ELMS : NICOLAS MINASSIAN ET STEPHANE SARRAZIN REJOIGNENT LE SEBASTIEN LOEB RACING

 .

 

Ah que voilà une bonne, une excellente nouvelle !

Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin, sans volant permanent suite au retrait de Peugeot, rejoignent Sébastien Loeb Racing !

C’est assurément important pour Nico, Steph, ayant déja trouvé place dans le baquet d’une HPD, pour le Championnat du monde WEC. Celle du Team Starworks avec laquelle, il vient d’ailleurs de finir à une superbe 3ème place aux 12 Heures de Sebring

Désormais, ils rouleront tous deux en ELMS

.

 

.

L’ORECA 03 qui sera alignée par l’équipe Alsacienne en ELMS (European Le Mans Series) sera confiée à un trio de choc !

Qu’on en juge.

Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin accompagneront, le jeune Nicolas Marroc.

Le Sébastien Loeb Racing, a décidé de mettre tous les atouts de son côté pour ses débuts en Endurance. Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin, pilotes officiels Peugeot Sport au cours des cinq dernières saisons, ont été choisis afin d’épauler Nicolas Marroc. Avec un tel équipage, mixant expérience et jeunesse, le Team de Sébastien Loeb et Dominique Heintz, visera la victoire au classement général de l’European Le Mans Series.

.

 .

Questionné sur l’arrivée de ces deux  » pointures  » Sébastien Loeb, explique les raisons de ce choix, excellent au demeurant :

« Le choix de la performance et de l’expérience »

Avec Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin, le Sébastien Loeb Racing, comptera dans ses rangs deux des références de l’Endurance actuelle.

Deux pilotes qui possèdent les armes pour se battre au plus haut niveau de la discipline.

« Nicolas et Stéphane, c’est le choix de la performance et de l’expérience » poursuit  Sébastien Loeb. Avant d’enchainer:

« Ils forment un duo redoutable, au top de l’Endurance. J’ai eu l’occasion de me mesurer à eux lors d’essais et je connais ainsi parfaitement leurs qualités. Ils ont l’habitude de courir pour faire gagner un grand constructeur. Les avoir au sein de notre team est une grande opportunité. Avec de tels fers de lance, l’équipe va progresser encore plus vite. Nous pouvons nous appuyer sur une expérience qui n’a pas de prix. En revanche, nous n’aurons pas d’excuse : nous avons l’équipage pour jouer la gagne. »

.

 .

Nicolas Minassian, a, rappelons-le, franchi avec succès toutes les étapes de la monoplace : Vice-champion British F3 et F3000, il a effectué des tests en F1 avec Williams et BAR-Honda avant de s’expatrier en CART aux Etats-Unis dans . Il a ensuite multiplié les programmes en Endurance, décrochant victoires et poles en Europe et Amérique, avant d’intégrer Peugeot Sport en 2007.

Après avoir offert à la Peugeot 908 HDi FAP son tout premier succès, il a terminé deuxième des 24 Heures du Mans en 2008. Vainqueur à Spa en 2009 et à Silverstone en 2010, il est de nouveau monté sur le podium, dans la Sarthe, lors de l’édition 2011, de la cèlèbre épreuve mancelle.

Contactè, le Marseillais qui disputera pour la 13ème fois les 24 Heures du Mans avec l’écurie d’Henri Pescarolo, confie :

« C’est génial de prendre part à un projet si ambitieux. Participer à un nouveau projet, avec un Team qui fait tout pour être bien organisé, est toujours très motivant. J’ai de bons espoirs que nous nous battrons pour la première place.

Et, Nico, ajoute :

«Avec Stéphane (Sarrazin), nous roulons ensemble depuis tant d’années… Nous n’avons qu’à nous regarder pour nouscomprendre. Nicolas (Marroc) a déjà montré sa pointe de vitesse. Nous tenterons donc de conquérir le titre. L’ORECA 03, a prouvé ses qualités, donc nous avons l’arme pour gagner. Je suis vraiment convaincu par le projet de Sébastien et Dominique. Ils ont de grands objectifs. Je partage leurs ambitions et ils ne font pas les choses à moitié et réunissent tous les ingrédients nécessaires. »

A l’image de son coéquipier, avec qui il était déjà partenaire chez Peugeot Sport, Stéphane Sarrazin a brillé en monoplace. Son parcours – Champion de France Formule Renault et F3 – l’a conduit au statut de 3e pilote Prost Grand Prix. Il a disputé un Grand Prix de F1, au Brésil à Sao Paulo en 1999, avec l’équipe Minardi, avant d’être pilote essayeur Toyota F1.

Après un intermède en rallye – Champion de France et pilote Subaru en WRC – le pilote gardois a défendu les couleurs d’Aston Martin en GT. Fer de lance de Peugeot Sport à partir de 2007, il a été sacré Champion Le Mans Series cette même saison et en 2010. Auteur de trois poles consécutives aux 24 Heures du Mans, il a également décroché trois podiums dans la Sarthe et remporté trois fois Petit Le Mans, ainsi que la catégorie LMP2 des 12 Heures de Sebring samedi dernier.

.

.

Croisé la semaine dernière à Sebring, ou il a brillament terminè sur le podium, en se classant 3ème avec la très performante HPD ASX 03-b, du Team Américain Starworks, Stéphane Sarrazin, confiait :

« Je suis ravi de rejoindre le Sébastien Loeb Racing.  J’ai eu l’habitude de côtoyer Sébastien en Rallye puis lors de séances d’essais. Tout le monde connaît son sérieux et sa motivation.

Et, il précisait:

« Avec Nicolas (Minassian), nous nous connaissons parfaitement. Nous aiderons Nicolas (Marroc) à progresser. Nous avons le trio pour effectuer une belle saison et, de par mon double programme, je vais être très affuté en LMP2. Le projet est séduisant car il faut tout construire. Nous allons être en lice pour le classement général et le Championnat promet d’être intéressant. »

Pour sa part,  Dominique Heintz, l’associè  de Loeb, explique :

« Nous sommes allés chercher les meilleurs…

Avec le trio composé de Nicolas Minassian, Stéphane Sarrazin et Nicolas Marroc au volant de l’ ORECA 03, le Team Sébastien Loeb Racing abordera la saison 2012 avec ambition pour ses débuts dans la discipline.

Et, il ajoute :

« Au tour de ce tandem expérimenté, complété par un jeune pilote prometteur, une nouvelle dynamique va se mettre en place.  L’équipe entre dans une nouvelle dimension. Avec de tels pilotes, nous devrons viser la victoire. Nous sommes allés chercher les meilleurs, ce qui démontre l’ambition et le sérieux du team. Nous sommes conscients que le challenge est de taille et c’est pour cela que les fondations doivent être solides. »

Outre ces deux recrues de choix, Sébastien Loeb Racing a enregistré le renfort de deux ingénieurs qui connaissent bien l’Endurance : Léo Thomas, passé par Peugeot Sport, et Renaud Dufour.

Le Team SLR, effectuera ses débuts en prototype à l’occasion des 6 Heures du Castellet le 1er avril, première manche de l’European Le Mans Series, qu’organise Patrick Peter.

Gilles GAIGNAULT

Photos : Patrick Martinoli -DPPI

ELMS Sport

About Author

gilles