F1 : LE GRAND PRIX DE BAHREIN 2012 LUI AUSSI SUR LA SELLETTE !!!

 

F1. Le GP DE BAHREIN est en sursis !!!

Annulé l’an passé, l’édition du GP 2012, pose aussi cette année problème !

LE GRAND PRIX DE BAHREÏN aura t’il lieu cette année ?

Rien n’est moins sur… C’est le moins que l’on puisse dire…

La 4éme manche du Championnat du monde de Formule 1, aura-t-elle vraiment lieu à Bahreïn ?

Il est permis d’en douter et de se poser la question comme l’an dernier ou ce GP avait été annulé…

En raison des troubles qui se poursuivent toujours un an plus tard et continuent d’agiter le pays, la plupart des écuries seraient particulièrement hésitantes.

Selon le grand quotidien Londonien ‘The Guardian’, elles auraient d’ailleurs contacté la FIA pour lui proposer de renoncer à ce Grand Prix. L’autre journal Britannique de référence, le très sérieux ‘The Times’ révèle également que de nombreux ingénieurs et mécaniciens, auraient actuellement entre les mains… deux billets pour …deux destinations différentes après le GP de Chine !

Lequel GP de Shanghai, précède l’épreuve programmée sur le circuit de Sakhir dans l’Émirat de Bahreïn. L’un à destination de Bahreïn  mais également un second aussi pour rejoindre directement l’Europe.

 

Ecclestone ne pouvant pas obliger les écuries à se rendre à Bahreïn !

Le Boss des GP et grand argentier de la Formule 1, alias Bernie Ecclestone, a d’ailleurs reconnu ce mardi qu’il ne pouvait pas contraindre les équipes de se déplacer à Bahreïn, où l’organisation du Grand Prix, le 22 avril prochain fait actuellement l’objet et depuis plusieurs semaines d’extrêmes et sérieuses réserves et ce en raison de la situation politique  qui agite ce Royaume depuis plus d’un an.

« Nous n’avons aucun moyen de forcer les gens à y aller. Nous ne pouvons pas dire: ‘vous devez y aller’. Ils ne respecteraient pas leur accord avec nous en n’y allant pas, mais cela ne changerait rien. Commercialement, ils doivent y aller, mais c’est à eux de décider. Ce sont les autorités sportives de ce pays qui peuvent dire: ‘nous préférons ne pas organiser cette compétition’. Le promoteur pourrait aussi nous le dire si la tenue du Grand Prix lui semble posé trop de risques. »

Le dernier incident e date, a été l’explosion d’une bombe artisanale, laquelle a blessé sept policiers hier lundi dans un village chiite, au sud de la capitale Manama.

Le Britannique Damon Hill, l’ancien Champion du monde de F1, en 1996 au volant d’une Williams-Renault, appelle lui au boycott de ce GP

Gilles GAIGNAULT

Photos : Red Bull et Bernard BAKALIAN

Sport

About Author

gilles