F1. FORMIDABLE VICTOIRE POUR MERCEDES ET NICO ROSBERG AU GP DE CHINE A SHANGHAI

 

Nico Rosberg, l’un des jeunes pilotes les plus talentueux mais également probablement le plus sympa et le plus accessible a enfin triomphé en F1 et décroché sa toute première victoire en carrière en GP, en remportant ce dimanche le Grand Prix de Chine, disputé à Shanghai.

Le pilote de la formation Mercedes l’emporte en devançant les deux anciens Champions du monde (2008et 2009) les duettistes de l’écurie McLaren, les britanniques Jenson Button et Lewis Hamilton qui l’entouraient alors que le fils de l’ancien Champion du monde, son père Keeijo dit Keke Rosberg grimpait sur la plus haute marche de son premier podium

Nico, aura donc du patienter jusqu’à son 111éme Grand Prix pour gouter enfin aux joies de la victoire et intégrer le cercle des pilotes victorieux en F1

Ce week-end à Shanghai, Nico Rosberg a été tout simplement le  » King  » !

« C’est fantastique, c’est un moment spécial pour moi et pour toute l’équipe. On a attendu assez longtemps. Ça s’est bien passé tout le week-end. La stratégie et la gestion des pneus ont très bien marché. On a encore du boulot. On a fait beaucoup de progrès et c’est très beau à voir. J’ai hâte de retrouver mon équipe pour célébrer ça.»

Et Nico, poursuivait :

« C’est un sentiment incroyable. Je suis ravi, très excité. Ça a mis du temps avant d’arriver, et pour l’équipe aussi, qui attend depuis plus de deux ans. Enfin, nous y sommes arrivés ! C’est génial et très agréable de voir à quel point nous avons progressé. Je ne m’attendais pas à aller aussi vite aujourd’hui, même si j’espérais tout de même pouvoir me battre pour les premières places.»

 

 

Déjà poleman, il n’a commis aucune faute, aucune bévue et a transformé cette position de pointe en victoire et ce au terme des 56 tours que comportait cette troisième manche du Championnat du monde millésime 2012

Mais si samedi, il affichait un large sourire, satisfait de SA pôle, la première fois de sa jeune carrière, il a débuté en F1 au début de la saison 2006, à l’âge de 20 ans – il est né le 27 juin 1985 en Allemagne à Wiesbaden , sa maman étant de nationalité Allemande – au sein de l’écurie britannique Williams, il lui aura donc fallut patienter  sept saisons pour vaincre.

Offrant à son équipe, la firme Allemande Mercedes une victoire HISTORIQUE, le dernier succès dune ‘ Flèche d’Argent ‘ remontant au 11 septembre  1955  lors du GP d’Italie à Monza et le triomphe de l’inoubliable pilote Argentin, l’immense Juan-Manuel Fangio !!!

Cette année-là, Mercedes avait gagné cinq des sept GP !!!

Autant dire que le triomphe de Nico Rosberg ce dimanche matin aura surement des répercussions à Stuttgart, siège de la firme à l’Étoile…

 

 

En effet et après quatre saisons passés au sein de l’équipe de Sir Franck Williams,à bien apprendre son métier de pilote de GP, Nico a rejoint le Team Mercedes Grand Prix, il y a trois ans au début de l’année 2010. Équipe ou on l’associait à  » L’Icône  » des Grands Prix, l’ immense Michael Schumacher , le  » KAISER   » de la F1 avec ses sept titres mondiaux.

S’entendant à merveille avec son brillant ainé et compatriote qui n’a cessé depuis de lui prodiguer de bons conseils, Nico est devenu, l’un des meilleurs pilotes actuels de la discipline

Et disposant enfin après deux campagnes en 2010 et 2011 des plus difficiles, d’une monoplace capable de lui permettre de le démontrer avec quelques sublimes coups d’éclats chez Williams, Nico a entamé la saison 2012 avec l’objectif de gagner.

Il n’aura pas attendu trop longtemps car des la troisième épreuve au menu du calendrier F1 de 2012, ce dimanche le jeune Rosberg a réalisé son rêve.

Il était temps car il piaffait d’impatience ‘imiter son vieux complice et pote, Lewis Hamilton, les deux jeunes gens ayant fait ensembles leurs gammes en karting avant de débuter tous deux en sport automobile.

 

 

A Shanghai et après deux petits arrêts au stand, contre trois pour la majorité de ses adversaires. Nico Rosberg a donc devancé les deux McLaren de Jenson Button et de Lewis Hamilton, lesquels ont formidablement bataillé en fin de GP pour s’assurer de rejoindre et encadrer sur le podium, leur ami, le pilote Mercedes.

Button, a même envisagé de rattraper le futur vainqueur entrevoyant une possible victoire mais le Champion du monde 2009 avec la Brawn, a malheureusement pour lui, connu un arrêt au stand, un tantinet longuet.
Le choix des pneus Pirelli et la stratégie aux stands offrit un beau duel en fin de course avec la McLaren de Jenson Button, dotée d’un train neuf de P Zero Blanc medium et chassant le leader, monté sur un même train de medium plus anciens. Bien que Button se soit arrêté à trois reprises et ait perdu du temps lors de son dernier arrêt, sa charge sur le dernier relai de Shanghai fut impressionnante, comme celle de nombreux autres pilotes en fin de parcours. A quatre tours de l’arrivée, Button parvenait ainsi à passer la Red Bull de Sebastian Vettel pour s’attribuer la seconde place.

