UN MUSEE ROULANT, LE FERRARI GTO TOUR : A EN FAIRE ROUGIR LA JOCONDE

 

FERRARI GTO TOUR : A EN FAIRE ROUGIR LA JOCONDE

 

C’est en 1982, que deux célèbres collectionneurs Français, Jess Pourret et Pierre Bardinon, eurent l’excellente idée d’imaginer un évènement prestigieux pour fêter et honorer le vingtième anniversaire de la naissance de l’une des plus mythiques Ferrari, la fabuleuse GTO !

Jess Pourret, dirigeait alors une des plus renommée concession de voitures de luxe, la Franco-Britannic, à Levallois-Perret en banlieue Parisienne  et accessoirement, il était l’auteur non moins remarquable, d’un livre de qualité sur les GTO et qui faisait autorité dans le milieu des amoureux de Ferrari.

Un ouvrage que le regretté Enzo Ferrari lui-même, qualifiait de « Bible Ferrari » !

Beau compliment d’un homme qui en faisait pourtant peu…

 

 

De son côté, Pierre Bardinon, propriétaire d’une fabrique de cuirs de luxe, la maison Chapal, venait de créer le superbe circuit du Mas du Clos, à côté d’Aubusson au cœur de la France dans la Creuse et avait déjà largement constitué, ce qui allait s’avérer, être l’une des plus belles collections de Ferrari du monde, installé dans son musée creusois.

Depuis sa toute première apparition en compétition au printemps 1962 à Sebring, en Floride, pilotée par le tandem composé de l’américain Phil Hill et du belge Olivier Gendebien, la GTO conçue par Giotto Bizzarrini et réalisée dans les ateliers de Scaglietti à Modène, s’est immédiatement affirmée, comme l’arme absolue.

Trois années durant, de 1962 à 1964, sur toutes les pistes du monde, la GTO a tout raflé et de Sebring donc au Mans, en passant par Reims, Goodwood, Spa, Daytona, Montlhéry, Kyalami, ou la Targa Fiorio, les plus prestigieux pilotes de l’époque, se sont tous illustrés à son volant :

Mike Parkes, Innès Irelant, John Surtees, Graham Hill, Carlo Maria Abate, Jean Guichet, David Piper, Pedro et Ricardo Rodriguez, Jo Schlesser, Sir Jackie Stewart, Philippe de Montaigu, Bob Grossman et Annie Soisbault.

Soit, un panel royal !

Tous ces Champions permirent d’ailleurs à Ferrari, de remporter un triplé resté historique en gagnant, trois années de suite, le titre de Champion du monde GT en 1962, 1963 et 1964, pour la plus grande joie du Commendatore, fier du tour joué à la FIA, avec l’homologation de sa très performante GT

 

SUCCÈS IMMÉDIAT

Pour le tout premier rassemblement de ces bolides exceptionnels, au printemps 1982, 26 des 36 GTO fabriquées (dont l’unique Bredvan) se retrouvèrent donc, en Bourgogne pour un rallye convivial et amical.

Cette « grande première » fut une réelle réussite et tous les participants décidèrent immédiatement de renouveler l’expérience.

C’est ainsi que Pierre Bardinon et Jess Pourret, se tournèrent alors vers la célèbre maison de champagne ‘Moët & Chandon’ pour que cette belle réunion, se réalise de manière pérenne et amicale.

Rendez-vous, fut donc pris et ce pour une seconde rencontre, en 1987, afin de fêter le quart de siècle de la GTO.

Cette fois, ils furent 20 propriétaires à venir à Epernay en Champagne pour un périple qui les mena à travers la France. Du siège de Moët & Chandon aux Charentes (visite d’Hennessy) , en passant par les Châteaux de la Loire et la Touraine, la caravane des Ferrari, fera aussi une halte sur la piste des 24 heures du Mans, pour finir par le Bordelais et ses ‘premiers’ grands crus.

Pour célébrer dignement, le vingt-cinquième anniversaire, de la naissance du superbe bolide, la Maison ‘Moët & Chandon’ prit officiellement le relais de Pourret et Bardinon, les initiateurs de ce formidable rassemblement, et, lors du final, sur le beau circuit du Mas du Clos, l’évènement prit la dénomination de «  Ferrari GTO Moët Tour » !

Toujours emballés et conquis par ces rares retrouvailles, les heureux propriétaires de cette inestimable Ferrari, n’avaient qu’une seule idée en tête :

Revenir !

