INDYLIGHT : CARTON PLEIN ET VICTOIRE POUR TRISTAN VAUTIER A SAINT PETERSBURG

 

Magnifique victoire pour le Français Tristan Vautier du Team SAM SCHMIDT dans la première course du Championnat Américain Indylight ou il débutait à Saint Petersburg, en Floride .

Le grenoblois l’emporte, en devançant au terme des 45 tours parcourus en  58’22″1898, son équipier Esteban Guerrieri, second à 1″0391 et Sebastian  Saavedra  du Team Andretti, 3ème à 4″7518.

Suivent, Oliver Webb, à  8″5805 et Victor Carbone  à 11″6024, encore deux pilotes Sam Schmidt et Gustavo Yacaman du Team Moore, à 13″8012

A Saint Petersburg, lors des essais qualificatifs, on avait déja assisté à l’outrageante domination  des pilotes du Team SAM SCHMIDT, avec outre la pôle le jeune Français Tristan Vautier, l’insolent triplé obtenu avec ses équipiers!

Le Grenoblois en 1’06 »4550 devançait effectivement ses équipiers Esteban Guerrieri et Oliver Webb, crédités de 1’06 »6326 et de 1’06 »6370.

Suivaient, deux des favoris du Championnat, Sebastian Saavedra du Team Andretti, 4ème en 1’06’’8106 et Victor Carbone, encore un pilote de chez SAM SCHMIDT, 5ème lui, en 1’06’’9208 

Carton plein pour Tristan Vautier !

 

Vainqueur du Star Mazda Championship en 2011 et depuis intégré au programme « Mazda Road to Indy » Tristan Vautier n’a pas raté son entrée sur la scène de l’Indy Lights, ce week-end.

Première course de la saison sur le circuit urbain de St Petersburg et premier succès pour le Grenoblois qui s’offre un hat trick (pôle position, meilleur tour en course et victoire).

Pensionnaire de l’équipe Sam Schmidt Motorsports (championne en titre), Tristan fait donc une entrée fracassante dans la discipline.

Auteur de la pôle position samedi matin, Tristan enchainait dès l’après-midi sur sa première course d’Indy Lights, antichambre de la catégorie reine, l’Indycar.

 

 

Pour le ‘ Rookie ‘ une journée, assurément mémorable…

« Quelle journée! Je ne pouvais pas espérer mieux pour mes débuts. J’ai réussi à prendre un bon départ depuis la pôle, et dans les premiers tours mon but a été de maintenir l’écart sans trop user mes pneus. Finalement j’ai réussi à creuser un trou d’un peu plus de trois secondes avant la mi-course, quand le Safety-Car est entré en piste… pour la première fois! Tout était à refaire mais je m’y attendais… Je me doutais que sur un circuit en ville nous n’allions pas avoir 45 tours sous drapeau vert ! Au total le Safety-Car est entré cinq fois en piste, et à chaque fois, il a fallu que j’essaye de changer ma technique au restart pour garder Esteban (Guerrieri) derrière moi ! Le finish était top, nous avons tous les deux tout donné, et j’ai réussi à maintenir l’écart pour passer la ligne avec une seconde d’avance. »

 

 

Un premier succès dans une nouvelle discipline « à la maison » car désormais, Tristan réside une partie de l’année en Floride.

« Je suis super heureux de gagner ma première course dans la discipline, surtout dans la ville où j’habite ici aux USA ! »

Et, il concluait en indiquant :

« Mais le weekend prochain tout redémarre de zéro à Barber, il faut continuer à travailler fort ! Un grand merci à Mazda pour m’avoir permis de courir en Indy Lights cette saison, au team Sam Schmidt Motorsports pour leur travail incroyable, et à tous mes partenaires ici et en France !»

En tout cas, il ne pouvait rêver meilleure entame, lui dont l’objectif est de monter au plus vite d’ici un an ou deux, dans la Formule Reine, celle de l’Indycar

Vice-champion l’an dernier, Esteban Guerrieri n’a rien pu faire face à Tristan Vautier dans les dernier tours, mais il semblait content  :

  » C’est vraiment bien de faire le doublé pour l’écurie. J’ai poussé pour le dépasser ou qu’il commette une erreur, mais il a fait de l’excellent travail. il y a deux semaines de cela je ne savais pas si je serai présent et je termine deuxième. C’est un plutôt bon départ. »

 

Peter Griswold

Photos : Team

 

Indylight Sport

About Author

gilles