LE FUTUR CIRCUIT DE CHATEAUROUX SUR LE SITE « LES TOURNEIX » UN NOUVEAU COMPLEXE AUTO MOTO DANS L’INDRE

 

 EXCLUSIF

SUR LE SITE « LES TOURNEIX », UN NOUVEAU COMPLEXE AUTO MOTO DANS DEUX ANS A SAINT MAUR (INDRE)

 

 

Après le circuit de Bresse dans l’Ain, celui de Haute Saintonge en Charentes et enfin le dernier né, celui de La Fertè Gaucher en Seine et Marne, à proximité de Paris, la France pourrait fort bien se doter, encore une fois, d’un tout nouveau circuit automobile, dédié à la pratique des sports mécaniques !

Effectivement, à l’heure ou il est de plus en plus question du retour du Grand Prix de France de Formule 1, l’année même ou un, deux,.. trois pilotes tricolores (Vergne-Grosjean et Charles Pic), vont retrouver l’univers des Grands Prix, il se pourrait bien qu’une nouvelle piste, voit prochainement le jour !

Entre Châteauroux et Saint Maur, nous roulons sur une petite route forestière enneigée et totalement glacée. Dehors, la température oscille entre… moins 16 et moins 15 degrés.

Un appel téléphonique s’enquiert, de savoir si nous allons arriver au rendez-vous, au lieu dit, Les Tourneix.

Nous ne connaissons notre interlocuteur que par téléphone et encore depuis peu !

Depuis le jour, où nous avons voulu vérifier l’existence d’un projet de complexe automobile et moto sur ce terrain – également inconnu pour nous – qui jusqu’à maintenant, est utilisé pour le Rallye cross, le Moto cross , le BMX et également l’Aéromodélisme.

Le  » Boss » de notre site autonewsinfo, Gilles Gaignault, toujours parfaitement informé par ses bons réseaux, a eu vent … par la bande, de l’existence de ce projet pourtant tenu secret !

 » L’info », le  » tuyau  » était exact !!!

Et, nous voilà donc en cette mi-février polaire, au plein cœur de la Champagne Berrichonne, à greloter pour … découvrir le lieu ou pourrait, d’ici deux ans, naitre un nouveau complexe, dédié à la pratique des sports mécaniques !!!

L’homme qui nous rejoint et nous accueille ?

Jean Jacques OLIVA

Il est ponctuel et entreprend de nous présenter les lieux et le projet. Présentation succincte des lieux :

80 hectares ceinturés par des bois et desservis par plusieurs chemins d’accès. Présentation du plan masse du projet en situation. Prise de photos et demi tour pour ne pas congeler sur place.

 

 

Nous poursuivrons l’entretien au chaud à Châteauroux, où nous rejoint Francis MORY, conseiller municipal de la Ville de Châteauroux et bien plus encore.

Pour un projet de l’envergure de celui que nous allons vous faire découvrir, il fallait bien ces deux acteurs pour que nous comprenions la genèse et les données de base du projet, à propos duquel, aucune communication n’a été menée jusqu’à la demande d’autonewsinfo, dont après enquête, la crédibilité a permis de déclencher cette rencontre exclusive.

La soixantaine tonique, Jean Jacques OLIVA dirige depuis plus de 30 ans, un bureau d’études de construction en tous genres, qui à partir de Villefranche sur Cher (Loir et Cher) opère en France et en Navarre.

Passionné de voitures, motard à ses heures, fin connaisseur des différents circuits où il a trainé ses guêtres, notre homme a effectué, en 2009, pour le compte de l’investisseur PROMO SAXE (dirigé par Daniel REDON -père du pilote Laurent Redon-), une recherche foncière, en vue de la création d’un circuit aux multiples facettes.

Il nous explique :

« Après des touches en région Centre, c’est la ville de Châteauroux qui a mordu »

 

FRANCIS MORY ET JEAN JACQUES OLIVA

 

Mais avant d’aller fouiller un peu dans le dossier de ce projet conséquent et cohérent, écoutons donc Francis MORY, adjoint aux sports de 2001 à 2008, à la Ville de Châteauroux et toujours élu municipal car actuel Président de l’Office de Tourisme et Vice-Président, en charge des activités sportives et culturelles de la communauté d’agglomération Castelroussine (CAC)

 « Le site des Tourneix s’est développé à partir de 2001 – à notre arrivée aux commandes de cette ville de Châteauroux et de la communauté d’agglomération-, sur une proposition locale portée par l’Écurie Terre du Berry et particulièrement de Messieurs, Jacques BRICE et Daniel BIONNIER, qui envisageaient de réaliser un circuit de rallye cross. »

« Et, il poursuit :