 

ENCORE ET TOUJOURS

Ce sera chose faite en 1992, avec au menu pour le trentième anniversaire de la « Belle », un retour aux sources, le parcours allant cette fois, d’Epernay à… Maranello, nouveau quartier général de la Maison Ferrari.

Évidemment les Ferrari traverseront  cette année-là, la ville de Modène où sont nées dans les anciennes usines, celle des débuts à Modène, les fabuleuses GTO. Une fois de plus ce sera toujours le même engouement, la même passion, la même ferveur de la part des propriétaires…

Cinq ans plus tard en 1997, 22 GTO (pratiquement 2/3 des voitures existantes !) vinrent du monde entier pour rallier cette année-là, la champagne à la principauté de Monaco, en empruntant les routes secondaires, sur lesquelles Jean Guichet s’illustra, en remportant deux ‘Tour Auto’ avec deux … GTO différentes !

Pierro Lardi Ferrari, lui-même, vint fêter l’évènement aux côtés de Fred Chandon, le patron de la Maison éponyme, et de Jean Berchon qui a organisé les quatre derniers anniversaires.

Le quarantième anniversaire, en 2002, rassembla vingt-trois bolides et il eût lieu tout à fait légitimement en Bourgogne sur les traces de la première réunion de cette icône de Ferrari, dans un cadre prestigieux et digne de la GTO.

BALLADE DANS LA NAPA VALEY EN 2007..

En l’année 2007, pour perpétuer le succès du meeting et fêter majestueusement le quarante-cinquième anniversaire de la GTO, notre ami Jean Berchon, a littéralement bouleversé l’establishment, en choisissant les … États-Unis, pour réunir ses troupes !

Estimant que la très grande majorité des heureux possesseurs de ces GTO, sont de nationalité américaine et pour les remercier de leur fidélité, l’organisateur leur a donc fait un ‘cadeau royal’ et un immense bonheur, en leur permettant de rouler… à domicile !

C’est l’un d’entre eux, le célèbre Peter Sachs, qui vit dans le Connecticut et est un collectionneur mondialement connu qui a choisi la prestigieuse Napa Valey, au nord de la baie de San-Francisco, pour ce célèbre rassemblement.

Ce dernier fit encore fait le plein, réunissant vingt et une GTO.

 

Au programme, cinq jours de festivité, du dimanche 21 octobre au jeudi 25 octobre, durant lesquels les Ferraristes, ont parcouru une boucle quotidienne d’environ 200 km, à travers les fameuses collines qui surplombent le Pacifique.

Notamment, celles où se trouvent les superbes falaises de Mendocino, ce nom évoque surement pour les initiés, l’époque dorée des années 60, lorsque les innombrables hippies, adoraient se réunir dans ce qui allait devenir un lieu culte, grâce aux inoubliables « concerts pop » d’Altamont.

D’ailleurs, parmi les participants en cette année 2007, se trouvait comme souvent, un certain… Nick Mason, propriétaire bien connu, de Ferrari de courses et particulièrement d’une GTO, qu’il possède depuis plus de 30 ans.

Ce passionné fou de compétition, dut sûrement se souvenir de l’époque bénite, où il jouait dans la Napa Valey, avec son groupe de Rock, les célébrissimes… Pink Floyd !

Pour les GTO, ce fut aussi en 2007, un clin d’œil à leur passé illustre, avec un petit détour ou plutôt un retour, sur la piste qui fit la gloire et la légende du modèle en Californie.

 

Les vingt-et-une GTO, se sont retrouvées, l’espace d’un après-midi, pour effectuer quelques boucles sur le circuit de Sears Point (qui porte dorénavant le nom d’Infinéon). Cette piste magnifique n’est pas sans rappeler, celle de Brands-Hatch dans le sud de Londres, là, où un certain Alain Prost, conquit le dimanche 6 octobre 1985, le tout premier de ses quatre titres mondiaux.

Le prochain rassemblement qui célèbrera le cinquantenaire de la naissance de la GTO, se déroulera donc cette année, en juillet 2012 …

Le parcours retenu ?

Départ d’Épernay. Ensuite, le GTO Tour, fera escale à nouveau au Mans et ce dans le cadre du Mans Classic, ou le GTO Tour, fera une halte.

Logique, non ?

Avant de se diriger, ensuite vers la Touraine et les Châteaux de la Loire…

On peut d’ores et déjà affirmé que ce véritable  » Musée roulant  » rencontrera un COLOSSAL succès.

C’est une évidence !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  GTO Tour – Stéphane FOULON

 

 

 

Evenements Musée Sport

About Author

gilles