ENDURANCE CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE WEC 2012 : OAK RACING DEVOILE SES PILOTES

 

A quelques jours de s’envoler pour la Floride ou se déroulera dans quinze jours la première manche du tout nouveau Championnat du monde d’endurance dénommé WEC et qui se disputera le 17 mars prochain à l’occasion des 12 Heures de Sebring, le Team OAK Racing, nous a dévoilè ce mardi soir, la composition de ses équipages

OAK Racing nous donc ses deux équipages, celui de la LMP1 et aussi celui de la nouvelle LMP2 qui vont disputer le Championnat du Monde d’Endurance 2012.

Comme on va le constater, leur composition alliera jeunesse et expérience.

La LMP1 OAK-Pescarolo n°15 à motorisation Judd, redessinée et construite par le département constructeur de l’équipe, Onroak Automotive, sera pilotée par le Français Guillaume Moreau qui défendra avec brio les couleurs de l’équipe pour…  la quatrième année consécutive.

Il sera associé au jeune Belge Bertrand Baguette, Champion 2009 en World Séries en Formule Renault 3.5 et ancien pilote d’IndyCar et qui passe ainsi de la monoplace au sport prototype.

Dominik Kraihamer complétant le trio. Ce jeune talent Autrichien, âgè de 22 ans, pourra capitaliser sur son excellente première saison en 2011 en Intercontinental Le Mans Cup, dans la catégorie LMP2.

 

 

L’équipage de la Morgan LMP2 2012, elle aussi conçue et réalisée par Onraoak Automotive, sera lui entièrement Français. Il sera composé de deux des meilleurs pilotes de la catégorie et de l’un des gentlemen drivers, les plus expérimentés du championnat.

Matthieu Lahaye, pilote de talent au sein du team depuis cinq ans, sera en effet rejoint par Olivier Pla, l’ancien Champion LMP2 en Le Mans Series qui continue son association avec OAK Racing après son passage très remarqué en fin de saison  2011.

Jacques Nicolet, Président de OAK Racing, complètera ce duo. Leur objectif sera de se battre pour la victoire et le titre au volant de la LMP2 n°24.

 

 

OAK Racing peut compter sur le soutien de plusieurs partenaires techniques importants pour cette première édition du Championnat du Monde d’Endurance. Les prototypes LMP1 et LMP2 porteront à nouveau la célèbre livrée de course orange et bleue de Gulf Oil International, en relation avec le partenariat de l’équipe avec Caroil, distributeur officiel et exclusif des lubrifiants Gulf en France, Belgique et Luxembourg.

Les moteurs Judd équiperont de nouveau les deux prototypes, tandis que Dunlop a renforcé son engagement auprès du team, son équipe de développement.

Par ailleurs, Serge Blanco, Cari et BRm restent fidèles à l’équipe mancelle qui aura également le plaisir d’accueillir le Groupe SFS, mandataire de compagnies d’assurances, ainsi que Marcassus Sport et Ecodime.

 

 

Questionné sur le recrutement effectué par OAK Racing, Sébastien Philippe, nouveau Team Manager après le départ de François Sicard vers DAMS, explique :

« Nous ne pouvions pas mieux espérer pour les équipages des deux voitures. En LMP1, Guillaume Moreau assure la continuité au sein de l’équipe et son expérience sera précieuse à Bertrand et Dominik, deux nouveaux-venus bourrés de talent. Ils pourront ainsi trouver leurs marques dans une catégorie qui cette année sera très relevée. Ce sera toujours difficile de se battre contre les diesels mais nous avons néanmoins une bonne carte à jouer, notamment grâce aux grosses évolutions aérodynamiques et moteur.»

Et, l’ancien brillant pilote enchaine :

« De la même façon en LMP2, la voiture sera équipée du nouveau kit aéro 2012 qui a montré de très bons résultats en soufflerie et bénéficiera d’un excellent équipage. Olivier et Matthieu sont des pilotes très rapides et très expérimentés. Jacques est sans aucun doute notre meilleure option possible en catégorie Silver. Il est fiable, constant et suffisamment rapide pour pouvoir se battre avec les autres pilotes de sa catégorie. Nous pouvons viser la victoire. »

 

 

Pour ce qui le concerne, , Président d’OAK Racing et pilote de la LMP2 n°24, poursuit :

