MAROC : 24 HEURES… DÉMENT !

 

Nom de code: ORM, qui signifie Off Road Maroc.

24 heures parce que ce concept de course d’endurance Tout Terrain se joue sur quatre boucles de six heures situées à quatre endroits différents, tous plus sublimes les uns que les autres, au Maroc.

Ce petit bijou d’organisation aura lieu du 11 au 17 mai 2012,

Ces boucles de quarante km, que l’on fait plusieurs fois, en fait ce sont des circuits de 40 km, (mieux que l’ancien Nurburgring!) qui permettent à des équipages de trois pilotes,  même chose pour les coéquipiers,  de se relayer pour que tout le monde se fasse de vrais coups de cerceau et de vrais grands frissons de plaisir.

C’est carrément génial…

EVIDENT, DONC GÉANT…

 

Dans toutes les courses de 24 Heures , auto et moto, nous nous sommes toujours dits que c’était dommage qu’il n’y ait qu’un seul départ.

Dans toutes les courses de 24 heures TT (Tout Terrain), le circuit devient vite lassant et si la terre est trop meuble ou s’il pleut, on court in fine dans des ravines d’un mètre!

Jean Louis Dronne, organisateur de cette course, a donc, c’est tout con et c’est donc génial, imaginé de faire une course de 24 heures en … quatre fois et en quatre endroits différents, aussi !!!

Cela fait plusieurs années que cet évènement est organisé sur ce principe et dans ce pays, et ça marche formidablement bien…

Ô HAPPY DAYS!

Voici donc les Six heures de Marrakech le premier jour, les Six heures de Ouarzazate le lendemain, les Six heures de Ouled Driss (M’Hamid) le jour suivant et les Six heures de Zagora, le dernier jour.

Ce sont effectivement quatre des plus beaux endroits  de l’un des plus beaux pays au monde…

PARC D'ASSISTANCE PARADISIAQUE

Inutile de présenter Marrakech.

Ville follement désirable pour les uns, ville qui a perdu pas mal de son authenticité berbère pour les autres, c’est un endroit relativement incontournable.

Bon, une seule soirée dans le bruit de la Place Jammâa El Fna, ça vaut encore le coup.

Cela dit, la région, au nord de l’Atlas, est superbe. Et c’est là que l’on court,!

Ouarzazate est de l’autre côté de l’Atlas. On est, à la porte du désert. C’est aussi devenu le lieu de tournage de très grands films d’aventure (Indiana Jones), grâce à des décors sauvages et une lumière phénoménale.

M’Hamid, est LA vraie entrée dans les dunes, au pîed de l’Erg Chegaga, qui est le premier cordon de sable du Sahara.

Zagora est une petite ville sublime du Grand Sud Marocain, qui offre des terrains de jeux formidables pour le tout-terrain, le Rallye Oilybia qui y sera en Octobre, évolue de façon magistrale dans ces lieux, beaux à perte de vue…

Voilà le programme pour les yeux.

Précision: le soir venu, les participants et leur entourage se retrouvent dans de très beaux hôtels, façon ‘Palaces’ du désert, c’est une autre marque du Maroc.

24 HEURES ULTRA SPORTIVES…

 On est dans un concept de course d’endurance, donc pas de franchissement. Jean Louis Dronne…

« C’est une vraie course en relais ! Chaque boucle propose un kilométrage permettant des relais à l’ensemble de l’équipe : de 2 à 6 pilotes ou copilotes, c’est en composition libre, par voiture. Le choix des parcours de chaque manche de 6 heures s’articule autour de 3 impératifs. D’abord favoriser les possibilités de relais, avec des boucles entre 40 et 50 km. Les 3 pilotes d’une même équipe pourront ainsi participer à toutes les manches, le nombre de relais possibles étant assuré sur une telle distance.

 

On demande alors pourquoi il n’y aura pas de ces sublimes passages de dunes auxquelles le Rallye du Maroc ou l’Africa Race nous ont initiés.

« Il faut au contraire réduire autant que possible les difficultés de franchissement, il s’agit d’une course de vitesse, pas d’un trial 4×4. Si par exemple les participants du Championnat de France des rallyes et de l’endurance tout terrain viennent, ils ne sont pas initiés au franchissement de dunes. Aussi, ce second point rejoint le premier : le franchissement d’une zone délicate dans le parcours pourrait compromettre tout échange de volant entre pilotes d’une même équipe si l’un d’eux y perdait des heures… »

Nous confirmons qu’en effet, un plantage sérieux en dunes, si l’on n’a pas l’habitude d’y rouler et donc encore moins le truc pour sortir, on peut en effet perdre beaucoup de temps.

