12 HEURES DE SEBRING : L’EQUIPE SIGNATECH PRIVE DE REVE AMERICAIN

 

 

Pour sa deuxième participation aux 12 Heures de Sebring, et après être partie en deuxième ligne des LMP2 ce matin, l’équipe SIGNATECH-NISSAN était contrainte à l’abandon après 3H de course, piégée par une flaque d’huile sur la piste. L’équipage Mailleux-Tresson-Lombard et leur ORECA 03 – NISSAN, arborant le traditionnel Numéro 23, pointait à ce moment là, en 2ème position de la catégorie  LMP2 (1er WEC LMP2) car seulement devancè d’une LMP2 Américaine, concourant ppour le Championnat US, ALMS (American Le Mans Séties)

 

Depuis le début de la semaine, pour les hommes de Philippe Sinault et Didier Calmels, la stratégie était de préparer le set up endurance car Sebring est la deuxième plus longue course de la saison, après les 24 heures du Mans.

Le programme prévoyait de travailler sur la performance lors des essais qualificatifs du vendredi. Franck Mailleux qualifiait la voiture en 4ème position LMP2, malgré une séance raccourcie par un drapeau rouge.

 

 

En course, c’est l’ainè de l’équipage et membre de l’équipe par le passé, Franck Mailleux qui prenait le départ, et qui passait le volant au 48ème tour après un double relais, à Olivier Lombard en 3ème position LMP2 (2ème LMP2 WEC). L’ORECA 03 NISSAN, Num 23 passait quelques tours suivants en seconde position LMP2 (1er LMP2 WEC).

Mais subitement au 85ème tour, Olivier Lombard perdait le contrôle de son véhicule sur une énorme flaque d’huile, et sortait de la piste sans dommage. L’auto pouvait alors repartir, mais à son tour une Ferrari, elle aussi en perdition pour les mêmes raisons, venait percuter la SIGNATECH NISSAN.

Résultat : coté gauche arraché, coque endommagée,  l’abandon ètait inévitable, la voiture ne pouvant repartir…

La mort dans l’âme, l’infortuné Olivier descendait de son bolide meurtri, au moment ou une Porsche, dont le pilote lui aussi surpris par la marre d’huile, ne pouvait controler sa voiture et  évitait in extremis l’épave de la Signatech !!!

 

Philippe Sinault : « PIEGES PAR LA PISTE »

 

Dans le stand, c’était la consternation car tout le staff avait suivi sur les ècrans l’incident, ESPN, la chaine US qui retransmet la course en direct, ayant montré et remontré les images. suivaient n’ont pu

Philippe Sinault, immédiatement dédouanè son malheureux pilote :

 » Olivier n’y est absolument pour rien, il est arrivé le premier sur la plaque d’huile et derrière les voitures qui le suivaient n’ont pu comme lui éviter la glissade « 

Et, il enchainait trés calmement :

 » Nous sommes évidemment déçus. Nous étions idéalement placés après 3Heures de course et l’auto était bien dans le rythme. Mais nous avons été piégés par la piste. Olivier, je le répète est arrivé le premier sur une zone d’huile et la voiture lui a échappé. Jusque là nous aurions pu repartir, mais la Ferrari  Numéro49 nous percutait alorset le choc extrêmement violent, endommageait la coque ce qui nous contraignait à l’abandon. « 

Un peu plus tard, au calme, il était alors un peu plus de 3 heures du mztin en France, Philippe nous prècisait:

« Nous allons redoubler d’effort d’ici SPA pour rivaliser avec la concurrence, si rude soit elle. Le plateau LMP2 est très relevé, notemment avec Oak et HPD, même si la hierarchie n’est pas encore clairement affichée. De notre côté nous avons reçu les évolutions 2012 de notre voiture assez tard, reste maintenant à peaufiner les réglages. En dehors de tout cela, je suis très satisfait de la prestation de mes pilotes et de mon équipe, surtout Jordan qui a bien géré sa première épreuve en proto avec autant de trafic en piste. »

Il nous revenait alors à l’esprit ce que l’ami Philippe, nous avait murmurè ce matin au petit déjeuner :

« ICI LES PILOTES QUI TERMINERONT LA COURSE SERONT DES SURVIVANTS !

No comment…

 

 » NOUS ÉTIONS VRAIMENT BIEN « 

 

Franck Mailleux, nullement abattu mais déçu poursuivait :

 » Nous étions vraiment bien, c’est dommage. Sur un tour les Oak et HPD sont plus rapides mais nous jouons clairement avec elles en course sur les doubles relais et sur l’homogéneité de notre équipage. Avec notre stratégie nous avions les armes pour la victoire. »

 

Pour sa part, Olivier Lombard nous expliquait :

 

 » Globalement tout fonctionnait plutôt bien et notre programme devait payer au bout des 12h de course, avec le jeu des doubles relais. Mais je suis arrivé le premier sur cette plaque d’huile, et je n’ai clairement rien pu faire. La voiture est partie. Nous aurions pu repartir, j’y croyais vraiment je n’étais pas descendu de la voiture et je cherchais à repartir mais après l’impact de la Ferrari, lorsque j’ai vu l’étendue des dégâts, j’étais beaucoup moins confiant. Ce sont les aléas de la course, et surtout les conséquences d’un trafic trop important pour ce circuit. Sebring est à oublier et nous devons penser SPA. »

 

Enfin, Jordan Tresson constatait que le Rêve Américain a été abrégé

 » Je pouvais enfin piloter cette ORECA 03 NISSAN,  en situation réelle ! Mais un incident de course en a décidé autrement et est venu gâcher la fête. J’étais pas trop mal et avec l’équipe nous avons vraiment pu travailler toute la semaine. Même si pour nous la course est finie, nous pensons déjà à la prochaine épreuve, en étudiant la course des autres jusqu’au bout. »

Rendez-vous est maintenant fixè aux les 4 et 5  mai prochains sur le circuit de Spa Francorchamps pour la 2ème manche du  WORLD CHAMPIONSHIP.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Visionsport – DPPI – Rolex Stephan Cooper

FIA WEC Sport

About Author

gilles