DIDIER BECET EST MORT : UN ARTISTE NOUS A QUITTE.

 

Didier Bécet ne se lèvera plus la nuit pour aller dessiner une idée qu’il avait en tête. Il vient de nous quitter à la suite d’une longue maladie qui ne lui a même pas laissé le temps de fêter ses 50 ans.

Nous nous étions retrouvés encore l’an passé, lors du Salon Rétromobile, où il y exposait ses œuvres depuis plus de dix ans. Le temps de nous remémorer un parcours artistique bien rempli, que rien ne semblait brisé si rapidement.

Ses paroles me reviennent, hélas aujourd’hui, comme un témoignage poignant rempli de reconnaissance :

 » Je me rappelle seulement d’un truc que j’ai appris auprès de toi, à l’école des Beaux Arts d’Orléans (1981 à 1985) Qu’importe ce que tu fais , qu’importe les outils, si tu y crois, fait le à fond ! « 

La passion de l’automobile nous avaient réunis et son diplôme d’expression plastique en poche, Didier partira aux Etats Unis, où il fit la rencontre extraordinaire de George Lucas .

Ce cinéaste génial, s’était destiné à une carrière de pilote mais un terrible accident en décidera autrement.

Didier Bécet travaillera avec l’équipe de l’auteur de la Guerre des Etoiles sur la saga intergalactique  » Star Wars  » mais peint aussi des fresques géantes sur des immeubles bien réels. Cet artiste plasticien complet est aussi l’auteur du fameux badge et du timbre postal de la mission Franco-Russe Aragatz de 1988.

 

Au cours de cette mission, le spationaute Français,  Jean-Loup Chrétien effectua en compagnie d’Alexander Volkow une sortie de 6 heures dans l’espace.

Rappelons aussi que notre ami Georges Houel, avait eu l’idée d’embarquer à ses côtés Jean-Loup Chrétien dans l’aventure du Dakar 84. Hélas, la Fuego 4×4 de notre regretté  » Jojo » n’avait rien d’une…  fusée Soyouz mais l’amitié en restera le principal combustible.

Didier Bécet, sera aussi l’auteur de la voile du skipper Josh Hall, pour le Vendée-Globe 2001.

Ces dernières années, Didier et sa famille vivaient dans la région Tourangelle, à Luynes où il reprend son style qui s’applique à ses idées depuis 25 ans : l’art en 3D.

 » Classifié – s’il faut l’être – mon genre est le « Pop Art contemporain  » se plaisait-il à nous  répéter.

Didier Bécet, nous a donc quitté trop tôt mais son oeuvre nous reste à jamais.

Un mélange de peinture et de sculpture qu’il dosait avec humour dans des tableaux de scènes un peu folles hautes en couleurs et aux personnages surgis de petits griffonnages de la nuit bien sombre aujourd’hui, car une étoile vient de s’éteindre.

A sa femme et à ses trois enfants, Autonewsinfo présente ses très sincères condoléances.

 

Texte et photos:  Michel Picard

 

Nécrologie Sport vernissage

About Author

gilles