PEUGEOT VEUT LEVER UN MILLIARD D’EURO !!!

Quelques jours à peine après l’annonce d’un rapprochement avec le Groupe Américain Général Motors, PSA  (Peugeot-Citroen), se préparerait à lever un milliard d’euros

Le constructeur mise sur la 208 pour renouer avec les succès de la 205 et de la 206.

Le constructeur misant en effet sur e lancement de sa nouvelle 208 pour  tenter de retrouver l’immense succès qu’avaient en son temps connu et la 205 et la 206.

 

Si l’on en croit les rumeurs et autres indiscrétions qui alimentent le milieu financiers, la GM (General Motors) apporterait la jolie et coquette somme de 300 millions d’euros dans l’opération et prendrait environ autour de 7% du capital de la firme Française.

Assurément une page va se tourner pour la marque de Sochaux

Cette augmentation de capital importante devrait conduire à une dilution de la participation de la famille Peugeot, laquelle détient actuellement, 30,3 % des actions mais 46,26 % des droits de vote !

Selon le Wall Street Journal, la levée de fonds serait beaucoup plus importante et se monterait même à… 1 milliard d’euros

Somme colossale et vertigineuse, comparée à la capitalisation boursière actuelle du groupe PSA qui atteint 3,6 milliards d’€.

Toutefois, la famille Peugeot resterait premier actionnaire du Groupe avec 23 % des actions après la réalisation de cette opération.

En 2011, PSA a vu sa dette nette passer de 1,2 milliard à … 3,4 milliards d’€uros. D’où l’urgence de ce plan dit de … sauvetage

Il faut dire que la publication des résultats 2011, le 15 février dernier, a été lourd de conséquences.

Philippe Varin, Président du directoire, avait alors annoncé des mesures de réduction drastique des coûts de 800 millions à 1 milliard d’euros pour 2012.

Laissant même entendre que plusieurs projets de développement avaient été arrêtés comme la création d’une toute nouvelle usine en Inde, laquelle était repoussée.

Il est vrai que la dégradation de la conjoncture en Europe principal marché de explique cette situation financière catastrophique pour Peugeot-Citroen

Pour le dirigeant de PSA , ce rapprochement a pour but ègalement l’alliance de préparer une véritable alliance industrielle avec General Motors.

Pour le Géant américain, redevenu numéro un mondial cette année, l’intérêt de l’opération consisterait avant tout à trouver une solution pour sa filiale européenne, Opel, toujours dan le rouge…

PSA pourrait fournir plates-formes, moteurs et châssis, permettant à Opel de réduire significativement ses frais de développement et surtout d’ investissement

La collaboration pourrait aussi se situer hors d’Europe, même si elle risque de prendre plus de temps à se mettre en place.

La création d’une plate-forme ‘low-cost’ à destination des pays émergents,  pourrait donner une sacrée bouffée d’oxygène !

Chez GM  on admet et reconnait les réelles compétences techniques de PSA dans les petits moteurs Diesel et le design des petites voitures très en vogue de ce coté de l’Atlantique.

Gilles GAIGNAULT

Economie Peugeot Sport

About Author

gilles