DAYTONA 500 : VICTOIRE DE LA FORD DE MATT KENSETH

 

Pour la toute première fois de son histoire, la plus prestigieuse des èpreuves du Championnat Américain Nascar, les très cèlèbres et rèpututèes Daytona 500 ont été reportés à plusieurs reprises depuis dimanche pour cause de météo sèrieusement capricieuse, la pluie ne cessan de tomber abondamment sur la Floride !
Du coup et après plusieurs reports successifs, cette manche d’ouverture de la saison 2012 de NASCAR en Sprint Cup Series , a enfin pu se dérouler mais on va le voir, non sans mal, l’èpreuve ayant ètè longuement interrompu…
Depuis 1959 donc et la toute première édition de ces Daytona 500, jamais  encorec cette course  ne s’était déroulée le jour J à l’Heure H. Mais, une fois n’est pas coutume cette annèe, ces Daytona 500 se sont enfin dérolèes un lundi ! Et pour la première fois en cinquante-quatre édition

 

 

Matt  Kenseth au volant de sa Ford du Team Roush a finalement remporté ce lundi soir – fort tard cette nuit en Europe – et pour la deuxième fois de sa carrière, cette manche inaugurale de la saison 2012 de la NASCAR,  les Daytona 500
Mais pour cela et avant d’en arriver à cette victoire, il lui aura fallu faire preuve d’une très grande patience car la course fut longue, terriblement longue, interminable !

Et, il n’est pas inutile de prèciser que Matt Kensett doit une fière chandelle à son coéquipier Greg Biffle.

En effet, le pilote de la Ford arborant le N°17 aux couleurs de Roush Fenway Racing, peur remercier son partenaire a qui il doit sa victoire après avoir drafté en fin de course pour rècolter sa deuxième victoire dans ces Daytona 500.

A l’arrivée, Kenseth devance finalement la Chevrolet de Dale Earnhardt Jr., Biffle et Denny Hamlin et Jeff Burton qui complète ce premier Top-5 de la longue campagne 2012.

Danica Patrick est vraiment maudite à Daytona

Mais, revenons au déroulement de cette course interminable.

Dès le  lancement au drapeau vert, l’épreuve est déjà stoppée suite à un premier accrochage mettant aux prises Jimmie Johnson et la féminine fraichement débaqrèe  en NASCAR, Miss Danica Patrick.

 

 

Petite prècision, cette dernière n’a cessè d’aimenter les conversations toute la semaine, les pilotes chevronnès et spécialistes de la NASCAR considérant qu’elle devait d’abord faire ses preuves avant de leur  » voler  » la vedette en faisant la ‘ une ‘ des medias et des TV. Du coup, la coqueluche des TV s’est retrouvè face à un univers devenu franchement hostile !!!

Et cela explique peut-être les accidents à répétition dont elle a été tout u long de la semaine victime dont l’un lorsqu’elle a violemment tapé le mur poussé – volontairement ou involontairement – aurait pu se terminer beaucoup plus mal, son bolide étant entièrement détruit …

 

 

Quoiqu’il en soit au cours du deuxième tour, Johnson était poussé par Elliott Sadler, et il filait percuter le mur dans la ligne droite en entrainant avec lui, l’infortunée Danica qui po

On retiendra de ces Daytona 500 que l’ex pilote IndyCar, s’est incroyablement retrouvée  impliquée toute la semaine dans des accidents à répétition lors de chacune de ses apparitions en course, sans jamais pourtant en être responsable…

Ces Daytona 500, tout juste relancées, Ryan Newman à son tour,  partait à la faute au cours du 13ème tour.

 

Biffle et Denny Hamlin menaient alors le début de course. Au fur et à mesure que les tours étaient avalés, les prétendants à la victoire finale parmi lesquels figuraient quelques anciens vainqueurs, tels que Kenseth, Earnhardt Jr., Jamie McMurray ou Harvick, entamaient au fil des tours leurs remontées vers la tête de la course et l’avant du peloton.

Lorsque soudain lors du 160ème tour, la Chevrolet du Team de Chip Ganassi, confiée à l’ancien pilote de Formule1, le Colombien Juan Pablo Montoya, connaissait un ennui  mécanique, alors que la course se trouvait neutralisée sous drapeau jaune.

Montoya partait en tête à queue et ne pouvait éviter harponner et heurter, l’une des sécheuses qui se trouvait sur la piste pour tenter de la nettoyer.

Du coup sous la violence du choc, l’engin s’embrasait avant d’enflammer à son tour la voiture du pilote Colombien. Mais ce n’était pas fini car le carburant  que contenait la sécheuse se répandait immédiatement sur la piste…

Accourus rapidement,  les pompiers prenaient de longues minutes avant de parvenir à éteindre l’incendie.

Montoya, fort  heureusement pour lui ressortait indemne de ce crash tout comme le chauffeur de l’engin.

Mais la direction de course se voyait alors dans l’obligation de stopper et neutraliser l’épreuve, pendant plus de deux heures, afin de nettoyer  la piste.

 

Mais ce n’était pas fini car bien d’autres accidents, dont un tête à queue de Tony Stewart, en toute fin de course et suite à un accrochage, entre Ricky Stenhouse et Joey Logano, impliquant également Kyle Busch et Newman, èmaillaient la fin de ces Daytona 5OO

Finalement, on l’a dit, Matt Kenseth triomphait pour la seconde fois sur l’anneau de Daytona

Christian COLINET

Photos : NASCAR

 

Nascar

About Author

gilles