« Lorsque nous avons été élus, j’ai défendu la construction de ce circuit sur Les Tourneix. Une subvention de la CAC, a alors été versée à cette écurie qui a effectué seule, tous les travaux. Il était alors entendu, que l’association allait pouvoir développer une activité qui permettrait de faire perdurer le circuit et le rendre autonome financièrement. Malheureusement, faute d’avoir pu accueillir les spectateurs attendus, 4 ans après il nous a fallu refaire une première fois la piste, ce qui nous a coûté beaucoup d’argent. Quelques années plus tard, le Président de l’Écurie est revenu nous trouver, pour nous demander encore de l’argent pour pouvoir réaliser d’autres compétitions automobiles. Or Monsieur OLIVA, s’est fait connaitre et nous a proposé de réaliser, en fait ce que nous n’étions pas en mesure de réaliser financièrement. En tant que bons gestionnaires des deniers publics, nous avons préféré cette option de la vente. »

A partir de cet éclairage, nous demandons à Monsieur OLIVA, si le projet concerne uniquement le « sauvetage » du rallye cross.

Et lui de nous confier :

« Nous allons aller plus loin, bien évidemment. Comme je vous l’indiquais, effectivement depuis plusieurs années, j’étais à la recherche d’un site pour réaliser un joli circuit à la fois pour auto et moto. Le site des TOURNEIX, a la chance d’avoir une histoire. C’était donc pour moi, passionné de moto, de voitures, de compétition, une vraie belle opportunité. Comme j’avais l’occasion d’être en relation avec un Monsieur désirant s’investir dans ce style d’installation et d’enceinte de sport (Daniel REDON), on a donc mis en route et je me suis vu confier la responsabilité de ce projet. »

L’éclairage de l’élu et du maître d’œuvre, nous autorisent maintenant à détailler le projet tout en précisant sa temporalité.

 

 

On l’a compris, les transactions entre la ville de Châteauroux et le promoteur ont abouti, et l’acte de vente de 68 hectares, a été signé courant septembre 2011.

Il comporte une clause de réinstallation de la piste d’aéromodélisme et laisse une parcelle de 19 hectares, dévolue au moto cross, le club pouvant ainsi poursuivre en parfaite autonomie ses activités.

Depuis cette date, un permis de construire et un permis d’aménager ont été déposés. Pour constituer un dossier solide et parfaitement bordé en vue de l’enquête publique et l’étude d’impact environnemental, Jean-Jacques OLIVA semble comme un poisson dans l’eau.

Son métier, son expérience, son réseau professionnel, lui permettent d’aborder sereinement la complexité d’un tel dossier.

En tant qu’assistant du maître d’ouvrage (PROMO SAXE) c’est lui qui coordonne les divers bureaux d’études devant plancher sur le projet en vue de la demande d’homologation au Ministère de l’Intérieur.

Ainsi, il faut faire travailler un bureau d’études concernant l’impact environnemental, un autre sur le VRD hydraulique, un sur les questions acoustiques et enfin le dernier sur l’architecture et les paysages.

Ces exercices, opérés dans le cadre du PLU (Plan local d’urbanisme) ne comportant aucune restriction d’usage ni d’aménagement sur cette zone des TOURNEIX, sont en relation étroite avec toutes les normes imposées par les Fédérations Sportives automobile et motocycliste, qui ont été prises en compte tout en amont du projet et ce, en raison de leur complexité et constante évolution.

Cette partie initiale a été travaillée par Jean Jacques OLIVA qui précise :

« Oui, je suis responsable des divers dossiers de ce projet, à tous les points de vue, à la fois sur le plan de la construction, mais aussi sur le plan sportif avec les Fédérations pour envisager les tracés de piste qui répondent à la sécurité, mais aussi apportent un plus qualitatif pour les compétiteurs et les autres usagers attendus.

 

 

Notre circuit asphalte fera 3200 mètres, 12 mètres de large, 15 mètres sur la ligne de départ. La piste de rallye cross développera 1100 mètres. Les 24 boxes se répartiront sur 120 mètres de longueur. Un grand bâtiment complexe abritera les bureaux, un restaurant de 450 places, des salles de réunions et séminaires et les installations nécessaires pour la vie future du site. »

Les documents qui nous sont présentés témoignent d’une grande recherche d’intégration des installations dans ce cadre exceptionnel des Tourneix, dont un autre atout maître est de se situer à quelques encablures de l’autoroute A20 (gratuite en plus ! à partir de Vierzon).

Pour améliorer la sécurité des usagers, le porteur du projet vient de signer une convention pour un montant de 358 000 euros avec le Conseil Général de l’Indre, pour refaire une des routes d’accès en portant au passage, sa largeur à 5 mètres.

Un immense parking de 6000 places est prévu. Le cadre champêtre est préservé avec de grandes zones vertes avec en plus – constituant une délimitation naturelle- une ceinture de grands arbres poudrés à souhait !

Le dossier est solide, la volonté de l’investisseur sans faille (n’appelle-t-il pas M. OLIVA durant notre entretien pour un suivi du dossier ?).

