RALLYE DU PORTUGAL : CITROËN NE CONFIRME PAS SON APPEL

MIKKO HIRVONEN AVEC LES BOSS DE CHEZ CITROEN, FREDERIC BANZET ET YVES MATTON

 

Suite à l’exclusion de la Citroën DS3 WRC, n°2 du Rallye du Portugal, l’équipe Citroën Racing avait exprimé son intention dimanche soir, de faire appel de cette décision du collège des commissaires sportifs.

L’analyse approfondie du dossier, n’a pas apporté de nouveaux éléments techniques. Après consultation de différents experts, l’équipe Citroën Racing a donc finalement décidé, de ne pas confirmer son intention auprès du Tribunal d’appel international (TAI) de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

Après avoir été notifié de la décision d’exclure la DS3 WRC n°2, du Rallye du Portugal, l’équipe Citroën, avait exprimé dans le délai réglementaire d’une heure, son intention de faire appel de la décision auprès du TAI de la FIA.

Dès lors, le concurrent disposait d’un nouveau délai de 48 heures pour confirmer ou non son intention.

L’analyse approfondie du dossier et la consultation d’experts, n’ayant répétons-le, pas permis d’apporter d’éléments techniques susceptibles d’infléchir la lourde sanction infligée par le collège des commissaires sportifs, Citroën a au final décidé de ne pas poursuivre une procédure longue et coûteuse.

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing s’en explique:

« Nous avions exprimé notre intention de faire appel pour nous laisser le temps d’approfondir l’analyse du dossier. En ce qui concerne l’embrayage, notre fournisseur nous a adressé un courrier d’excuses reconnaissant l’existence d’un lot de pièces différentes de la fiche d’homologation. Ce document confirme que nous n’avons jamais eu l’intention de tricher. Dans le même temps, cette situation nous pousse à nous remettre en question, puisque ces pièces sont passées au travers de nos propres contrôles. Sur le second point relevé par les commissaires techniques, le fournisseur unique de turbocompresseurs, validé par la FIA pour l’ensemble des constructeurs, nous a confirmé la dilatation plastique de la turbine. Les analyses complémentaires permettront sans doute de confirmer ce phénomène lié à l’usure de la pièce. Nous avons la volonté d’en tirer les enseignements qui nous permettront d’être encore meilleurs. Nous sommes toujours en tête des Championnats du Monde, mais les écarts se sont resserrés et nous aborderons les prochains rallyes avec la ferme intention de renouer avec la victoire. »

POUR MIKKO HIRVONEN, UNE COURSE A VITE OUBLIE….

Et qu’en pense, le plus pénalisé de cette triste affaire ?

Questionné ce lundi, Mikko Hirvonen, confie :

« Je suis évidemment très déçu, mais je ne suis pas en colère pour autant. Ce sont des choses qui arrivent. Il faut savoir les accepter, en tirer les enseignements nécessaires et se remettre en marche. Citroën a fait beaucoup pour moi ces derniers mois et je suis solidaire de l’équipe dans ce moment difficile. Nous gagnons et nous perdons tous ensemble ! Cet évènement ne fait que renforcer ma détermination. J’ai hâte d’être au départ du prochain rallye et de reprendre la bagarre.»

 

Quoiqu’il en soit, le Finlandais, en l’absence de Sébasteien Loeb, a démontré qu’il était capable de tenir la baraque et de supporter l’énorme pression de se reyrouver seul pilote Citroen , face à la meute des pilotes Ford !

En cela, sa performance sur les routes et pistes de l’Algarve prouvent qu’il faudra compter sur lui cette année …

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et TEAM

WRC

About Author

gilles