Michelin.

Grâce à cette seconde deuxième place consécutive après celle obtenue au Touquet, Jean-Marie Cuoq s’empare de la première place du Championnat de France des Rallyes.

 

Si le ciel a plutôt été clément durant toute cette 64e édition du Rallye Lyon-Charbonnières-Rhône, les quelques gouttes de pluie qui sont tombées dans les épreuves spéciales, vendredi et samedi, ont joué un rôle important dans l’animation du classement.

Premier en action, Stéphane Sarrazin, aub volant de la Peugeot 307WRC,  signait le meilleur temps de la première épreuve spéciale avant, malheureusement pour lui,  de sortir dès le premier virage de l’ES2 !

 

 

Reparti avec près de six minutes de retard, une collection de dix meilleurs temps sur quatorze possibles, ne lui permet cependant  de revenir qu’en quatorzième position.

Jean-Marie Cuoq avec sa Ford Focus RS WRC, était le premier à en profiter en prenant la tête du classement général devant Eric Brunson, le vainqueur de la manche du Touquet avec la Subaru Impreza WRC.

L’ordre s’inversait lors de la dernière spéciale lorsqu’un raté dans la stratégie de départ de la Ford coûtait une vingtaine de secondes à Jean-Marie Cuoq qui rétrogradait au troisième rang derrière Dany Snobeck et sa Citroën C4 WRC.

 

 

Parti en première position lors de la seconde étape samedi, le leader du Championnat de France des Rallyes, Éric Brunson sortait malheureusement de la route dans l’ES11, entre Les Ardillats et Chiroubles.

Il racontait:

Pas récompensés de notre attaque sur ce Lyon Charbo, avec cette sortie en tête à queue sur du goudron lisse rendu très glissant par la pluie à 3km de l’arrivée de l’ES11, c’est dommage mais le positif restera notre progression sur ce type de terrain par rapport à 2011. Pour la Subaru, c’est moins grave que prévu, et pour moi et David on a la chance d’être en pleine forme. Rdv au Limousin

Brunson ‘ hors jeu ‘, Jean-Marie Cuoq, se replaçait encore en première position mais devait une nouvelle fois concéder du temps à cause d’un problème de stratégie de départ. Un départ anticipé dans l’ES13, toujours dû à la même cause, anéantissait les espoirs du pilote du Team Chazel by GT2i Ëroik Drink, qui voyait Dany Snobeck, prendre l’avantage sur le fil et pour moins de dix secondes.

Prudent afin d’éviter tous les pièges, Dany Snobeck a parfaitement maîtrisé sa course. Il s’impose ainsi pour la quatrième fois au terme du Rallye Lyon-Charbonnières Rhône, faisant mieux que Jean-Claude Andruet, Bernard Darniche, Christian Rigollet et Philippe Bugalski, tous bloqués à trois victoires.

 

 

Comme l’an passé, Romain Dumas réalise une course proche de la perfection. Le pilote Porsche place sa 997 GT3 sur le podium et gagne la manche du Trophée Michelin devant Hervé Véricel (Porsche 997 GT3 du Team 2B Yacco) et David Salanon qui dispose d’une Peugeot 207 Super 2000.

Au pied du podium, Pascal Trojani, lui zavec une Peugeot 307WRC, termine quatrième devant Bryan Bouffier et sa Peugeot 207 Super 2000, sorti vainqueur d’une classe A7S très relevé avec Freddy Loix (Peugeot 207 Super 2000) et Cédric Robert (Peugeot 207 Super 2000 / Team Saintéloc Racing – Mister Auto).

 

 

Le Championnat de France des Rallyes se poursuivra du 17 au 19 mai avec la 46e édition du Rallye Région Limousin Vassivière.

Heureux de ce nouveau succès, Dany Snobeck, expliquait  :

« Je n’ai jamais rien lâché. Comme je n’étais pas bien calé, l’équipe a modifié les réglages de la Citroën C4 WRC. Si je ne suis pas encore au niveau de l’an passé, je n’en suis pas loin. Cette voiture est un bolide mais je ne suis pas Loeb. Je le répète, j’ai 66 ans. C’est ma plus belle victoire, il fallait aller la chercher. Même dans la dernière spéciale, alors qu’il fallait assurer, je termine devant Cuoq. C’est ma quatrième victoire, un record absolu. J’ai laissé passer pas mal de victoires l’an passé. Là, je voulais vraiment terminer ! »

Comme on l’imagine aisément, Jean-Marie Cuoq, finalement second avec sa Ford Focus RS WRC du Team Chazel by GT2i Eroik Drink, confiait, un tantinet déçu :

