ELMS AU PAUL RICARD: DEUX PODIUMS EN GT POUR LES FERRARI DU TEAM JMB

 

Ce week-end à l’occasion des Six Heures du Castellet, manche d’ouverture du Championnat ELMS, sur le Paul Ricar, les Ferrari de l’équipe JMB du Marseillais Nicolas Misslin, ont bien entamé leur saison 2012 d’endurance

Le Brésilien Jaime Melo et l’Italien Marco Frezza, seconds des 6Heures du Castellet GT, une petite seconde seulement derrière la Ferrari victorieus et ce dans la roue des audacieux vainqueurs à bord de l’une des Ferrari 458 Italia du team JMB racing, c’est très prometteur.

Le Team JMB Racing du Marseillais Nicolas Misslin, entre autres détenteur du titre européen 2011 GT Open, entendait bien débuter sa saison sportive 2012 avec deux Ferrari 458 Italia GT sur le circuit Paul-Ricard – où l’équipe a ses ateliers , dans le cadre du lancement de l’ELMS (European Le Mans Series).

 

A l’issue des qualifications, Nicolas était doublement heureux :

« La pôle de nos duettistes brésilo-italiens, Jaime Melo-Marco Frezza nous permet de rester sur la dynamique du du titre, commentait-il, l’un expérimenté et l’autre un talent naissant. Mais les qualifs sont une chose et la course en est une autre, surtout lorsqu’elle dure six heures. J’apprécie également le retour en forme d’Alain Ferté avec Philippe Illiano, qui découvraient aussi la 458.

Et, il enchainait :

« Notre calendrier 2012 comportera donc des compétitions GT, dont l’ELMS, mais aussi les 24 Heures du Mans et un deuxième championnat, le GT Open ou le Blancpain endurance séries. Tout dépendra de la finalisation des programmes avec nos partenaires. »

 

Melo-Frezza en pôle pour commencer…

 

La première manche de l’ELMS bouclée sur le circuit Paul-Ricard, chez JMB, l’heure du bilan de ce lever de rideau est venue.

« Le JMB Racing qui avait a cœur de réussir une bonne entame à domicile engageait une Ferrari 458 GT2 dans chacune des deux catégories GT : en LM GTE Pro (ndlr : Le Mans Grand Tourisme Endurance Professionnel), la N°83 était confiée au Brésilien Jaime Melo et et à l’Italien Marco Frezza, tandis qu’en LM GTE Am, Alain Ferté partageait le volant de la N°99 avec Philippe Illiano. Les choses sérieuses commençaient aux essais qualificatifs avec la pôle position en GT Pro et le premier point de la saison attribue a Jaime. »

…Et Dauphins à une seconde pour finir !

« Dimanche, la saison était lancée à midi avec le passage des 21 Prototypes et GT sous le feu vert. Après un bon départ, Jaime entamait sur un rythme régulier la ronde des GT. Une alerte lors d’une touchette avec un Proto trop optimiste lors d’un dépassement augmentait la tension d’un cran. Les relais s’enchaînaient sans autre souci. Fiable et rapide, Marco confirmait ses bonnes dispositions, gérant parfaitement le trafic avec les protos. L’équipe technique apportait également son écot dans les stands grâce à sa parfaite maitrise des ravitaillements. Pour autant, à quelques tours de l’arrivée, la victoire changeait de camp à la faveur d’une strategie audacieuse du team JMW qui s’exonérait d’n dernier ravitaillement en carburant. »

Avant de conclure:

« Et malgré le superbe retour de Jaime, la Ferrari N°66 réussissait a garder une seconde d’avance sous le drapeau a damier. Au vu du déroulement de la course, JMB Racing devait se contenter d’une 2e place frustrante, mais l’équipe marquait toutefois des points importants dans l’optique du championnat. »

Ferté-Illiano : course sage et médaille de bronze

 

La deuxième voiture effectuait une course sage et remontait progressivement au classement. Bien lancé par Alain Ferté.

Ce dernier, installé à Falaise dans le Calvados, effectuant son grand retour à la compétition après plusieurs années d’absence, démontrant qu’il a encore de très beaux restes, un volant en mains !

Quant à Philippe Illiano, lui, il assurait ses relais en apprenant le pilotage de cette Ferrari 458 à chaque tour. Il améliorait ses chronos et emmagasinait de la confiance.

En fin de course, Alain faisait parler sa classe en signant des chronos dans le rythme des leaders en GT. Et l’équipage signait une entrée en matière réussie en gravissant  la 3éme marche du podium GTE Am.

Pour des débuts, assurément ne médaille de bronze qui vaut de l’or !

 Charles-Bernard ADREANI (La Provence.fr) pour autonewsinfo

Photos : Valérie MAUREL et Raymond PAPANTI

ELMS

About Author

gilles