ELMS : GRANDE PREMIERE POUR LE SEBASTIEN LOEB RACING AUX SIX HEURES PAUL RICARD

 

 

Ce week-end, nous allons enfin découvrir la toute nouvelle écurie dénommée le Sébastien Loeb Racing, lequel va débuter en compétition à l’occasion de la manche d’ouverture du Championnat Européen d’endurance, les Six Heures du Castellet, épreuve  disputée sur le circuit Provençal du Paul Ricard

Parallèlement à sa brillante carrière de pilote, déja couronné de huit titres mondiaux – fabuleuse série en cours – l’immense Champion Alsacien, en association avec l’un de ses proches, un ami d’enfance, Dominique Heitz, a en effet choisi au début de l’automne de monter sa propre structure, décidant d’aligner une équipe en endurance, une en Porsche Carrera Cup et une aussi en GT Tour !

Vaste programme !

Pas mal pour une jeune écurie.

En fin de semaine et quatre mois après sa création, cette équipe de Sébastien Loeb et Dominique Heintz va donc effectuer ses débuts en compétition, à l’occasion de ces 6 Heures du Castellet.

Et, c’est un sacré trio de pilotes recrutè à l’inter-saison que le SLR va faire rouler dans le Championnat ELMS 2012.

Qu’on en juge !

Aux côtés des  » anciens  » les très chevronnés et expérimentés spécialistes de cette discipline qu’est l’endurance, les ex ‘ 908 boys ‘ Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin -trous fois poleman aux 24 H du Mans – les boss dun SLR, ont engagés un jeune espoir extrêmement rapide et prometteur, Nicolas Marroc

Lesquels piloteront une ORECA 03, flanquée du N°19.

Le grand jour est donc arrivé pour le Sébastien Loeb Racing !

Depuis début décembre, le Team attend avec impatience ce week-end provençal, synonyme de première course pour la formation Alsacienne.

Depuis l’annonce de la naissance du Team, ici -même au Paul Ricard, en octobre dernier et ce lors de la dernière course du Championnat GT Tour, les semaines ont passé à vitesse grand V !!!

Après la présentation ‘officielle’ à Haguenau, suivi de l’installation dans les ateliers de Soultz-Sous-Forêts.
tous les membres de l’écurie SLR, ont préparé avec minutie cette première apparition en Endurance qui
marquera une étape importante dans cette aventure humaine et sportive.

Après avoir découvert l’ORECA 03, il y a quelques jours, Nicolas Minassian, Stéphane Sarrazin et Nicolas Marroc auront l’honneur de défendre pour la première fois les couleurs du Sébastien Loeb Racing.

Un rendez-vous particulier…

Malheureusement Sébastien Loeb, n’assistera pas aux grands débuts de son équipe car le multiple optuple Champion du monde des Rallyes se trouvera loin du Paul Ricard, disputant en fin de semaine et à partir de ce jeudi, le Rallye dub Portugal, quatrième manche du Championnat du monde WRC 2012, après le Monte Carlo, la Suéde et le Mexique

Néanmoins, il suivra avec une attention toute particulière le déroulement de ces Six Heures du Castellet.

Avant de filer à destination du Portugal, Seb confiait en ce début de semaine:

« Tout a été fait pour être prêt ! »

Ce tout premier rendez-vous avec l’histoire du SLR, aura, répétons-le, un gout vraiment particulier pour Sébastien Loeb puisqu’il se voit contraint de suivre ses troupes à distance, depuis le Portugal.

L’ambassadeur de Citroen, enchaine :

« J’aurais tellement aimé être là. Je suis si impatient de voir comment cette première épreuve va se passer pour le Team. Tout a été fait pour être prêt. Cela étant, je connais la course et je sais qu’il y aura de nombreux enseignements à tirer après ce week-end. Il y aura forcément des petits correctifs à apporter, mais l’équipe est très concentrée et ultra-motivée. Nous nous sommes entourés d’hommes d’expérience, que ce soit au niveau des ingénieurs, des mécanos ou encore des pilotes. »

Avec un trio de pointe composé de Nicolas Minassian, Stéphane Sarrazin et Nicolas Marroc, le
Sébastien Loeb Racing, a déjà c’est une évidence, fière allure et c’est la raison pour laquelle, il sera attendu par la concurrence.