Et le but de cette course de 24 Heures n’est pas là.

Bien vu l’ami Dronne.

 

 

Dernier point important, qui explique lui aussi le succès des 24 Heures TT du Maroc.

Je veux permettre  aux assistances et aux accompagnateurs, VIP, sponsors ou amis, de VIVRE la course, pas seulement de la regarder passer une fois par étape… Ainsi, avec un seul point d’assistance et de relais confondus pour chaque manche, l’esprit « endurance » sera conservé : permettre à l’intégralité d’un team de participer à la course ».

Enfin, mais cela est moins original, pratiquement tous les Rallyes TT le font, en cas de gros pépin, un jour, on peut repartir le lendemain. Avec des pénalités certes, mais on peut continuer à jouer.

Cette année, la caravane du rallye embarquera à Tarifa (Espagne) pour rejoindre, c’est juste en face, le port de Tanger.

On rappelle les dates: du 11 au 17 mai 2012.

Jean Louis Dronne rentre de recos et nous appelle.

DERNIERES NEWS… DUEL ET PARCOURS…

 D’abord un formidable duel. Le vainqueur 2011, Jean Louis Schlesser…

JEAN LOUIS SCHLESSER

 Contre le vainqueur 2010, Eric Vigouroux.

ERIC VIGOUROUX

Ils vont s’affronter pour la première fois!

D’ailleurs, la quasi totalité des pilotes qui ont couru l’an dernier revient.

Preuve que ce n’est pas du mou de veau!

Ensuite quatre formidables boucles.

On les a évoquées ci-dessus mais en voici le détail.

Jean Louis Dronne raconte ce qui attend les concurrents…

Avec cette première info, essentielle…

Les tracés sont tous nouveaux, à cinquante et cent pour cent selon les parcours.

 Etape 1 – 6 heures de Marrakech. Le désert d’Agafay.

« A 30 km du centre-ville de Marrakech, le désert d’Agafay est un immense plateau garni de pistes qui contournent  dômes et oueds sablonneux, le tout encerclé par la magistrale chaine de l’Atlas, encore enneigée, offrant ainsi des paysages splendides. Cette boucle de 60 km, nouvelle à 60% est rapide et non cassante.    

Etape 2 – 6H de Ouarzazate : « Far-West Avenue » – 52 km


« La ligne de départ surplombe les décors de cinéma. L’Atlas offre encore à ce plateau de splendides images. Un véritable circuit de vitesse avec des pistes caillouteuses très roulantes permettant les dépassements à tout instant, sans véritables difficultés, avec quelques rares saignées signalées. Aucun franchissement).

   Etape 3 –  6 heures de Ouled Driss. « Les sables de l’erg Lihoudi ». 50 km.

On est  au pied des dunes. Je l’ai dit,  il ne s’agit pas ici de perdre les concurrents dans un gigantesque tas de sable, donc pas de franchissement!  Le paddock au goût de « bivouac » sera l’un des plus beaux et plus confortable de l’épreuve, au pied des dunes. Quelques passages de dunettes sans difficultés, une grande portion de pistes au sable mou, et des pistes plus roulantes, et comme toujours, se doubler sera un jeu d’enfant ».

Etape 4 – 6H de Zagora : « Le cirque du soleil » – 34 km


« On évolue dans le cirque montagneux du Tafilalet. Beaucoup de cailloux, quelques pistes sablonneuses et un petit passage dans les dunettes. C’est  digne d’un véritable rallye-raid classique, mais en course d’endurance et les règles ne sont pas les mêmes… ménager les montures et bien évaluer les risques prendra plus de sens lors de cette finale à Zagora. »

Bon. Si vous n’avez pas envie d’y aller, faut que je change de métier…

 Les droits d’engagement sont minorés jusqu’au 23 mars…

Inscriptions et renseignements:

FORCING ORGANISATION • BP40 • 91450 SOISY / SEINE •

Tèl:  +33 (0)1 60 75 71 14 •

FAX : +33 (0)1 60 75 24 41 •

EMAIL : contact@forcing.com

WEB : www.TT24.fr

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photo : Alain ROSSIGNOL (DESERT RUN) et TOURISME MAROCAIN

24 H TT du Maroc Sport

About Author

jeanlouis