SIX HEURES DU CASTELLET: GRANDE PREMIERE POUR LE SEBASTIEN LOEB RACING

 

Les 6 Heures du Castellet donneront ce dimanche midi le coup d’envoi du Championnat ELMS (European Le Mans Series) sur le circuit Paul-Ricard

A la mi-journée, Bèche et Thiriet (Oreca 03 LMP2) s’élanceront à nouveau comme l’an passé en LMP2, en pôle position de ces 6 Heures du Castellet.

Une voiture construite dans la Zone industrielle de Signes, l’Oreca 03-Nissan de Beche-Thiriet et la Ferrari 458 Italia du Team JMB dont les ateliers se trouvent au cœur du circuit Paul-Ricard, s’élanceront à midi en pole position des catégories Prototypes et GT de cette manche inaugurale du nouveau Championnat ELMS qui succéde au LMS (Le Mans Séries) cette course des 6 Heures du Castellet, donnant le coup d’envoi

Comme l’on pouvait s’y attendre, la bagarre pour la victoire au scratch sera très ouverte entre les Teams Thiriet-TDS, Status (Lola), Greaves (Zytek), OAK Racing (Morgan) et la brochette des Oreca 03 en embuscade chez Pecom, Murphy et Sébastien Loeb Racing.

 

Sébastien Loeb : « Nous sommes dans le coup »

 

Le Marseillais Nicolas Minassian et l’Alésien Stéphane Sarrazin, rendus disponibles après le retrait de l’écurie Peugeot, ainsi que le jeune vVendéen Nicolas Marroc prendront le départ des 6 Heures depuis la quatrième ligne avec des ambitions élevées pour la première course du SLR (Sébastien Loeb Racing).

C’est Sarrazin qui a fait le chrono, le 7e meilleur temps du plateau au volant du Proto Oreca 03 LMP2 N°19, en présence d’un Loeb finalement disponible après son abandon prématuré à la suite d’une sortie de route dès le premier jour au rallye du Portugal, venu rejoindre son associé Dominique Heintz.

L’octuple Champion du monde des rallyes avec Citroën  et qui après son retrait inattendu et son abandon prématuré et arrivé samedi en Provence suivre les débuts de sa jeune équipe, nous expliquait :

« Nous regardons davantage l’écart, 2/10e de seconde par rapport à la 3e place, que la position. Nous sommes dans le coup : le résultat montre que l’équipe a bien travaillé et Stéphane a bouclé un bon tour. Il faut se rappeler que c’est une grande première pour le team et que tout le monde découvre l’auto : ce n’est pas le plus facile lors d’un week-end de course. Nous allons bien débriefer pour comprendre et poursuivre notre apprentissage de la voiture. Nous avons deux pilotes très expérimentés et un jeune qui tient son rang. Tous les espoirs sont permis et le podium est un objectif envisageable. »

Stéphane Sarrazin : « Nous devons prendre nos repères »

Tout comme Minassian et Marroc, Sarrazin, de retour des 12 Heures de Sebring ou il s’est classé à une magnifique 3éme place avec la HPD ARX du Team Starworks, effectuait lui aussi ses premiers tours de roues dans le baquet de l’Oreca 03 du SLR?

Il nous confiait ce matin avant le warm-up:

« Le premier bilan est positif, dit-il. Nous avons bien progressé au fil des séances. Nous devons prendre nos repères et préparer la course. Il faut désormais optimiser chaque paramètre. L’expérience va jouer et nous allons attaquer très fort. La constance sera également déterminante. Nous avons un coup à jouer : nous allons tenter de monter sur le podium. Ce serait extraordinaire de commencer la saison de cette manière ».

Nicolas Misslin doublement heureux

En GT, le Marseillais Nicolas Misslin, patron du Team JMB  qu’il a racheté à Jean Michel Bouresche, était doublement heureux de la présence de ses deux Ferrari 458 Italia :

« La pôle de nos duettistes brésilo-italiens Melo-Frezza, nous permet de rester sur la dynamique du du titre européen GT Open 2011. L’un est expérimenté et l’autre un talent naissant. Mais les qualifs sont une chose et la course en est une autre, surtout lorsqu’elle dure six heures.

Et, il poursuivait :

« J’apprécie également le retour en forme d’Alain Ferté, qui avait déjà roulé pour nous sur la Maserati MC12. Philippe Illiano aussi découvrait la 458 et ils se sont bien débrouillés. Maintenant il ne reste plus qu’à… gagner ! »

Reste qu’en GT comme dans la catégorie LMP2 le plateau est de grande qualité !

Alors, qui sortira vainqueur ?


Charles-Bernard ADREANI
(cbadreani@laprovence-presse.fr)

Photos : Valérie MAUREL

ELMS Sport

About Author

gilles