WTCC : RETOUR A MARRAKECH !!!

Marrakech, le retour !

Le circuit urbain Moulay El Hassan accueille pour la troisième fois le FIA WTCC. L’an passé, rappelons-nous, l’épreuve n’avait pu avoir lieu, malgré le soutien de la FIA et des autorités locales.

Raison majeure ,

Il manquait une bonne moitié du budget à l’organisation.

On imagine la déception de Mehdi Bennani, le seul concurrent Marocain qui roule dans cette discipline depuis trois saisons déjà, au moment de l’annulation, lui qui porte les couleurs rouge et vert du Maroc depuis 2009 dans le Championnat mondial des voitures de Tourisme, et y représente à lui seul le continent africain !

 

C’est donc, avec un grand plaisir que le sympathique pilote natif de Fès, va tenter de briller à nouveau devant son public pour ce retour du WTCC à Marrakech.

Mehdi Bennani, est entré dans sa quatrième saison de WTCC, la deuxième aussi au volant d’une BMW 320 TC de l’équipe italienne Proteam Racing.

Sur son circuit national, il rêve d’améliorer son meilleur résultat dans la discipline à ce jour, signé lors du dernier Grand Prix de Macao, avec une 6e place dans la course 2.

Le tracé marocain, n’est certes,  pas aussi prestigieux, pas aussi varié et difficile que le tracé chinois, mais c’est quand même un circuit à forts risques pour les carrosseries, vu la proximité des murets de protection…

Après l’entame de la saison presque parfaite d’Yvan Muller, lors des deux premières manches de Monza et Valencia, l’Alsacien est  un net leader au classement et la formation Chevrolet apparaît on ne peut plus favorite, avec aussi un Alain Menu revigoré par sa première victoire de l’année.

Et qui est venu saluer le travail accompli avec son nouvel ingénieur Albert Lau. Mais Rob Huff, qui n’a pas encore franchi en vainqueur une ligne d’arrivée, n’entend pas s’en laisser compter par ses équipiers et néanmoins rivaux.

 

 

Même si le matériel a vraiment changé, Marrakech pourrait réserver des surprise, car si Chevrolet y avait réussi en 2009, l’équipe RML n’avait obtenu que deux 2e places avec Huff et Muller lors de la seconde édition, battus par Tarquini (Seat) et Priaulx (BMW). C’est dire si l’Italien et le nouveau leader de la marque munichoise entendent bien tirer leur épingle du jeu.

Les Chevrolet Cruze devront quand même compter sur une revalorisation des lests imposés, calculée après les deux premières manches.

C’est ainsi que les Cruze embarquent 40 kg de plus, les Seat Leon WTCC 30 kg et les BMW 320 TC 20 kg. Si les Seat Leon TDI et Ford Focus S2000 (pas encore à la pointe de la grille) bénéficient d’un allégement de 20 kg par rapport au poids de base, les Sunred Leon 1.6T, se voient légèrement mieux loties qu’à Valencia, avec un poids neutre de 1160 kg.

 

 

Cela va-t-il permettre à Tiago Monteiro de marquer de bons points, en attendant de disposer du nouveau moteur Seat 1.6 turbo ?

Sur un tracé qui lui avait souri lors de sa dernière visite, où il avait conquis les 3ème et 4ème places des deux courses, Tiago explique qu’il s’attend à un rude combat.

« Toutes les courses sont difficiles mais sur un circuit en ville tout est amplifié. Malgré tout, j’aime courir si près des murs, entre deux rangées de rails. Il faut garder une marge de sécurité pour éviter les contacts avec les autres voitures ou les touchettes avec les murs. C’est ce que j’aurai à l’esprit en commençant le week-end »

Et le pilote Portugais de rajouter :

« Au Maroc, les courses ont toujours un visage particulier grâce aux spectateurs qui expriment leur enthousiasme sans complexe et qui procurent aux pilotes une motivation supplémentaire. C’est génial de sentir l’aide du public. »

Tiago se souvient aussi qu’il y avait décroché une 3e et une 4e place il y a deux ans :

« Ce sera une course exigeante où les pneus auront un rôle prépondérant dans le déroulement du week-end et je me demande où nous nous situerons par rapport à nos principaux adversaires. Je crois qu’il pourrait y avoir quelques surprises »

Monteiro, dont le programme actuel, n’est pas de tout repos, entre le WTCC, d’éventuelles participations en Championnat suédois, et le management de son équipe de GP2 Series, Ocean Racing Technology, maintenant étendue au GP3.

 

 

Ce vendredi, c’est le Britannique du Team Chevrolet, Rob Huff qui s’est montré le plus rapide lors de la premiére séance des essais libres.

En 1’46″285, il précède son compatriote Tom Chilton second, à 0″829 avec sa Ford.

Suivent dans l’ordre la Cruze de son partenaire Alain Menu à 0″917, la SEAT de l’Italien Gabriele Tarquini, à 1’024 et la Chevrolet d’Alex MacDowall, 5éme à 1″370.

Ensuite, on trouve la SEAT de Darryl O’Young, à 1’475. Puis, la Chevrolet du Champion du monde en titre et leader actuel de l’édition 2012 de ce WTCC, le Français Yvan Muller, septiéme à 1’731.

La meilleure des BMW, celle du pilote Allemand Franz Engstler, pointe juste derrière à 1’823 devant celle du Hollandais Tom Coronel, à 1’849.

Le jeune espoir, le ‘ rookie’ Espagnol Pepe Oriola, complète ce Top 10, à 2’116
Sam Salvadon

Photos : WTCC et Teams

LES NOUVELLES FORD 2012 DE CHILTON ET NASH

LA SEAT DU ROOKIE ANDREA BARLESI

Sport WTCC

About Author

gilles