RALLYE DU PORTUGAL : COUP DE THÉÂTRE HIRVONEN ET SA DS3 DÉCLASSÉ ! OSTBERG DECLARE VAINQUEUR…

 

 

Quelques heures après l’arrivée du Rallye du Portugal, l’équipage Finlandais, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen qui venaient de triompher et de remporter leur toute première victoire avec l’équipe Citroën, apprenait que finalement, après les vérifications techniques d’usage qu’effectuent après chaque épreuve les commissaires techniques, leur DS3 Citroën n’était pas conforme !

Du coup, on apprenait dans la nuit de dimanche à lundi, le déclassement et la mise hors course de la voiture victorieuse, la D3 étant exclu du classement final

Et ce, selon les premières explications fournies par Yves Matton, parce que l’embrayage n’était pas conforme à celui homologué pour la DS3, par l’équipe Citroën !!!

En fait, il semblerait selon les témoignages recueillis que dans l’urgence, le sous-traitant de la maison Citroën, n’a pas proposé pour le Portugal, le même type d’embrayage habituel…

 

Du coup, ce lundi matin, à son réveil, le jeune et brillant Norvégien Mads Ostberg, lequel venait de se classer second de ce Rallye du Portugal, apprenait que tout compte fait, c’était bel et bien lui qui était finalement déclaré victorieux de cette quatrième manche du Championnat du monde des Rallyes WRC 2012

Sur que l’espoir nordique, aura dû se pincer, lorsque les responsables de son équipe, lui ont révélés cette formidable nouvelle !

IL FAUT GARDER LE SOURIRE…

 

Car sur le podium en Algarve dimanche, il se déclarait déjà tellement heureux et satisfait de finir second…

Alors, d’imaginer que quelques heures plus tard, ce serait lui qui resterait dans les annales comme le vainqueur du Rallye du Portugal, édition 2022…

Même pas en rêve !!!

Mais, revenons à la course.

Auparavant, poursuivant leur magnifique parcours , Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, avaient été exemplaires, comportement qui leur avaient donc permis de remporter au Portugal, leur toute première victoire avec Citroën.

Grâce à ce 15éme succès mondial, le pilote finlandais prenait la tête du Championnat du Monde ‘Pilotes’ devant Sébastien Loeb, l’autre ‘’ grande victime ‘’ contraint à l’abandon après sa sortie de route jeudi suivi d’un tonneau !!!

Chez les Constructeurs, le  Team Citroën accentuait  légèrement son avance.

On sait maintenant que tout est remis en question…

Mais revenons à la course car Mikko a tout de même brillé et ce n’est pas cet embrayage non conforme qui l’a fait gagner

Perçant timidement entre les nuages sombres, le soleil accueillait les concurrents qui débutaient la dernière journée dès 6h55. Une fois encore, le choix des pneumatiques était au cœur des discussions lors de l’assistance. Les spéciales étant encore largement humides, la DS3 WRC de Mikko Hirvonen était chaussée de quatre pneus Michelin Latitude Cross à gomme tendre, complétés par deux enveloppes à gomme dure en roues de secours.

L’étape du jour comportait deux passages dans une boucle de trois spéciales : Silves (21 km), Santana da Serra (31 km) et Sambro (5 km), théâtre de la Power Stage en fin de rallye. En tête du rallye depuis l’ES6, disputée vendredi matin, le Finlandais poursuivait sa course avec la même régularité. Toujours légèrement plus rapide que ses plus proches poursuivants, le pilote de la DS3 WRC n°2 augmentait inexorablement son avance.

Lors du retour au parc d’assistance, Jarmo Lehtinen, confiait :

« Les deux premières spéciales de ce matin étaient globalement humides, avec des plaques de boue. La spéciale de Sambro était en revanche quasiment sèche » 

Alors que Mikko lâchait :

« Nous nous rapprochons du but, mais la route est encore longue.  Je n’ai vraiment pas besoin d’attaquer, tout fonctionne parfaitement et je sens que je contrôle la situation. Mais nous devons bien entendu rallier l’arrivée. Je ne sais pas encore si j’attaquerai dans la Power Stage, je ne veux pas prendre de risques inutiles mais je ne veux pas non plus laisser échapper l’opportunité de prendre des points supplémentaires. »

Les nuages restant menaçants, Mikko partait à l’assaut de la seconde boucle avec quatre pneus durs et deux tendres.