Sébastien Loeb aborde néanmoins les 6 Heures du Castellet avec humilité, reconnaissant :

« Il y a une petite appréhension. C’est le grand saut, un pas dans l’inconnu. L’objectif est de faire au mieux, sans se mettre de pression. Nous avons l’avantage de courir sur le circuit Paul Ricard, une piste qu’ORECA, constructeur de notre prototype, connaît bien et que nos pilotes connaissent bien. Nous avons tout pour obtenir un bon résultat d’entrée de jeu. »

Nicolas Minassian (photo avec Steph Sarrazin), l’un des tous meilleurs spécialistes de l’endurance, précise :

« Le Castellet, est si spécial… »

Tout comme Stéphane Sarrazin, et aux côtés de Nicolas Marroc, Nicolas Minassian apportera assurément  son immense expérience de l’Endurance.

« Notre rôle est d’aider le team. Nous pouvons permettre à l’écurie de gagner du temps sur différents paramètres, y compris au niveau des réglages ou des arrêts au stand. Je connais déjà notre ingénieur, Léo Thomas, et ORECA, qui nous a encadrés lors de l’assemblage de l’auto et du shakedown. Cela facilite les choses même si nous allons relever un sacré défi. Je découvre au fur et à mesure les membres du team, qui ont tous une grande envie de bien faire. Il ne faut pas se précipiter et monter en régime petit à petit. Nous travaillerons dans l’optique de la course et surtout pas des qualifications. »

A domicile, Nicolas Minassian est déterminé à briller pour ses retrouvailles en course avec le circuit Paul
Ricard.

Car avec la défunte équipe Peugeot, il a participé ici à d’innombrables séances d’essais et notamment à plusieurs 24 Heures ‘ à blanc ‘ pour préparer le Mans, ces dernières annèes !

Alors, le Ricard, il connait par cœur.

Même s’il explique :

« Je n’ai pas roulé en course ici depuis 1995 ! Le Castellet, c’est si spécial
pour moi… J’ai commencé ici en karting, j’ai couru en monoplace à plusieurs reprises et je suis heureux de voir le circuit s’ouvrir à nouveau au public. Ma famille et mes amis seront là. Je suis à la maison et je veux gagner ! Je n’ai jamais eu l’occasion de m’imposer… et j’aimerai vraiment vaincre ici ! »

 

Loeb absent, c’est son associé, Dominique Heintz qui sera aux commandes.

D’entrée, il lâche :

« Je ressens beaucoup d’émotion… »

Samedi, les trois pilotes de la ORECA 03 n°19 entameront une journée pour le moins intense avec deux séances d’essais d’1h30 et les qualifications. Pour une grande première, le  Sébastien Loeb Racing se devra donc d’être efficace.

Dominique souligne :

« On peut dire que nous n’aurons pas la partie facile. Le timing est ultra serré et cela rend le challenge plus ardu encore, mais la motivation est bien là ! »

Quelques jours à peine après le shakedown de son prototype, le  Sébastien Loeb Racing s’apprête donc à
faire son entrée sur la scène internationale. Une grande découverte, et un grand moment pour
Dominique Heintz, qui conclut :

« Il y aura beaucoup d’émotion et j’en ai déjà la chair de poule. L’aventure débute véritablement samedi et nous avons tous hâte d’y être. Nous sommes contents d’avoir choisi l’Endurance car cette discipline met en valeur le travail d’une équipe au complet et cet aspect humain lié au sportif est capital pour nous. Parler de position pour une première course est compliqué, mais il est évident que nous espérons réaliser une belle performance. Avec Sébastien au Portugal et le team au Castellet, j’espère que nous aurons deux beaux résultats à fêter dimanche soir. »

Début des hostilités avec les premiers essais ce samedi 31 mars, à 9h15. Après une seconde séance à 13h, les qualifications se tiendront elles, à 15h50.

Le départ des 6 Heures du Castellet étant donné, lui, dimanche 1 avril, à midi.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Team – Jo Lillini et autonewsinfo

ELMS Sport

About Author

gilles