24H TT DU MAROC : OCCASION A SAISIR!

On est à un peu moins d’un mois de l’épreuve la plus originale de l’année, ces 24 H du Maroc, course d’endurance courue en quatre manches de six heures, dans quatre endroits de rêve différents, et auxquels participent fines lames du désert et amateurs.

Il reste quatre places!

Ceci parce que  pour que l’épreuve reste aussi un must humain, le nombre de participants est effet limité. Alors, si vous ne voulez pas regretter, faut vous décider très vite!

Preuve aussi que l’épreuve, née de l’imagination débordante de Jean Louis Dronne, est GÉNIALE !!!

QUATRE ÉTAPES JUSTE RECONNUES

L’avantage de recos tardives est que les notes seront très proches des conditions rencontrées par les participants. Et justement, l’équipe des reconnaissances, vient de terminer le road book. 

Bien entendu, on rappelle que pour le côté ultra-convivial du truc, l’organisation ne prend pas plus de trente autos, et que le soir venu, tout le monde se retrouve dans le même hôtel, des endroits agréables en diable.

Voici le  programme… du nanan!

Nous reprenons leurs notes de synthèses des étapes.

Etape 1 – 6H de Marrakech : « Le désert d’Agafay » – 60 km

 

A 30 km du centre ville de Marrakech, le désert d’Agafay est un immense plateau garni de pistes sillonnant autours de dômes et d’oueds sablonneux, le tout encerclé par la magistrale chaine montagneuse encore enneigée de l’Atlas, offrant ainsi des paysages splendides.

Cette boucle de 60 km est composée de 20% du parcours 2010 (qui comptait 36km), 40% de celui de 2011 (qui comptait 44km) et de 40% de nouvelles pistes inédites. Non cassantes et rapides, ces pistes ne présentent aucun franchissement et permettent des dépassements sans difficultés.

Quelques « speed limits » seront imposés pour limiter la vitesse des concurrents lors du passage à proximités de 3 zones habitées et une portion de goudron de 600 mètres.

 

 Etape 2 – 6H de Ouarzazate : « Far-West Avenue » – 52 km

 

 

La ligne de départ surplombe les décors de cinéma, sur une piste qui dirige les pilotes vers une portion de 30 km déjà empruntée lors des éditions précédentes dans les deux sens, pour subitement repartir vers un tout autre décor inédit cette fois-ci, de 22 km. Parce qu’on ne peut s’en lasser, l’Atlas offre encore à ce plateau de splendides images.

Un véritable circuit de vitesse avec des pistes caillouteuses très roulantes permettant les dépassements à tout instant, sans véritables difficultés, avec quelques rares saignées signalées (aucun franchissement).

• Type de terrain : alternance de pistes très rapides et de pistes caillouteuses, pas de dunes ni herbe à chameau.
• Difficultés : Pas de réelles difficultés, un vrai circuit de vitesse avec quelques saignées signalées (aucun franchissement).

 

Étape 3 – 6H d’Ouled Driss: « Les sables de l’Erg Lihoudi » 50 km

 

Une première après l’étape d’Erfoud en 2010 qui comptait quelques kilomètres de sable, voici une étape au pied des dunes. Que les pilotes novices en franchissement de dunes soit rassurés, il ne s’agit pas ici de perdre les concurrents dans un gigantesque tas de sable, d’autant plus que le concept même de l’épreuve ne permet pas de rouler 6H non-stop en boucle sur un même itinéraire de dunes, les franchissements seraient de plus en plus incertains.
Le paddock au goût de « bivouac » sera l’un des plus beaux et plus confortable de l’épreuve, au pied des dunes, pour le plus grand plaisir des assistants et accompagnateurs. Quelques passages de dunettes sans difficultés, une grande portion de pistes au sable mou, et des pistes plus roulantes, et comme toujours, se doubler sera un jeu d’enfant dans ce décor venant compléter parfaitement la belle panoplie des paysages marocains..
• Type de terrain : alternance de dunettes, piste au sable mou, et de pistes terre plus rapides, nombreuses pistes parallèles.
• Difficultés : le sable, mais aucun véritable « franchissement » de grosses dunes.

Étape 4 – 6H de Zagora : « Le cirque du soleil » – 33 km

 

La boucle de Zagora ?

Les pilotes l’ont rêvé si fort que les pistes du Draa s’en souviennent…

Effectivement, la finale des 24H Off Road Maroc, revient sur les traces de l’édition 2010, avec 33 kilomètres de pistes roulantes et hors-piste à repères visuels, alternant avec des pistes quelque peu cassantes, la zone pratiquée étant entièrement contenue dans le cirque montagneux du Tafilalet. Au sol, un programme typique marocain, beaucoup de cailloux, quelques pistes sablonneuses et un petit passage dans les dunettes. Une étape avec des pistes dignes d’un véritable rallye-raid classique, mais que les pilotes ne s’y méprennent pas : ils participent à une course d’endurance et les règles ne sont pas les mêmes… ménager les montures et bien évaluer les risques prendra plus de sens lors de cette finale à Zagora.

• Type de terrain : pistes très rapides et caillouteuses, quelques saignées, et un passage de dunettes.
• Difficultés : éviter les pièges des pistes caillouteuses (ex : têtes de chats »), pour échapper à la possible crevaison…

 

Voilà, au programme, 1700 km de spéciales et une ambiance totalement conviviale tet consensuelle.
Cela existe encore!
Vous devriez vous dépêcher de contacter l’organisation aux coordonnées ci-dessous.
Pour finit de vous décider, deux infos supplémentaires.
– Voici quelques uns des accros à l’épreuve qui se sont déjà inscrits.
– Un récent papier sur cette épreuve vous a informé que c’était peu coûteux.
Parmi les engagés 2012, on retrouve le vainqueur 2010 Éric Vigouroux (Trophy Truck), le vainqueur 2011 Jean-Louis Schlesser, Jean-Jacques Radelet (Buggy Oscar ORC) arrivé second l’an passé, plusieurs véhicules des Teams Sodicars, MD Rallye Sport et Raimondi, Jean-Claude et Emmanuel Reboux (Buggy VW Equip’Raid), le Team Objectif Dunes (Buggy SMG Porsche), Jean-Luc Letu et Jérôme Hardy (Mitsubishi Pajero), Yorrick Vergeau et Dominique Galland, vainqueurs des 24H TT de France 2010 (Predator), le Tomawak du Team Retro Speed, l’équipage féminin de Béatrice et Liliane Frattini (Cherokee), Cédric Kalvas (Proto Kalvas), Thierry Charbonnier (Mitsubishi Pajero), Christophe Ghidinelli (Mitsubishi Pajero), Christian Jugand (Buggy Fouquet), plusieurs bowlers pilotés par Michel Salvatore, Vincent Demonceaux, José Castan, … et bien d’autres !
Voilà, cela va de l’ultra pro à l’ultra amateur.

Infos

Forcing Organisation – Tél. : 01 60 75 71 14 – Fax : 01 60 75 24 41.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : ALAIN ROSSIGNOL

24 H TT du Maroc Tout Terrain

About Author

jeanlouis