BOL D’OR: LE POINT A MINUIT. BAGARRE INTENSE ENTRE KAWASAKI,SUZUKI ET YAMAHA. BMW EST OUT…

3 MANAGERS (KAWASAKI-YAMAHA-SUZUKI) CHASSENT LA VICTOIRE AU BOL

 

Ce samedi et après 9 heures d’une course  échevelée sur le circuit de Magny Cours, la course mythique du Bol d’Or, lancé à 15 heures sous la pluie, s’est nettement décantée  mais au prix d’une  surprise de taille.

Certes tout le monde attendait la pluie qui  fut ponctuelle  pour un départ à 15 heures sur piste  bien détrempée.

Dès le départ, la SUZUKI N° 1 emmenait la farandole colorée dans une poussière de pluie et les cadors  ne chômaient pas  pour assurer leur statut de Teams majeurs.

Nous parlons bien évidemment de la KAWASAKI N° 11, de la YAMAHA N° 94, de la BMW N° 99 et de la HONDA  N° 77.

Lors du premier ravitaillement, les choix de gomme diffèrent un peu selon les Teams.

Entre mixtes et slicks, les techniciens de Pirelli , de Dunlop ou de Michelin, guident le choix des managers mais peu de différence sensible, n’est à noter.

 

Sauf que la SUZUKI mène le bal avec un Vincent PHILIPPE ‘Impérial’ dans son premier double relais. A 16h 35, c’est le premier gros événement de la soirée avec la chute de Damian CUDLIN sur la BMW ‘ officielle ‘ !

Un passage au stand, un re départ de Sébastien GIMBERT et c ‘est bientôt malheureusement  l’abandon.

Avec des cadences infernales, la SUZUKI, tient tête à la KAWASAKI N° 11, quasiment sur ses talons alors que deux tours plus loin, les deux YAMAHA (YART  et GMT ) luttent fraternellement ?

Alors qu’une averse amène tout le monde à passer par les stands pour changer d’enveloppes, Vincent PHILIPPE dans le virage d’accès à la ligne des stands glisse sur la piste détrempée et chute .

Il ramène à 18h 48, la machine au stand et part au PC médical, ou l’on décèle une fracture de la clavicule droite.

 

Ses deux coéquipiers, Anthony DELHALLE et Fabien FORET, se répartissent alors les relais  et font front crânement remontant de la cinquième à la seconde place, reprenant la bagatelle de deux tours.

A minuit donc, la KAWASAKI mène le bal et ce avec deux tours d’avance devant la SUZUKI. A la troisième place, on pointe la YAMAHA GMT94, dans le même tour que la SUZ, alors que la YAMAHA du YART qui occupe la quatrième place, précède de deux tours, la HONDA N° 77 .

 

Chez YAMAHA, Christophe GUYOT, confesse qu’un petit souci électronique semble réduire un petit peu les performances, alors que chez KAWASAKI, Gilles STAFLER avoue dérouler le programme apparemment sans souci…

Chez SUZUKI, la tension demeure forte. A deux, les pilotes  vont-ils pouvoir tenir jusqu’à 15 heures ce dimanche?

Comme on le voit, la course est plus que passionnante.

Nous vous la raconterons plus avant, à l’issue de cette  76 ème édition, dimanche soir.

 

Texte et Photos: Alain MONNOT

 

Moto - Endurance Sport

About Author

gilles