RALLYE DE SUEDE : VICTOIRE POUR LA FORD DE LATVALA. PREMIER PODIUM POUR HIRVONEN AVEC SA DS3

 

Le pilote du Team Ford, Jari-Matti Latvala, a remporté aujourd’hui dimanche 12 fèvrier, le Rallye de Suède qui constituait la seconde manche WRC de la saison 2012.

Son succès permet à l’équipe Ford de triompher pour la sixième fois consécutive dans la grande classique hivernale Scandinave.

Il s’agit également du deuxième succès de Jari-Matti Latvala en Suède après sa victoire déjà obtenue en 2008.

Le pilote Ford a arraché ce nouveau triomphe  après avoir été contraint de batailler jusqu’au bout.

UN P’TIT GOUT… DE CRÉMANT D’ALSACE SUR LE PODIUM SUÉDOIS !!!!

 

Car dans la 22eme épreuve spéciale, une crevaison a brutalement fait fondre sa solide avance et ce alors que deux spéciales restaient encore à disputer !

Son équipier, le Norvégien Petter Solberg, a d’ailleurs lors de cette même spéciale, incroyablement subi la même mésaventure et … curieusement exactement au même endroit, ce qui l’a hélas malheureusement pour lui, fait chuter de la troisième à la quatrième place au classement final.

 

 

Jari-Matti Latvala, mérite amplement  victoire car le Finlandais de Ford, a marqué de son empreinte, cette nouvelle édition du Rallye de Suède.

Déjà auteur du meilleur temps jeudi soir à l’occasion de la toute première épreuve spéciale, dans l’épreuve qualificative, performance qui lui a valu de choisir une bonne position de départ le lendemain matin, le pilote Ford, a ensuite quelques heures plus tard, achevé la première étape, en tête et ce avec 16 »8  d’avance sur son ancien équipier, Mikko Hirvonen, lequel on le sait tous, roule désormais sous les couleurs de l’équipe rivale , Citroen !

 

 

Le leader, a par la suite porté cette avance à 23 secondes samedi soir puis à 35’6, dimanche, juste avant de perdre … une demie minute sur une crevaison qui aurait vraiment pu lui couter cher, très cher et la victoire qui lui tendait les bras…

Après cet incident finalement et fort heureusement pour lui, pour Ford et pour l’intérêt de ce Rallye de Suède et par la même occasion pour le Championnat du monde, il lui restait encore… 8 »4  d’avance sur son dauphin.

Mais une nouvelle victoire en spéciale, signée dans l’avant dernière épreuve chronométrée et alors que la tension était à son comble, lui a permis de reprendre définitivement l’ascendant.

Et de filer et s’envoler définitivement vers son deuxième succès à Karlstad

Il y a quatre ans, Jari-Matti avait remporté en Suède le premier succès mondial de sa carrière, devenant par la même occasion, rappelons-le, le plus jeune pilote, à enlever une manche mondiale.

 

 

Et, c’est un Jari souriant et détendu qui une fois certain de l’emporter, confiait :

« Le fait de gagner ce rallye une deuxième fois représente quelque chose de vraiment spécial pour moi. Après mon abandon au Monte-Carlo, j’étais sous pression car je me devais d’obtenir un bon résultat. Quand j’ai heurté une pierre peu avant l’arrivée, j’ai compris que j’allais devoir attaquer de nouveau…J’ai appris à rester calme quand les choses vont mal et j’en récolte aujourd’hui les fruits. 

 

 

Vendredi matin, l’ancien Champion du monde avant l’avènement International de Loeb, son nouveau partenaire, le Norvégien Petter Solberg était deuxième du classement provisoire, quand une malencontreuse faute, un tête à queue dans l’ES4, lui a fait perdre une dizaine de secondes et du même coup, trois places au classement provisoire !!!

