RACECAR : L’ESPAGNOL VILARINO 1er VAINQUEUR DE L’HISTOIRE A NOGARO !

VILARINO 1er VAINQUEUR DE L’HISTOIRE !

 

En s’imposant sur le circuit Paul Armagnac, dans le Gers, Ander Vilarino est entré, en ce dimanche de Pâques, dans l’Histoire.

L’Espagnol, dans la foulée de sa pôle position, est en effet devenu le premier vainqueur de l’EURO-RACECAR NASCAR Touring Séries, sous le regard attentif des officiels NASCAR américains venus observer cette manche inaugurale.

Les pilotes ont offert à ces éminents observateurs une première course exceptionnelle. Le public était ravi, lui qui a rempli les tribunes malgré la pluie et des températures assez fraîches rencontrées en ce dimanche matin pascal.

 

 

A l’extinction des feux, Romain Thiévin (Dodge Challenger n°99 / Still Racing-Exotics Racing) a surgi de sa deuxième place sur la grille pour prendre le meilleur sur le poleman Ander Vilarino (Chevrolet Camaro n°2 / TFT Banco Santander) et pointait en tête au sortir du premier virage. Dès lors, le pilote résident de Las Vegas (USA) ou il dirige une École de pilotage très prisé, s’est employé à accentuer son avance sur une piste humide qui, dès la mi-course, a commencé à s’assécher.

Dans ces conditions, les réglages « full » pluie adoptés ne lui ont pas permis de poursuivre sa domination. C’est ainsi qu’au 10éme des 14 tours, Ander Vilarino a pris l’avantage au freinage de l’épingle de l’aérodrome. S’en est suivie une magnifique passe d’armes entre les deux protagonistes pour la victoire, portière contre portière, qui s’est conclue par un dépassement définitif de l’Espagnol.

 

 

Une fois en tête, Ander Vilarino a porté son avance à 1’’543 sur la ligne d’arrivée.

Ou l’heureux vainqueur, lâchait :

« Remporter la première course NASCAR Touring Series en Europe est une grande fierté pour moi. L’humidité sur la piste a rendu les conditions difficiles. Dans ce championnat, l’important est de terminer dans le Top 5, car c’est très serré entre les pilotes. Une erreur ou une sortie, et c’est beaucoup de points perdus. En début de course, j’ai essayé de revenir sur Romain mais c’était compliqué, car il m’a fallu surveiller mes rétros, les autres concurrents étant très proches derrière moi. J’y suis parvenu sur la fin, mais c’était juste. »

La deuxième place de Romain Thiévin, n’était pas pour autant assurée, car dans son pare-choc, Dimitri Enjalbert (Dodge Challenger n°33 / Over Drive) et Javier Villa (Dodge Challenger n°64 / TFT) lui ont mis une pression de tous les instants jusque dans les derniers mètres.

A l’arrivée, seulement 3/10e de seconde l’ont séparé d’Enjalbert.

 

ROMAIN THIEVIN ET CHLOE MORTAUD, SA COMPAGNE…MISS FRANCE 2009

 

 

« Cela fait deux ans que je vis à Las Vegas et j’avais oublié ce que c’était de conduire sous la pluie, s’est amusé le Vice-champion 2011.

Lequel, enchainait :

« Le début de course c’était un peu un concours de drift. J’avais une bonne auto donc j’ai pu passer Ander et, ayant le champ libre devant moi, j’ai pu prendre un peu d’air. Je n’ai pas commis d’erreur, mais à partir de la mi-course j’étais un peu moins à l’aise au volant. Lorsqu’Ander m’a doublé, il était un peu plus rapide et c’était donc normal. On s’est un peu frotté mais c’est ça la NASCAR. Je n’ai tout de même rien lâché, car il faut au moins ça pour arracher un podium. Ce sera la grosse bagarre tout au long de l’année !»

VILARINO- THIEVIN : UNE FORMIDABLE LUTTE …

 

Troisième, Dimitri Enjalbert, a démontré que le manque d’expérience de l’auto, peut ne pas être nécessairement un handicap.

« Je pense avoir effectué une belle course. Il y a une semaine, je ne savais pas encore que je roulerais en EURO RACECAR et j’ai découvert la voiture jeudi après-midi, a expliqué le nouveau venu dans la discipline. Je n’avais donc jamais conduit la voiture sous la pluie, puisque mes adversaires ont pu rouler dans ces conditions jeudi matin. Je manquais de repère, notamment sur les freinages, et j’étais plutôt timide. Je suis heureux pour l’équipe car nous avons progressé tout au long des séances. Demain, j’espère une course aussi fair-play que celle d’aujourd’hui. Je suis heureux de concourir contre des pilotes sages, même s’ils sont virils sur la piste. »

Le pilote Over Drive, boucle cette épreuve avec une avance de 3/10e de seconde sur Javier Villa. L’autre Espagnol de TFT avoue avoir été vigilant tout au long de la course. Ayant pour ambition de se battre pour le titre dès cette saison, il n’a pas souhaité prendre de risque afin de continuer à progresser.

Et s’il a échoué aux portes du Top 3, il n’en a pas moins signé le meilleur tour en course en 1’48’’857 et remporté le  Junior Trophy, devant Romain Fournillier et Vincent Gonneau.

Derrière Javier Villa, Romain Iannetta, qui a retrouvé un comportement plus performant sur sa Dodge Challenger N°25 Orhès Compétition, a complété le Top 5, devant Romain Fournillier (Dodge Challenger n°11 / Over Drive- McDonals), le Champion Open 2011, et Grégory Guilvert (Chevrolet Camaro n°14 / Still Racing-JDC Finances), sur le podium provisoire en début d’épreuve avant de rétrograder, lorsque la piste a commencé à s’assécher.

Enfin, Vincent Gonneau (Chevrolet Camaro n°15 / Gonneau Racing), Wilfried Boucenna (Chevrolet Camaro n°17 / Pole Position 81) et Harry Vaulkhard (Ford Mustang n°7 / Events Motorsports) ont complété le Top 10, devant Bruno Cosin qui remporte le classement Challenger.

 

Christian COLINET

Photos : Oneshooting et Mag Racing

 

Nascar Whelen

About Author

gilles