F1 A SEPANG: HAMILTON REMET LE COUVERT ET SIGNE ENCORE LA POLE

AU GP de MALAISIE à SEPANG, les McLaren ‘ boys récidivent ! Après sa pole du GP d’Australie à Melbourne, Lewis Hamilton, récidive et signe une seconde et nouvelle en pole position, devant son coéquipier Jenson Button, offrant ainsi à leur Team un sensationnel doublé démontrant l’outrageante efficacité des bolides ‘’ Made in Woking ‘ en ce début de Championnat 2012.

Et comme il y a une petite semaine, Lewis Hamilton, s’élancera ce  dimanche devant son coéquipier Jenson Button et un Michael Schumacher, lui aussi  encore à la fête au volant de sa Mercedes que le septuple Champion du monde positionne à nouveau en seconde ligne, preuve de l’efficacité en fin de son bolide et sa formidable motivation à l’entame de la 3ème année de son ‘ come-back ‘

Le double Champion  du monde Sébastian Vettel signe le 5ème chrono tout juste devant la Lotus-Renault du jeune Français Romain Grosjean qui confirme sa belle 3ème place sur la grille de Melbourne

 

Les deux Mc Laren sont clairement très en forme en ce début de saison. Hamilton claque sa deuxième pole en deux GP.

Et ce dès son premier tour qualif !

Ensuite, il a regardé les autres  limer le bitume…

On espère juste qu’il ne se fera pas bêtement enrhumer comme en Australie où il a vu gagner son pote… Button.

Lewis qui lâchait :

« Mon premier tour en Q3 était très bon. J’ai fait un bon premier virage, j’ai un peu glissé de l’arrière à un moment, mais sans perdre de temps, puis tout s’est bien enchaîné. J’ai poussé un peu trop fort dans le dernier virage, je suis sorti un peu trop large mais j’ai quand même limité les dégâts.Et signé la pôle

Excellente nouvelle aussi pour Schumacher. Troisième temps aujourd’hui, quatrième le week-end dernier…

Comme quoi les seniors peuvent encore servir. (Message subliminal à l’attention des candidats à la praize…)

GP A LA GOMME…

JENSON BUTTON

C’est en effet un GP où la tactique des pneus sera essentielle.

Et les pilotes vont en baver.. sous la chaleur tropicale écrasante

Button, deuxième temps des chronos, à quelques centièmes de « Ham », en parle avec justesse. 

On sait qu’il est un grand économiseur de pneus...

« C’est un Grand Prix difficile pour les pilotes, mais aussi pour les pneus. La stratégie sera difficile à définir car avec l’humidité et la chaleur il est impossible de prédire combien de temps les pneus vont tenir. Il faudra donc être très attentif, et c’est un domaine où l’on se débrouille pas trop mal habituellement. J’arrive à bien gérer mes pneus mais je ne suis pas le seul. Et puis les stratégies ne sont pas les mêmes selon les pilotes. Sebastian Vettel va partir en pneus durs. Quels pneus mettrons-nous lors de notre premier arrêt ? Je n’en ai aucune idée.»

En effet et comme la semaine dernière en Australie, Vettel a fait des temps très moyens, sixième chrono.

 Et comme rien n’allait en pneus tendres, il a passé les durs avec lesquels il prendra donc le départ demain.

Il est à parier que c’est un très bon calcul.

Il rentrera ainsi à son stand, parmi les derniers…

Pas mal joué avec un chrono limite dégueulasse !

Très bien joué, la troisième place de Schumi.

Grosse performance, sa meilleure depuis son retour en course en 2010. On apprécie, on adore

Il en dit ceci, celui qui fut tout de même… sacré CHAMPION du monde, à … Sept reprises:

« Si l’on regarde d’où on vient, et où on se trouvait la saison dernière à la même époque, c’est un sacré résultat pour nous! Je n’ai aucun regret car c’est probablement le maximum qu’on pouvait espérer. On a surtout réglé la voiture pour qu’elle soit efficace en course« .

Dans la série des heureux, citons encore bien évidemment, notre p’tit Français, Romain Grosjean, septième temps du jour.

Pas mal et confirmation de la bonne tenue de la nouvelle Lotus-Renault.

Troisième en Australie, il s’était fait bouffer tout cru au départ par un million de caisses avant de se faire envoyer dans le mur…par le Vénézuélien Pastor Maldonado

Un peu tendre Romain.

Cette fois-ci, il aura le temps de vérifier que sur une course, sa voiture est excellente.

