INDYCAR : C’EST PAS UN POISSON D’AVRIL, POWER GAGNE ENCORE A BARBER!

 C’EST PAS UN POISSON D’AVRIL, WILL POWER GAGNE ENCORE A BARBER!

Les Francais Pagenaud (5eme) et Bourdais (9eme) contents de leur course

Le pilote du Team Penske, Will Power résiste aux attaques portées par le Néo-zélandais Scott Dixon, pilote lui de la grande équipe rivale, celle du Chip Ganassi Racing lors du re-démarrage, suivant le dernier drapeau jaune, 16 tours avant la fin, et l’Australien remporte le Grand Prix IndyCar d’Alabama pour la deuxième année consécutive.

Avec cette nouvelle victoire a Barber, la 16eme en IndyCar de sa carrière, le pilote vedette du Team de Roger Penske, permet à ce dernier d’voira maintenant remporté les trois Grand Prix IndyCar organisés à Barber depuis 2010, avec Power donc, en 2012 et 2011 et Castroneves en 2010.

Scott Dixon termine à 3 »370 derrière Will Power.

C’est aussi la troisième année consécutive que Scott Dixon, termine à cette place a Barber. Comme il l’avait d’ailleurs déjà effectué la semaine dernière, lors de la manche d’ouverture a St Petersburg en Floride, Scott Dixon, s’offre en outre également, deux points supplémentaires au championnat, pour avoir mené le plus de tours en course.

Le pôle man, Helio Castroneves, victorieux à St Petersburg, termine troisième et conserve la tête du championnat Izod IndyCar après les deux premiéres épreuves.

Le Brésilien continue d’aligner les bons résultats pour essayer de faire oublier un peu sa mauvaise saison 2011.

Le fils du célèbre Bobby Rahal, Graham Rahal termine juste derrière Castroneves a la quatrième place a seulement deux dixièmes.

Et les Français ?

Simon Pagenaud, termine a une brillante cinquième place, après une superbe course. C’est le meilleur résultat enregistré par Simon depuis sa course IndyCar d’Edmondton en 2007, ou il termina quatrième.

James Hinchcliffe se classe sixieme après s’être illustré samedi en qualification en se classant deuxième. C’était la toute première fois de sa jeune carrière en IndyCar, qu’Hinchcliffe se qualifiait en première ligne.

Mike Conway, finit septième après avoir offert a son propriétaire, le légendaire A.J. Foyt, sa plus belle place en qualification (4eme) sur un circuit routier depuis les débuts de équipe A.J. Foyt Racing, en IndyCar.

Le second pilote Francais engagé dans le championnat IndyCar, le manceau Sebastien Bourdais, termine a la neuvième place. Un résultat très encourageant car le Sarthois, ne se bat pas encore a armes égales avec les favoris du championnat car son équipe, le Team Dragon, n’a pas eu le temps avant la saison de faire trop d’essais avec le nouveau moteur IndyCar Lotus qui propulse sa monoplace Dallara.

Cette neuvième place est le meilleur résultat enregistré depuis les débuts en IndyCar du moteur Lotus.

Quant au Brésilien, Rubens Barichello qui arrive cette saison en Indycar, lui il termineà une plus qu’encourageante huitième place des sa seconde apparition dans la discipline. et RUBINHO enregistre ainsi  son premier “Top ten” depuis ses debuts la semaine derniere en IndyCar, à Saint Petersburg.

LES FRANÇAIS RACONTENT LEUR COURSE


SIMON PAGENAUD (No. 77 Schmidt Hamilton HP Motorsports,  5eme):

« Cinquième aujourd’hui c’est un très bon résultat pour nous. On s’est un peu fait piéger en qualification samedi car je n’ai jamais vraiment pu trouver un tour clair. Je peux vous dire qu’a mon avis, notre voiture était certainement, l’une des plus rapides aujourd’hui. Je suis très encouragé de voir et savoir que malgré le fait que nous n’avons qu’une auto engagé, compare aux grandes équipes comme Penske et Ganassi, que équipe peut faire de si bons résultats. Je suis très fier du Team Schmidt Hamilton. Je souhaite remercier les mécaniciens qui ont effectué des pits stops, sans faute. On m’avait dit que l’on ne pouvait pas doubler ici a Barber mais moi, j’ai trouvé quelques trucs que je ne vais pas vous révéler!  Avec une sixième et cinquième place, en deux courses, je me sens en pleine confiance avant d’aller a Long Beach, pour la prochaine course.”


SEBASTIEN BOURDAIS (No. 7 Lotus Dragon Racing Lotus,  9eme):

 » C’était vraiment une belle course. Je ne pensais vraiment pas pouvoir contenir Justin Wilson, James Jakes et même Dario Franchitti  – le Champion Indycar 2010 – et tous les autres et me battre contre eux en course, sachant que notre moteur manque encore de puissance pour le moment. A chaque fois que je me retrouve dans le trafic, je me fais immédiatement avaler comme si je n’existais pas et j’avoue que je n’avais pas trop le moral avant la course. Nos espoirs n’étaient pas grands avant le départ et cela s’est passé totalement différemment par rapport a ce que j’avais  imaginé et anticipé. Finalement, j’ai pu quand même me battre avec certains pilotes, surtout lorsque leurs pneumatiques se dégradaient. Le réglage de ma monoplace a permis aux pneumatiques de ne pas se dégrader. En fin de compte, j’ai finalement passé pas mal de voitures en course et j’en suis ravi.”

Le prochain rendez-vous est fixé au 15 avril prochain dans les rues de Long Beach, au sud de Los Angeles, en Californie

Emmanuel LUPE

Photos : Emmanuel LUPE et Teams

Indycar Sport

About Author

gilles