« La LMP2 Morgan 2012 et la LMP1 OAK-Pescarolo ont l’air d’être toutes les deux bien nées ! Nous avons fait de bons roulages, plus d’un millier de kilomètres par voiture, et ceux-ci nous permettent d’espérer fiabilité et performance. L’année dernière, nous avons énormément bénéficié du partenariat technique avec Dunlop et c’est un domaine dans lequel nous continuons à travailler pour maximiser le potentiel des voitures. Cette année doit également nous permettre d’apprécier s’il existe une réelle volonté de réduire les écarts de performance entre les constructeurs privés et les grands constructeurs. A partir de ce constat nous pourrons décider s’il est opportun pour un constructeur comme Onroak Automotive de poursuivre en LMP1 dans le cadre des nouvelles réglementations. Pour l’instant, nous faisons tout pour continuer et nous investissons beaucoup sur notre partenariat avec Dunlop. Nous avons une LMP1 et une équipe entièrement dédiées au développement. C’est dire notre détermination. »

 

 

Quant à Jean-Félix Bazelin, Directeur de la Compétition Dunlop Motorsport, lui il confie :

« Dunlop trouve un grand intérêt dans le partenariat durable avec OAK Racing basé sur la confiance mutuelle, la fidélité et le travail de fond. La continuité de notre association technique avec OAK Racing a permis d’approfondir les échanges d’informations et de données et d’enrichir les connaissances des ingénieurs de chaque équipe. En ce moment, nos équipes sont en essais à Monza avec la voiture de développement que OAK Racing nous a dédiée. Nous définissons les produits et les réglages pour la suite de la saison et notamment préparer les 24 Heures du Mans. Ceci démontre clairement notre engagement pour être compétitifs, un état d’esprit que nous partageons avec OAK Racing. »

 

 

Côté pilotes, Guillaume Moreau (LMP1 n° 15) raconte:

« Je suis enchanté de faire partie d’un équipage aussi prometteur pour cette quatrième saison avec OAK Racing. Je connais Bertrand et son talent depuis les World Series by Renault. Quant à Dominik, il fait preuve d’une capacité d’adaptation étonnante. La voiture a encore progressé pendant l’hiver, notamment au niveau aéro, et je pense que nous avons de bonnes bases pour être compétitifs dans la catégorie LMP1 dont le niveau sera très relevé. »

 

 

Bertrand Baguette, (LMP1 n° 15) lui se dit satisfait de son choix:

« Je suis ravi de rejoindre OAK Racing pour le World Endurance Championship en LMP1. C’est la catégorie où les voitures se rapprochent le plus de la monoplace et je pourrai bien exploiter mon expérience de ce type de voitures. Je suis également très heureux de participer à des courses aussi prestigieuses que Sebring, les 24 Heures du Mans ou Spa où je roulerai devant mes supporters. »

 

 

Quant à Dominik Krahaimer, le 3ème larron de cette LMP1, n° 15, il nous lâche:

« Rouler en LMP1 cette année sera un grand pas en avant pour moi et je suis content de pouvoir le faire avec OAK Racing. Je suis un pilote jeune avec peu d’expérience et il est très important pour moi d’avoir de bons équipiers et d’intégrer un team professionnel. C’est une belle opportunité et je suis sûr que je vais beaucoup apprendre.»

 

Venons-en à l’équipage de la LMP2, n° 24n° 24 et notamment  » l’ancien  » Matthieu Lahaye:

« Je suis vraiment content d’attaquer ma cinquième saison avec OAK Racing. Je suis là depuis le début, j’ai suivi le développement du team et je suis sûr que cette année sera celle de la pleine maturité et du succès. Je suis enchanté d’être associé à Olivier Pla cette saison. Cela fait plusieurs années que l’on se dit qu’il faudrait que l’on roule ensemble et maintenant c’est fait !»

 

 

Olivier Pla, (LMP2 n° 24) prècisant :

« Je suis très heureux de pouvoir continuer ma collaboration avec OAK Racing qui a débuté en août dernier. Je connais bien l’équipe maintenant et sa manière de travailler. Nous pouvons donc être compétitifs dès la première course. Cette année le LMP2 offre un beau challenge et l’objectif pour l’équipe est très clair : gagner le titre de Champion du Monde d’Endurance ! »

 

Avec ses recrues et ses anciens, l’équipe Sarthoise semble vraiment bien armé pour entamer ce Championnat du monde d’endurance. La première manche est proche.

Tout le monde dont autonewsinfo, embarque dans quelques jours à destination de Sebring ou le plateau réuni est conséquent avec pas moins de … 61 bolides inscrits.

Les 30 engagés dans le mondial WEC et les 31 concurrents qui disputeront eux le Championnat Américain ALMS, dont Sebring est la 1ère levée.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly – Clèment Marin- DPPI


FIA WEC Sport

About Author

gilles