Effectivement, la pluie faisait son retour sous forme d’averses sur une partie de l’ES21, puis sur la Power Stage (ES22).

MADS OSTBERG DANS SES ŒUVRES

Certains pilotes ayant bénéficié de conditions plus clémentes, le pilote Citroën, n’était donc pas en mesure de briguer une des trois premières places dans cette ultime ES remporté par la Ford de Latvala qui empochait trois points qui pourraient s’avérer précieux en fin de saison, et il assurait sa victoire.

Après Jesus Puras, Philippe Bugalski, Sébastien Loeb, Carlos Sainz, François Duval et Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen, devenait  donc le septième pilote à remporter une manche du Championnat du Monde des Rallyes pour l’équipe Citroën.

Mikko, racontait après avoir été fêté par une ‘Armée Rouge’ des plus enthousiastes :

« C’est une grande fierté, et une belle récompense pour le travail accompli avec l’équipe ces derniers mois »

Et, il enchainait :

« Cette victoire me permet de prendre la tête du Championnat ‘Pilotes’, mais elle permet aussi à Citroën d’augmenter son avance chez les Constructeurs. Le déroulement de ce rallye a été assez étrange, car je n’ai pas vraiment été forcé d’attaquer depuis vendredi. Nous avons géré assez facilement une avance qui n’a jamais cessé d’augmenter. »

Frédéric Banzet, Directeur général d’Automobiles Citroën, enchainait :

« Nous sommes ravis que Mikko Hirvonen décroche sa première victoire avec Citroën. Après le faux-pas de Sébastien Loeb, Mikko a su prendre le relais avec brio. Il a mené sa course avec une sérénité qui nous impressionnait déjà lorsqu’il était parmi nos adversaires. Nous sommes heureux de le voir déjà sur la plus haute marche du podium. »

Hélas, peu avant minuit, le verdict implacable du Collège des commissaires techniques de la FIA, tombait :

La DS3 était jugé non conforme !!!

 

Yves Matton, qui a succédé en début d’année à Olivier Quesnel, à la tête de l’équipe de la firme aux chevrons, expliquait alors,  Citroën ayant d’ailleurs décidé de faire appel

« Notre intention n’était nullement de tricher et la sanction nous paraît disproportionnée. Compte tenu du fait que les points relevés ne nous apportaient aucun avantage, nous avons décidé d’interjeter appel de cette décision. À ce moment, je me sens surtout désolé pour Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, qui ont réalisé une prestation parfaite sur un rallye particulièrement difficile. Ils méritaient cette première victoire avec nous et je ne peux que m’excuser, au nom de toute l’équipe, de cette situation. J’espère que Mikko et Jarmo auront rapidement l’occasion de remonter sur la plus haute marche du podium.»

Outre, un Ostberg formidable attaquant et qui s’était classé second derrière l’intouchable Hirvonen et qui récupère la victoire, de ce Portugal, on retiendra encore aussi la nouvelle démonstration de Petter Solberg qui termine donc troisième après avoir effectué une sensationnelle remontée depuis la neuvième place !

Et aussi bien évidemment l’abandon de Loeb mais qui dans son malheur, a connu le bonheur s’il en est, en Provence d’assister ce dimanche, au tout premier podium de sa nouvelle écurie le SLR (Sébastien Loeb Racing) lors de la manche inaugurale du Championnat d’endurance ELMS (European Le Mans Séries) à l’occasion des Six Heures du Castellet.

A noter aussi une nouvelle désillusion pour Jari Matti Latvala, encore une fois partie à la faute et qui après quatre épreuves se retrouve déjà très loin au classement général provisoire du Championnat du monde WRC 2012…

Lequel, au vu des premières confrontations (Monte Carlo-Suède-Mexique –Portugal) devrait logiquement mettre aux prises Loeb et Hirvonen pour Citroen, face à Petter Solberg pour Ford

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

 

 

Sport WRC

About Author

gilles