Remonté au troisième rang, synonyme de podium, il a longtemps livré un duel intense à son compatriote, Mats Otsberg (photo), qui dispose lui aussi également d’une Ford Fiesta, avant de subir la même mésaventure – on le répète –  que son équipier Latvala au même moment et au même endroit ce dimanche.

 

 

Petter qui lâche:

« J’ai été déçu de perdre la troisième place mais je suis troisième du championnat et pas très loin du leader et je peux donc considérer que nous avons vécu un bon week-end. J’ai heurté la même pierre que Jari-Matti. Je ne coupais pas à l’intérieur de la corde. La pierre se trouvait au milieu des ornières et je n’ai pas pu l’éviter. »

Malcolm Wilson, directeur du Ford Team et comme on peut aisément l’imaginer, pouvait être particulièrement satisfait du dénouement du Rallye de Suède et du résultat global de ses troupes.

Ce succès, prometteur pour la suite de la saison, est aussi le 50eme obtenu en Championnat du monde par le tandem Ford – M-Sport, depuis le début de ce partenariat en 1997.

 

 

Il explique :

« Jari-Matti a dominé du début à la fin. Nous avons eu une frayeur à quelques longueurs de l’arrivée. Mais Jari-Matti a réalisé un bon travail. Cette victoire marque une étape pour notre équipe et avec la confiance qu’il a en sa voiture, je suis sûr que nous allons en vivre d’autres cette saison. »

LE PREMIER PODIUM D’HIRVONEN AVEC CITROËN

 

Les écarts étant déjà marqués, la dernière journée du Rallye de Suède n’a finalement pas apporté de bouleversement en tête du classement général.

Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, concluent leur second rallye avec Team Citroën en montant sur la deuxième marche du podium. Leur premier podium en mondial avec la firme Française

Sébastien Loeb et Daniel Elena conservant eu, la tête du Championnat du Monde ‘Pilotes’ en marquant les points de la sixième place et ceux aussi et ils sont ‘Oh’ Combien prècieu , du meilleur temps, de la Power Stage.

Citroën conserve également la tête du Championnat du Monde ‘Constructeurs’.

 

 

Nettement plus courte et compacte que les deux premières étapes, la dernière journée du Rallye de Suède empruntait trois spéciales situées non loin du parc d’assistance : Lesjöfors, Rämmen et Hagfors, une spéciale déjà utilisée en 2010 et servant également de théâtre à la Power Stage en fin de rallye.

Tombée pendant la nuit, une belle couche de neige fraiche venait recouvrir les chemins tracés dans les forêts de sapins.

Les pneumatiques cloutés allaient souffrir…

Deuxième à 23’’ de Jari-Matti Latvala au petit matin, Mikko Hirvonen ne se berçait toutefois pas d’illusions et ce quant à ses chances de revenir à la régulière sur le leader…

 

 

Lors de la première boucle de trois spéciales, il lâchait d’ailleurs une douzaine de secondes à son rival :

« Je n’étais vraiment pas à l’aise dans le premier chrono, nous avons fait évoluer les réglages mais je trouve la voiture difficile à piloter dans les portions sinueuses. »

Cette fameuse future …Power Stage, n’enchantait guère Sébastien Loeb, qui poursuivait sa course en solitaire à la 6ème place :

« J’ai rarement disputé des spéciales aussi désagréables que celle-ci. C’est évidemment glissant, mais il y a aussi de gros rochers un peu partout, ce sera difficile d’attaquer sans prendre de gros risques. »

 

Plus à l’aise au second passage, Mikko Hirvonen revenait à 8’’4 du Latvala après –rappelons-le – la crevaison de ce dernier dans Lesjöfors 2 (ES22) :

« C’était une spéciale très compliquée, avec beaucoup de terre. Je suis content d’avoir retrouvé un
bon feeling avec la voiture. La crevaison de Jari-Matti lui ajoute un peu de pression, mais je resterai fidèle à ma ligne de conduite. Il faut avant tout terminer ce rallye. »

 

 

Après que Latvala, ait repris un peu d’air dans l’avant-dernière spéciale, les regards se tournaient alors vers la Power Stage.

