12 HEURES DE SEBRING : AUDI-AUDI-AUDI ! LES TROIS AUDI EN POLE…

12 HEURES DE SEBRING. AUDI-AUDI-AUDI !

 

Sans aucune surprise, les trois Audi ‘ Usine ‘ ont ce vendredi en milieu d’après-midi à Sebring, monopolisés les … 3 Premières places.

Avant que ne débute la séance des chronos, la seule interrogation qui intéressait les observateurs, concernait le rang qu’allait occupé chacune des trois voitures Allemandes.

 

Et de connaitre l’identité du pilote Audi qui allait offrir la pôle à la maison Audi ! Le Docteur Wolfgang Ullrich  avec qui nous devisions s’en amusait !!

A la fin de la séance, il expliquait:

« Cette dixième pôle position à Sebring est un excellent résultat après une journée de jeudi qui n’a pas été facile pour nous. Au delà de la satisfaction d’être performant aux essais, nous savons que le plus important reste la course. Nous allons disputer une épreuve de douze heures qui sera difficile pour toutes les équipes. ».

Finalement, et après une fort joli passe d’armes entre les trois pilotes, c’est … la Numéro 1, aux mains d’André Lotterer et qui en partage le volant avec Marcel Fassler et Benoit Treluyer – l’équipage vainqueur des 24 Heures du Mans 2011 – qui s’est montré la plus rapide, bouclant le meilleur chrono en 1’45 »820.

André Lotterer, qui nous lâchait :

« Ce n’était pas facile car nous n’avions pas conduit ce matin lors de la dernière séance d’essais libres. Mon tour s’est bien déroulé et j’ai eu la chance de réaliser le meilleur temps. Il est bien sûr satisfaisant d’être qualifié en pôle position. Mais avec soixante voitures sur la piste, la course sera une autre histoire et notre position sur la grille n’aura plus autant d’importance. »

 

 

Suivent, l’Audi N° 2 avec Kristensen, auteur de 1’46 »215 et la N°3 pilotée par Romain Dumas, 3ème en 1’46 »935.  L’armada Audi a réussi à placer ses trois bolides devant.

Le contraire eut été étonnant !

 

Derrière l’intouchable trio des bolides d’Ingolstadt, on pointe en 1’47 »536,  la HPD ARX0-3a du Team Muscle Milk- Pickett Racing, des Allemands Graff-Luhr, associé au Français Simon Pagenaud

Puis, l’OAK Pescarolo de Guillaume Moreau, 5ème en 1’48’319.

 

 

Un peu plus loin, on retrouve l’HPD ARX du Team JRM de Brabham en 1’48 »439 et celle de l’écurie Strakka aux mains de Jonny Kane, en 1’48 »590.

La Pescarolo que conduisait Manu Collard réalise le dixième temps, en 1’50 » 200 et complète donc le Top ten.

 

 

Magnifique PERFORMANCE pour la Morgan OAK Racing, la N°24 de l’équipage Nicolet-Pla-Lahaye, qui signe tout simplement la pôle en LMP2.Olivier Pla a tournè en 1’50 »467.

Stéphane Sarrazin sur l’HPD ARX-03b du Starworks Motorsport, signe en 1’50 »823, le second chrono, à 36 centièmes.

Ensuite, on note la Zytek du Greaves que menait l’Américain Elton Julian, en 1’51 »809 et l’Oreca Signatech-Nissan de Mailleux-Lombard-Tresson, 4ème des LMP2 en 1’52 »08 4. Franck Mailleux se trouvant dans le baquet.

 

 

En GTE, triplé Ferrari avec la pôle en 1’58 »427 pour Gianmaria Bruni au volant de la F458 AF Corse et qu’il partage avec Giancarlo Fisichella et Tony Vilander.Cette Ferrari est suivi d’une seconde F458 du Team Français Racing confiée au trio Fred Makowiecki-Jean Karl Vernay les  tricolores, accompagné du Brésilien Jaime Melo, créditè de 1’58 »723

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  DPPI – WEC – Visionsport

FIA WEC Sport

About Author

gilles