82ème SALON AUTOMOBILE DE GENÊVE : UN GRAND CRU !!!

 

Cette semaine s’est ouvert le 82ème Salon Automobile  de Genève

C’est toujours avec un énorme plaisir que l’on se retrouve au Palexpo pour le Salon de Genève.

Un seul bâtiment composé de six halls donne une dimension « humaine » à cet évènement.

Une ambiance feutrée, basée sur le plaisir des retrouvailles de ce premier gros rendez-vous européen de l’année, des constructeurs qui ne sont pas là pour rouler des mécaniques et montrer leur gigantisme, mais bien pour lancer en début d’année, de nouveaux produits, bien souvent haut de gamme, statut financier de la Suisse oblige…

 

Constructeurs : beaucoup de lancements mais peu de concept-cars

 

Les constructeurs font dans l’utile… conjoncture économique internationale, oblige !

La place mesurée disponible au Palexpo ne permet d’ailleurs pas de déployer des stands pharaoniens. Aussi priorité était donnée à la série et le nombre de première mondiale, est important.

 

Aux deux extrémités du Salon, deux des grands allemands se confrontent à distance sur le même segement :

Mercedes (au bout du hall 6) dont la nouvelle Class A, bien plus statutaire que la précédente, tient la vedette devant les grosses berlines et les sportives de AMG, rivalise avec Audi, qui dévoile sa concurrente directe, la nouvelle A3 (au début du hall 1), troisième génération, qui applique les techniques « ultra light » vantées par la cèlèbre R18 du Mans.

 

Après une BMW Série 6, coupé 2 portes présenté à Paris en 2010, c’est au tour du Gran Coupé de venir sous les feu de la rampe. Une 4 portes sublime pour venir une fois de plus rivaliser avec Mercedes et Audi… Avec une version M du coupé et un restylage de la X6, la gamme Serie 6 est maintenant complète…

 

Peugeot compte sur la 208 pour rejouer l’histoire de la 205, véhicule qui a sauvé la marque dans les années 1980. C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter et il faut avouer que sa très réussie ligne compacte et dynamique et son tableau de bord particulier, nous semblent devoir être de sérieux atouts.

Et avec la cousine Citroën, PSA lance également, les C4 Aircross et 4008, résultat du partenariat avec Mitsubishi et son ASX.

 

Mitsubishi, présente une nouvelle version de son best-seller Outlander, dont la première version livrable en 2012 reste thermique. Mais elle sera décliné dès 2013 en véhicule électrifié par deux moteurs -un à l’avant et un à l’arrière pour maintenir les 4 roues motrices- et dont le moteur thermique ne demeurera que pour une fonction de range-extender, offrant ainsi une autonomie de 800 km.

Ford, nous propose un intéressant petit monospace, le B-Max, doté d’une porte coulissante à l’arrière, sans montant pour faciliter l’accès à bord, associé à l’étonnant moteur 3 cylindres 1,0 l ecoboost, fruit aux performances remarquables, des études sur le downsizing.

 

Volvo fait admirer sa V40, une belle réussite esthétique qui renvoie bien loin dans l’histoire la réputation d’armoire normande des produits suédois.

 

Renault se relance sur le segment des véhicules électriques avec la présentation de la version quasi définitive de la Zoé, et la mise sur le marché de la Twizzy, parrainée par David Guetta. Cet hybride entre un scooter et un quad est particulièrement amusante à conduire (vivacité, maniabilité), mais avec néanmoins beaucoup de remous d’air, tout au moins dans la version « sans portes » que nous avons pu conduire. Il va maintenant, lui falloir trouver son public.

Le monospace Dacia Lodgy est tout simplement gigantesque. A noter que si les plastiques restent durs, si bien des parties de carrosserie restent apparentes à l’intérieur (low cost oblige), certains équipement deviennent up to date avec notamment une radio permettant des connexions USB et AUX.

 

La 500 L de Fiat laisse perplexe… Elle ne cultive pas les références aux modèles historiques. Cela n’est pas une (Fiat 600) Multipla moderne. Pourquoi donc la placer sans la gamme 500 ?

Elle aurait pu aussi s’appeler … Panda Monospace.

 

AVEC LES GRANDES SPORTIVES… LE RÊVE EST TOUJOURS BIEN PRÉSENT

 

Et pour finir, on passe aux sportives… et donc au sublime. Réservé pour la très grande majorité au….  plaisir des yeux !!!

Sport avec tout d’abord, la nouvelle version de la Porsche Boxter, de plus en plus séduisante et performante et Maserati avec la Granturismosport, magnifique GT de luxe.

 

Sublime enfin avec deux V12 époustouflantes : la Ferrari F12, d’une beauté démonique, et l’Aston Martin Zagato (version de série) dont la bestialité sait se faire apprivoiser sous les spotlights…

En revanche, les concepts-car étaient peu nombreux chez les constructeurs et préfiguraient surtout certains modèles de demain. Citons les déclinaisons luxe et sportive de la Peugeot 208, la future Seat Toledo ou encore le VW Cross Coupé Concept hybride plug in.

Les japonais de Toyota continuent quant à eux de décliner des gammes de concept cars hybrides et électriques de demain…

 

Beaucoup plus impressionnante, la Lamborghini Aventador J que l’on imagine à Monaco, aussi bien parqué devant l’Hôtel de Paris que disputant une course sur le circuit !

 

Soulignons aussi la splendide Honda NSX autrement plus désirable que celle produite dans les années 90, une Infini qui l’est tout autant, et une première Bentley 4×4 tout à fait somptueuse.

 

Artisan : la tradition est respectée

 

Mais Genève, c’est aussi l’occasion de se faire plaisir en examinant un an de travail des artisans, qu’ils soient carrossier, petits constructeurs ou encore préparateurs, italiens, suisses ou allemands.

 

Pinifarina, Giugaro, Touring Superleggera, ou encore Bertone demeurent dans la tradition de la belle carrosserie Italienne. Des formes qui émeuvent ou qui enthousiasment. Cela dure heureusement depuis plus de 50 ans et cela permet aux amateurs de bel ouvrage de traverser les crises en assouvissant leur passion.

 

Pour d’autres comme Sbarro et sa célèbre école, IED ou Magna Steyr, les formes sont plus tourmentées, plus futuristes, mais les concepts sont intéressants.

Les petits constructeurs continuent à faire parler la poudre. C’est la course à la démesure sportive chez Konnigsegg, chez Pagani Zonda, ainsi que chez Gumpert, sans oublier Bugatti.

 

En revanche la GTA Motor Spano brille par sa ligne intégrant rondeurs et lignes tendues.

 

Artega et Weismann continuent de développer leurs gammes, l’un de berlinette GT très traditionnelle suggérant l’efficacité, et l’autre de coupés et cabriolets délicieusement néo-retro au long capot et au poste de pilotage très ramassé sur l’essieu arrière…

 

Enfin chez les préparateurs, l’efficacité de certains côtoie bien souvent le mauvais gout le plus total.

Ainsi, une…. Porsche Panaméra limousine (!!!), une Lamborghini aux peintures plus violentes qu’un coucher de soleil sur Sunset boulevard à LA, des Cayennes bicolores et des Mercedes SLS, aux peintures criardes mates, toutes équipées d’ailes bodybuildées et des jantes hypertrophiées.

Par correction, nous ne citerons pas de noms… Il faut de tout pour faire un monde !

Mais, tout de même !!! Parfois…

 

Patrick MARTINOLI (Texte et photos)

 

Salons Sport

About Author

gilles