 

Romain affichait de nouveau sa grande satisfaction, ne concédant finalement seulement que 0’’439  au poleman :

« Nos deux voitures sont en Q3 et il y a beaucoup de positif à tirer de ces qualifications, sur un circuit qui convient peut-être moins bien à mon pilotage que celui de Melbourne »

Et, il enchainait :

«  On pensait que ce serait moins serré et il y a peu de tours pour faire un bon chrono, avec une température de piste très élevée qui ne pardonne aucune erreur. »

Avant de poursuivre :

« La course va être longue, les pneus vont beaucoup se dégrader et il y aura de gros écarts, jusqu’à six ou sept secondes au tour. Du coup, on a vu beaucoup de voitures essayer de sauver des pneus pour dimanche, en faisant peu de tours en qualifications. C’est le choix qu’on a fait en Q2, en se donnant une seule chance de passer en Q3 pour garder un gros capital pneus pour la course. On ne sait pas quelles seront les conditions donc si la température de la piste baisse un peu, ça m’arrangera, et si c’est nuageux, je ne me plaindrai pas. Si je prends un bon petit départ, qu’on a une bonne stratégie de course et qu’on prend plein de points, on sera tous heureux. J’ai l’envie de bien faire, d’aller chercher mes premiers points et peut-être plus. »     

 Derrière, ça pleure carrément…

LA VALLÉE DE LARMES…

D’abord Raïkkonen, cinquième temps, mais qui partira dixième.

Pénalité de cinq places pour avoir changé de boîte de vitesses après un passage dans l’herbe en Australie, il ya huit jours!

Il ya vraiment des règlements à la con…

Kimi expliquait :

« La voiture marchait bien. Malheureusement, j’ai commis deux erreurs dans mon tour rapide, qui m’ont probablement coûté 0’’2. Sans cela, j’étais dans le coup pour la pole position »

Et l’ancien Champion du monde en 2007, poursuivait :

« Je suis sorti un peu large du virage 9 et j’ai perdu un peu de temps, mais cela arrive parfois. Nous avons connu des soucis avec le KERS vendredi, mais ils avaient disparu aujourd’hui. C’est vraiment dommage d’avoir écopé de cette pénalité. La journée a quand même été vraiment positive.»

Concernant les ennuis de boite, Alan Permane, directeur des opérations piste, précisait :

« Cette boite avait atteint de hautes températures en Australie après que le système de refroidissement ait été obstrué par de l’herbe et des débris. Kimi a effectué l’essentiel de la course comme cela. Nous avons examiné les deux boites de vitesse scrupuleusement et celle de Romain ne présentait aucun problème. Kimi a donc une nouvelle boite, ce qui lui vaut une pénalité de cinq places, mais c’était nécessaire. D’après les data, nous devrions faire une belle course. Nos pneus tiennent bien dans ces conditions. Nous avons défini de bons réglages, dont les pilotes se disent très satisfaits. Si le temps le permet, nos deux voitures devraient finir dans les points. »

Alonso et Ferrari pas contents, neuvième temps, la rouge italienne est en train de se faire un début de saison façon trapanelle.

Grosse déception aussi pour les Toro Rosso, et donc pour Jean-Eric Vergne.

Dix-huitième temps, seulement ! C’est loin…

Ce garçon ultra-doué et déjà grand guerrier, a failli entrer dans les points dimanche dernier pour son premier GP…

Là, il va falloir aller les chercher les points.

Cela dit, puisque la F1 a décidé d’aller faire des GP dans des fournaises, il est clair qu’avec quarante à l’ombre  (et il n’y a pas d’ombre sur un circuit…) il va y avoir de la casse et des pneus qui s’écroulent.

Charles Pic, troisième Français est hélas là où doit être sa caisse.

22ème temps.

Il ya pire…

Les deux HRT dont celle du pourtant trés expérimentè Pedro de la Rosa, sont derrière, et parait-il, déjà très contents d’être qualifiés… ce qui n’avait pas été le cas à Melbourne il y a  sept jours

Bon.

GP à priori intéressant;

C’est à dix heures, mais attention, cette nuit on passe en heure d’été.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Teams -Red Bull – Pirelli

LE RESULTAT DES ESSAIS QUALIFICATIFS

1. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) 1:36.219 (moyenne: 207,389 km/h) 2. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) 1:36.368. 3. Michael Schumacher (GER/Mercedes-AMG) 1:36.391. 4. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 1:36.461. 5. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) 1:36.461. 6. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:36.634. 7. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) 1:36.658. 8. Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG) 1:36.664. 9. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 1:37.566. 10. Sergio Perez (MEX/Sauber-Ferrari) 1:37.698. 11 Pastor Maldonado. 12 Felipe Massa. 13. Bruno Senna. 14. Paul di Resta. 15. Daniele Ricciardo. 16. Nikko Hulkenberg. 17. Kamui Kobayashi. 18. Jean Eric Vergne. 19. Heikki Kovalainen. 20. Vitali Petrov. 21. Timo Glock. 22. Charles Pic. 23. Pedro de la Rosa. 24. Narain Karthikeyan.

F1 Sport

About Author

jeanlouis