Vettel a fait le choix d’une stratégie à deux arrêts, mais fut contraint de se défendre face à la McLaren de Lewis Hamilton, qui récolte la troisième marche du podium dans l’avant-dernier tour en dépit du fait d’avoir réalisé un arrêt de plus que le Champion du Monde en titre. Hamilton occupe désormais la tête du championnat du monde, notamment grâce à la stratégie différente adoptée par McLaren par rapport à la majorité de la concurrence.

L’Anglais fut l’un des rares pilotes à demeurer en tendres durant son second relais, tandis que la majorité des pilotes chaussaient les composés les plus durs lors de leur premier arrêt.

 

 

Quant à Lewis Hamilton, sa troisième place le ravit. Et ce pour deux raisons :

Tout d’abord, parce qu’elle lui permet d’en profiter au passage pour s’emparer du commandement du Championnat du monde et ce aux dépens de l’ancien leader, l’Espagnol Fernando Alonso dont la Ferrari, n’a pu faire mieux que neuvième ici à Shanghai.

Et, d’autre part parce sa performance lui a donné l’occasion d’accompagner Nico son grand copain sur le podium !!!

Troisième du Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton totalise ce soir 45 points et s’empare de la tête du classement général provisoire au détriment de Fernando Alonso, seulement 9éme ce jour. L’Espagnol, ancien leader en arrivant à Shanghai, rétrograde à la 3éme place avec 37 points précédé également, de Jenson Button, qui en compte, 43 points.

 

 

Hamilton qui expliquait :

« Ça faisait un bon moment que je ne m’étais pas retrouvé en tête du championnat. C’est dommage que Jenson et moi ayons raté la victoire, mais je suis vraiment satisfait de l’équipe.En partant de la première ligne, j’aurais sans doute pu jouer la victoire. Ce GP restera comme l’une des meilleures courses auxquelles j’ai participé. C’était une course fantastique, une bagarre incroyable, avec beaucoup de champions du monde et de très bons pilotes qui faisaient le train. »

Quant à Button, lui il confiait :

« On a dû perdre neuf à dix secondes au stand. Quand je suis ressorti, j’avais quatre voitures devant moi, que je n’ai pas réussi à doubler tout de suite, au lieu d’avoir un tour clair, en pneus froids.  je me suis régalé aujourd’hui. C’était une grosse bagarre, mais très propre, c’est toujours agréable, et j’ai bien apprécié le moment où j’ai dépassé Vettel. » 

Martin Withmarsh, leur patron, lachant lui :

« Jenson aurait-il battu Rosberg si son dernier arrêt s’était mieux passé? Incontestablement, il serait ressorti dans de meilleures conditions, avec une piste dégagée. Mais on ne peut pas affirmer pour autant qu’il aurait gagné et puis, c’est le jour de Nico. »

Finalement la seule ombre au tableau de ce GP idyllique chez Mercedes restera l’abandon de Schumi !!

Michael Schumacher, a en effet été contraint de jeter l’éponge au cours du 13éme tour. Et ce suite à son passage aux stands.Cet arrêt lui a été hélas  fatal car une roue mal serrée l’a contraint à l’abandon quelques hectomètres plus loin.

 

 

Toutefois la performance de son jeune équipier qu’il a suivi depuis le muret du stand Mercedes aux côtés de Ross Brawn  ne l’a nullement empêché de sourire lorsqu’il a aperçu Nico Rosberg franchir en grand vainqueur la ligne d’arrivée

Tout comme le patron de Mercedes Motorsport, l’ancien journaliste  Norbert Haug et tous les membres de l’écurie Mercedes
Mercedes et qui attendait cette 10éme victoire en Grand Prix depuis… 1955.
Outre, les prestations réussis du trio Rosberg-Button-Hamilton, de ce GP de Chine,on  retiendra le retour – attendu – des monoplaces Red Bull-Renault !

Mark Webber et Sebastien Vettel n’ont pas démérité même si leurs montures semblent encore un peu dépassé par les Mercedes et les McLaren-Meredes en perfs pures

Ils se classent finalement 4éme et 5éme.

 

De quoi redonner un peu de baume au cœur et le sourire au double Champion du monde en titre, Complétement en retrait en ce début de saison et éclipsé par les pilotes des Flèches d’Argent et des monoplaces de Woking

Sorti incroyablement dés la Q2 samedi, le jeune Allemand a tenté de rivaliser en courses à Shanghaï. Il figurait même à quelques  tours de l’arrivée en seconde position ! Mais Vettel a finalement cédé du terrain, trahi par ses pneumatiques.

Le verdict et la punition sont rigoureusement identiques pour la Lotus-Renault de Kimi Raïkkönen…

L’ancien Champion du monde Finlandais a lui lâché la bagatelle de … douze places en l’espace de quelques tours.

 

 

 

Plusieurs tours dauphin de Nico Rosberg, le revenant en GP  a malheureusement pour lui dégringolé jusqu’à une bien modeste 14éme place, pas du tout révélatrice de son beau GP.

L’ancien pilote de la Scuderia Ferrari finit hélas bien loin de son partenaire, le Français Romain Grosjean qui termine enfin un GP et en bonne position – sixième – après ses étourderies de Melboune et Sepang….

Les deux autres tricolores, Jean-Éric Vergne avec la Toro Rosso-Ferrari, longtemps détenteur du meilleur tour en course, se classent respectivement 16éme, juste devant son coéquipier, l’Australien Daniel Ricciardo et 20éme pour Charles Pic. Ce derjier poursuit son apprentissage et continue d’emmagasiner de l’expérience.

A Shanghai il boucle son troisième GP en trois courses.

Bien. Très bien

 

(A suivre )

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard ASSET – Teams -Red Bull

 

ROMAIN GROSJEAN TERMINE A UNE BELLE SIXIÈME PLACE

 

F1 Sport

About Author

gilles