Ayant économisé ses pneus Michelin X-Ice North pendant les deux longues spéciales, Sébastien Loeb décidait
d’attaquer pour aller chercher le meilleur temps et surtout, les trois points de bonus associés.

Il devançait finalement de plus d’une seconde au kilomètre, Petter Solberg et atteignait son ultime objectif !

L’octuple Champion du Monde, reconnaissait:

« Je ne peux pas être satisfait de ce résultat, mais nous avons préservé l’essentiel en réalisant le meilleur score de points possible compte tenu des circonstances »,

Et, il ajoutait :

« Nous conservons la tête du Championnat du Monde avant une longue série de rallyes sur terre. Contrairement à la Suède, le Mexique m’a toujours bien réussi et j’ai hâte d’y prendre ma revanche. »

Deuxième derrière Latvala, Mikko Hirvonen, se hisse également à cette position au classement du Championnat du Monde ‘Pilotes’ :

« Je ne peux pas être totalement satisfait puisque je ne gagne pas, mais le bilan est tout de même positif. Nous avons bien travaillé avec l’équipe et mon feeling avec la voiture s’est encore amélioré. Même si nous allons changer radicalement de terrain pour les rallyes à venir, tout ceci me sera bénéfique dès la prochaine épreuve. »

 

 

Le mot de la fin et la conclusion, allait à  Yves Matton, Directeur de Citroën Racing :

« Loeb et Hirvonen en tête du Championnat Pilotes, Citroën également leader chez les Constructeurs, voilà ce qu’il faut retenir de ce Rallye de Suède »

Et il enchainait :

  « Nous estimons que les DS3 WRC n’avaient rien à envier à la concurrence en terme de performance pure, mais la course en a voulu autrement. Je suis également satisfait de voir nos cinq voitures à l’arrivée sans avoir connu la moindre alerte mécanique, c’est une performance dans laquelle il convient d’associer chaque membre de l’équipe Citroën Racing. »

 

 

Un mot encore pour signaler la très belle performance du tandem Ogier-Ingrassia, au volant de la petite Skoda S2000. Lequel se permet de devancer le vainqueur du Championnat IRC 2011, le très rapide et brillant pilote Norvégien, Andrèa Mikkelsen, pourtant habitué à conduire sur ces routes enneigées et verglacées à souhait de la Scandinavie

Gilles GAIGNAULT

Photo : Jo lillini

 

Classement final :

1. Latvala-Anttila (Ford Fiesta) en 3h18’28’’32. Hirvonen-Lehtinen (Citroën DS3) à 16’’63. Ostberg-Minor (Ford Fiesta) à 38’’84. Solberg-Patterson (Ford Fiesta) à 1’14’’35. Novikov-Giraudet (Ford Fiesta) à 2’41’’46. Loeb-Elena (Citroën DS3) à 2’55’‘1 7 Solberg – Minor (Ford Fiesta) à 3’49’’58 Sandell – Parmander (Mini JCW) à 5’08’’99 Prokop – Hrûza (Ford Fiesta RS) à 5’30’’10 Brynildsen – Menkerud (Ford Fiesta RS) à 6’27’’111. Ogier –Ingraia (Skoda Fabia S2000) à 7’35’’


 

Le classement provisoire du championnat du monde pilotes :

1. S.Loeb, 39 pts -2. M.Hirvonen, 32 pts -3. Petter Solberg, 29 pts -4. Latvala, 26 pts -5. E.Novikov, 21 pts -6. D.Sordo, 18 pts, etc

 

Le classement provisoire du championnat constructeurs :

1. Citroën, 65 pts -2. Ford, 55 pts -3. M-Sport Ford, 28 pts -4. Mini, 26 pts, etc.

BRILLANT RALLYE POUR OGIER ET SA SKODA 2000

 

WRC

About Author

gilles