F1: NICO ROSBERG OFFRE SA PREMIERE POLE A MERCEDES DEPUIS 1955

 

C’est à l’occasion de son 111ème Grand Prix que Nico Rosberg a signé la première pole position de sa carrière, la première de Mercedes depuis le Grand Prix d’Italie en 1955, signée Juan Manuel Fangio, l’INOUBLIABLE .

Rosberg a établi un temps de 1’31″121,  de loin le meilleur chrono établi depuis le début le week-end.

 

 

 » C’est un résultat fantastique et je ressens un sentiment tout à fait spécial. Je suis vraiment très fier, et heureux pour toute l’équipe, ça montre qu’on avance dans la bonne direction, même si on ne peut pas faire de gros progrés en l’espace de quinze jours, ça prend plus de temps. Je suis content de voir que Lewis est heureux pour moi. En 2000, alors que nous roulions ensembles en karting, on se disait qu’un jour on ferait peut-être 1 et 2 dans une course de F1, et on y arrive aujourd’hui, aux essais, donc c’est bien. Maintenant, j’ai hâte d’être au départ de la course. Je n’ai pas encore parlé avec mon père »

Son pére, Keke Rosberg, sacré Champion du monde avec le Team Williams en 1982.

Michael Schumacher, coéquipier de l’Allemand, se trouvera à ses côtés sur la première ligne de la grille demain. Tous deux ont utilisé les pneus tendres Pirelli P Zero Jaunes à bon escient. Rosberg s’est montré plus rapide d’une demi-seconde, tirant le meilleur parti du train arrière et s’assurant le maximum de traction disponible, l’une des clés à Shanghai, pour signer sa toute 1ére pole.

 

 

Le Top 10 final, a pris part à la Q3 en P Zero Jaunes tendres, le duo Mercedes, Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) et Kimi Raïkkönen (Lotus-Renault) réalisant un run précoce, les six autres pilotes restant dans les box, prenant la piste plus tardivement. Lewis Hamilton fut le seul pilote à réaliser deux sorties, mais devra malgré tout partir depuis la septième position, en raison d’une pénalité de cinq places sur la grille due à un changement de boîte de vitesses.

Durant la Q1, se tenant par temps sec et avec 21°C dans l’air, un grand nombre de concurrents a fait le choix inhabituel de chausser les pneus tendres en fin de période, parmi lesquels Jenson Button (McLaren-Mercedes), qui se lança dans un tour de chauffe avec le composé jaune et les pilotes Ferrari.

Le plus rapide de la première phase qualificative fut l’une des stars du Grand Prix de Malaisie, à savoir Sergio Perez (Sauber-Ferrari) qui était chaussé des tendres.

Les deux Sauber-Ferrari, furent une également parmi les premières à prendre la piste en seconde session en gommes tendres, le choix pneumatique par défaut de tous les concurrents.

 

La plus grande surprise de la séance fut l’incroyable et surprenante élimination du double Champion du monde,  Sebastian Vettel et poleman des trois derniers Grand Prix de Chine en date !

Le pilote Allemand partira donc loin, trés loin depuis la 11ème ce dimanche, et aura ainsi la liberté de choisir le composé pneumatique qu’il utilisera pour prendre le départ, tout comme le pilote Lotus Romain Grosjean, qui n’a pas établi de temps en Q3.

Les derniers Essais Libres, dans la matinée, se sont tenus sur le sec. C’est Lewis Hamilton qui signa pour l’occasion le meilleur temps devant son coéquipier Jenson Button en 1’35″940, sur une simulation de qualifications et chaussé des pneus P Zero Jaunes tendres.

Kamui Kobayashi (Sauber-Ferrari) signe son meilleur résultat en qualifications avec le quatrième temps, se transformant en troisième place sur la grille grâce à la pénalité reçue par Hamilton. Le Champion du monde 2007, le revenant pilote Finlandais Kimi Räikkönen, partira quatrième, son meilleur placement sur la grille de départ depuis son retour en Formule 1 cette année.

Petite revue de détail des chronos

Au GP de Chine, pôle pour l’équipe Mercedes !

Nico Rosberg s’est offert samedi à Shanghai sa toute première pôle de sa carrière en F1, et Mercedes sa première pole depuis… 1955. Pour la firme à l’étoile, le succès est total car la rétrogradation de cinq places de la McLaren… Mercedes de Lewis Hamilton permet à Michael Schumacher de partir en première ligne.

Le temps de Nico ?

1’35’’121 et réalisé sur un seul tour lancé ! Schumi étant crédité lui de 1’35″691. Derrière les deux Flêches d’Argent, on pointe, Kamui Kobayashi avec sa Sauber-Ferrari étonnant troisième en 1’35″784 et qui devance dans l’ordre, la Lotus-Renault du revenant Kimi Räikkönen, qui signe un chroo de 1’35″898, la McLaren de Jenson Button en 1’36″191, la Red Bull-Renault de Mark Webber en 1’36″290 et la seconde Sauber-Ferrari du récent second du GP de Sepang, le Mexicain Sergio Perez.

Fernando Alonso au volant de la Ferrari et Romain Grosjean, avec sa Lotus-Renault, complètent le TOP 10.

Finalement Lewis Hamilton, auteur d’un excellent chrono en 1’35″626 partira septième sur la 4éme ligne.

Quant à Seb Vettel, éliminé dès la Q2 avec 1’36″031, il sera sur la sixième ligne avec son 11éme temps, aux côtés de Felipe Massa 1’36″255.

Les deux pilotes de la Scuderia Toro Rosso, l’Australien Daniel Ricciardo et le Français Jean-Éric Vergne, se partagent la neuviéme ligne avec des chronos de 1’36″956 et de 1’37″714.

Charles Pic occupant la onzième ligne tout comme son très chevronné co-équipier Timo Glock ! Ler temps : 1’39″282 et 1’39″717

 

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, nous confie :

« Nous souhaitons adresser nos félicitations à Nico Rosberg et Mercedes pour leur accomplissement d’aujourd’hui. La façon donc Nico, Michael et Mercedes ont utilisé les pneus a été superbe. Les faibles écarts entre les pilotes durant les deux premières séances montrent à quel point le niveau de compétition est serré, et ce à quoi nous pouvons nous attendre demain, avec une marge de performance de l’ordre de 0.6 à 0.8s au tour entre les deux composés et deux ou trois arrêts prévus par monoplace. Une nouvelle fois, l’équipe Sauber a réalisé un excellent travail avec les pneus, reflété par le quatrième meilleur temps de Kamui. La dégradation des pneus est habituellement élevée en Chine : les équipes ont clairement essayé de préserver les pneus lorsque c’était possible et la stratégie pneumatique sera cruciale. Il n’y a qu’une faible probabilité de voir de la pluie demain, mais la piste pourrait être un petit peu trempée dans la matinée, et nous pourrions avoir des conditions humides en tout début de course ».

Vu l’excellent comportement  et des Mercedes et des McLaren-Mercedes depuis l’ouverture de la saison àn Melbourne, cela nous laisse augurer d’une formidable passe d’armes entre les deux équipes.

Reste à savoir si Nico Rosberg parviendra à confirmer sa sensationnelle pôle ?

Réponse dimanche matin, à 10H,  heure Française

Christian COLINET

Photos : Pirelli et Teams

 

F1 Sport

About Author

gilles