 

   JEAN JACQUES OLIVA

 

Une année est estimée nécessaire pour boucler toute la partie administrative du projet. Une autre année permettra d’effectuer des travaux estimés à 11 millions d’euros !

On pourrait donc raisonnablement attendre une ouverture de ce complexe au printemps 2014. En fait c’est quasiment demain.

 

Au passage, notons que le circuit portera le nom de :

  PÔLE DES SPORTS MÉCANIQUES DU CENTRE.

Cette appellation induit les activités envisagées.

En effet Jean Jacques OLIVA, en réfutant l’idée qu’un circuit de plus en France, pourrait rentrer en concurrence directe avec celui du VIGEANT (éloigné seulement de moins de 150 kilomètres), ne cache pas que les deux structures, au contraire, peuvent se concerter pour une complémentarité du calendrier des compétitions.

De plus, il souligne que la vocation de ce Pôle n’est pas exclusivement « compétition », puisque les écoles de pilotage, les essais privés , divers roulages, les questions de sécurité de recherche et développement pourront trouver toute leur place sur ce Pôle.

 

Voila ci-dessous les diverses activités imaginées à ce jour et classées sous trois grandes rubriques.

 

1) COMPÉTITIONS SPORT MÉCANIQUE (FFSA, UFOLEP, FFM)

* Location de pistes et infrastructures pour écuries

* F1 pilotage essais et école (suivant normes émissions sonores)

* GT de série

* FFSA « Séries »

* Formule Renault

* Rencontres Peugeot

* Formule 3

* Rallycross

* Auto cross

* Foll ’ car

* Super Bike

* Super motard

2) ÉVÉNEMENTS

 

* Location de pistes, aires, salle de restaurant et infrastructures

* Événements écuries

* Roulage voitures de collection

* Concentration voitures collectionneurs

* Concentration Tunning

* Concentration motos

* Concentration de marques au profit de grandes causes.

 

3) SÉMINAIRES, ESSAIS, DÉMONSTRATIONS, FORMATION

 

* Location de pistes, aires, salle de restaurant, salles pour séminaires.

* Séminaires sport marketing, autos, motos.

* Stages de pilotage, autos, motos.

* École de pilotage, autos, motos.

* Essais privés, autos, motos.

* Sécurité routière

* Essais privés constructeurs, recherche et développement.

* Démonstrations commerciales de marques, autos, motos.

 

 

Quand nous parlons des activités, on sent que Jean Jacques OLIVA, est tout aussi émoustillé par le démarrage effectif du Pôle, que par sa phase conceptuelle, pour laquelle il a déjà beaucoup planché.

On le verrait d’ailleurs très bien, une fois ce très gros dossier (sans doute le plus important de sa carrière), poser ses valises sur le site en tant qu’exploitant.

Il s’anime en effet, en évoquant tout ce que cet outil fabuleux, devrait permettre de faire, en plus du côté purement sportif : hybride, électrique, constructeurs, sécurité …

Pour l’heure, ce sont pourtant les dossiers encore et toujours qui l’occupent. En homme avisé, il connaît toutes les arcanes administratives et entend bien avancer en « bordant » chaque pièce, de manière à ce que tout soit parfaitement, dans l’épure exigeante requise.

Comme nous, on sent bien qu’il à hâte de voir ses plans en 3 D, prendre forme sur le terrain.

Rendez-vous est pris pour la pose de la première pierre…

Nous ne sommes sans doute pas les seuls à attendre le démarrage du chantier et la mise en service de ce Pôle des sports mécaniques du Centre.

Les Villes de Saint- Maur et de Châteauroux, sont intéressées par cet axe de développement d’activités économiques, sportives et touristiques et leurs édiles sont très heureux de la décision prise par cet investisseur inspiré :

Promo Saxe.

Pour notre part, nos avons repéré des atouts indéniables, militant en faveur de ce projet ambitieux :

* une localisation favorable car proche de la ville de Châteauroux et dessertes plus lointaines facilitées avec l’A20,

* un site historique : les Tourneix,

* un professionnalisme hors pair : un maitre d’ouvrage et un maître d’œuvre à forte réputation nationale

* une passion et une connaissance pour les sports mécaniques et toutes ses composantes

* un impact économique, non dénué de sens, dans une région un peu à la peine, à part l’agriculture

Le travail ne manque pas pour Monsieur OLIVA, qui suit « ses dossiers » avec enthousiasme, dynamisme et efficacité.

« Il faut tout faire -glisse-t-il- pour que le bébé naisse dans les meilleures conditions. »

On peut dire qu’il s’y emploie et mérite nos encouragements.

 

UN… VRAI, FUTUR CIRCUIT

 

Enquête : Gilles GAIGNAULT

Texte : Alain MONNOT

Photos : Alain MONNOT et PGO Ingénierie

BlockBuzz