« On prend la tête du championnat mais c’est quand même rageant. Au Touquet, nous étions en tête et nous perdons sur un mauvais choix de pneus. Là, c’est la stratégie de départ qui nous fait perdre le rallye alors que nous étions en tête. Avec tout ça, on perd plus d’une minute. Ça fait partie du jeu mais c’est dommage. Mon copilote a bien assuré l’intérim après le rallye national que l’on avait fait ensemble. Ça me fait plaisir que Dany gagne. Sa sortie du Touquet m’avait fait quelque chose. Il a été régulier et je le félicite pour sa victoire. Je prends la tête du Championnat de France des Rallyes mais j’ai l’impression de faire l’épicier en terminant deux fois deuxième. »

Quant à Romain Dumas, superebe troisièlme au volant de son habituelle Porsche 997 GT3, lui il lâchait :

« Un super week-end. Nous nous sommes vraiment amusés. C’est la première fois que nous sommes si proches de la tête de la course. Nous étions tout le temps dans la bataille. Et, en plus, on fait un vrai scratch. On ne fait pas une meilleure place que l’an passé mais nous sommes beaucoup plus proches. Il va falloir revenir pour gagner. Lorsque je vois Dany et son âge, je me dis qu’il faut revenir ! C’est un très beau rallye avec un plateau exceptionnel, on ne s’attendait pas à finir sur le podium. »

 

 

Le rallye en bref : 64e Rallye Lyon-Charbonnières Rhône – 14 épreuves spéciales, 1 avec temps forfaitaires. Stéphane Sarrazin : 10 meilleurs temps, dont 1 ex-aequo, Romain Dumas:  2 dont 1 ex-aequo, Jean-Marie Cuoq et Eric Brunson : 1. Leaders ES1 : Stéphane Sarrazin, ES2 à ES6 : Jean-Marie Cuoq, ES7 à ES10 : Eric Brunson, ES11 à 12 : Jean-Marie Cuoq, ES13 et 14 (arrivée) : Dany Snobeck.

Classement général final provisoire

1 SNOBECK Dany – MONDESIR Gilles (Citroën C4 WRC) 1h57’30″4 – 2 CUOQ Jean-Marie – DEGOUT Jérôme (Ford Focus WRC) à 09″3 – 3 DUMAS Romain – BAUMEL Matthieu (Porsche 997) à 1’07″3 – 4 TROJANI Pascal – VESPERINI Jean-Noel (Peugeot 307 WRC) à 2’03″3 – 5 BOUFFIER Bryan – PANSERI Xavier (Peugeot 207 S2000) à 2’09″7 – 6 LOIX Freddy – VANNESTE Lara (Peugeot 207 S2000) à 2’33″2  – 7 MAURIN Julien – URAL Olivier (Ford Fiesta WRC) à 2’36″3 – 8 VERICEL Hervé – GUILLARME Frédéric (Porsche 997 Cup) à 2’54″8 – 9 ROBERT Cédric – DUVAL Matthieu à 3’04″0 – 10 ROCHE Pierre – ROCHE Martine (Mini JCW WRC) à 4’01″2…

Principaux abandons

BRUNSON Eric – HEULIN David (Subaru Impreza WRC S12B) Sortie de route sans gravité dans ES11 ROUSSET Eric – SAUCE Christophe (Peugeot 206 WRC) non présenté départ étape 2 ZUCCARELLI Charles – BONIFET Pierre-Antoine (Peugeot 206 WRC) Mécanique dans ES12 CHAVANNE Jérôme – CHIOSO Alexandre (Fiat Abarth Punto S2000) Mécanique entre ES05 et ES06 NANTET Gilles – MURCIA Corinne (Porsche GT3 997) Mécanique entre ES01 et ES02 ROUILLARD Patrick – ZAZURCA Guilhem (Porsche 997 GT3) Mécanique fin étape 2 FAVRAT Pascal – DUVAL Jean-Luc (Peugeot 306 Maxi) Mécanique dans ES07 PRUVOT Xavier – PRUVOT Nathalie (Toyota Celica GT 4) Sortie de route sans gravité dans ES13 DEBACKERE Mélissa – COKELAERE Cindy (Citroën DS3) Mécanique dans ES09 BEAUX Jérémy – LACAN François (Citroën DS3) Sortie de route sans gravité dans ES07

Classement provisoire du Championnat de France des Rallyes après le 64e Rallye Lyon-Charbonnières Rhône

1. Jean-Marie Cuoq : 48 points – 2. Eric Brunson : 40 points – 3. Freddy Loix : 39 points – 4. Anthony Cosson et Mathieu Arzeno: 30 points

 

Georges COLIN

Photos : FFSA – DPPI

 

Sport

About Author

gilles