RALLYE DE SUEDE : LATVALA DEVANT MAIS HIRVONEN MAINTIENT LA PRESSION

LATVALA SURVOLE CE RALLYE DE SUÈDE 2012

 

Attaquant sans relâche du premier au dernier mètre, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen se sont maintenus en deuxième position du Rallye de Suède, ce samedi.

L’équipage de la DS Citroen,  compte désormais maintenant 23’’ de retard sur Jari-Matti Latvala, lequel a conservé son leadership, avant la dernière journée de compétition dimanche.

Sébastien Loeb et Daniel Elena ont eu atteint leur objectif du jour, en s’emparant de la 6ème place au détriment d’Henning olberg !.

Cette deuxième étape se déroulait autour de Hagfors, avec quatre spéciales classiques de l’épreuve à parcourir à deux reprises.

LA DS3 CITROEN DE MIKKO HIRVONEN

 

Deuxième à 16’’8 de Latvala au moment de s’élancer samedi matin dans l’ES11, Mikko Hirvonen ne cachait pas son ambition car le Finlandais voulait se battre pour la victoire !

Au point-stop de Vargasen, il concédait toutefois 2’’2 au leader. Latvala prenait encore 9/10e dans l’ES12, juste avant que Mikko ne réplique dans Fredriksberg. En signant le scratch, le pilote du Citroën, confirmait qu’il ne céderait pas face à son compatriote.

Lors de l’assistance à la mi-journée, l’écart s’établissait à 18’’6 . Et, Mikko reconnaissait:

« J’essaie tout ce que je peux, mais nous faisons jeu égal et ce n’est donc pas suffisant »,

Ajoutant :

« Je ne peux pas attaquer plus, nous sommes très proches de la limite. Il faut que je continue comme cela cet après-midi tout en pensant à préserver mes pneus pour ne pas revivre la même mésaventure qu’hier. Or il y a beaucoup de terre dans les spéciales, il sera donc difficile de trouver le bon compromis entre l’attaque et la gestion des clous. »

Le scénario de l’après-midi était peu ou prou identique !

 

MIKKO HIRVONEN

 

Si Hirvonen, se montrait le plus rapide dans Fredriksberg, il était contraint de lâcher quelques poignées de secondes dans les autres spéciales. L’écart grimpait alors à 23’’0 à l’issue de l’ES18.

Écart qui faisait dire à Mikko :

« Je suis forcément un peu déçu de ne pas avoir réussi à réduire l’écart, car je voudrais vraiment remporter ce rallye pour la troisième fois consécutive »

Lequel Hirvonen, ajoutait :

« En revanche je suis particulièrement satisfait des sensations que je peux avoir avec la voiture et c’est très motivant pour les prochains rallyes. A la régulière, il est clair que je ne parviendrai pas à m’imposer. Mais on ne sait jamais, je continuerai à mettre la pression sur Jari-Matti demain. »

 

SÉBASTIEN LOEB

 

Sébastien Loeb et Daniel Elena avaient eu tout le loisir de compter les points dans ce duel opposant leurs adversaires Finlandais. Septièmes du classement général à plus de deux minutes, les octuples Champions du Monde étaient résolus à gagner une position.

La mission était accomplie au terme d’une journée laborieuse ou il bataillait et fèraillait dur avec la Ford d’Henning Solberg :

« Cette étape ne restera pas longtemps dans mes mémoires, mais nous avons atteint notre objectif malgré un tête-à-queue et une crevaison… Les écarts sont tels qu’il n’y a pas grand-chose de plus à espérer de ce rallye. »

Et d’en conclure :

« Vivement le Rallye du Mexique ! »

 

 

Le patron de l’équipe de la firme aux chevrons, , directeur de Citroën Racing, enchainait :

« Même si Mikko n’a rien lâché aujourd’hui, Jari-Matti a réussi à augmenter légèrement l’écart qu’il avait creusé en une seule spéciale hier après-midi.

 

THIERRY NEUVILLE

 

Un peu plus tard, il précisait encore :

« Soyons réalistes : la victoire à la régulière ne sera pas pour Citroën. Mikko a conscience de l’importance de sa deuxième place provisoire. Cela dit, il reste tout de même six spéciales à disputer et nous devons rester à l’affût de la moindre opportunité. Je note également que nos cinq DS3 WRC sont toujours en course sans avoir eu recours au Rally 2. Nos pilotes relativement novices sur la glace (Neuville et Al Attiayh) ont su faire preuve d’intelligence pour emmagasiner de l’expérience. »

 

JARI-MATTI LATVALA FONCE VERS LA VICTOIRE

 

Ce dimanche, il reste donc six épreuves spéciales à parcourir.

Mais sauf catastrophe, Jari-Matti Latvala devrait l’emporter et offrir la victoire à l’èquipe Ford, succédant au palmarès à son ancien partenaire Mikko Hirvonen, encore son plus sérieux et dangereux adversaire cette année

Celui-ci devant se contenter de la seconde place mais au volant d’une D3 qu’il connait peu ou pas encore très bien…

 

 

Derrière la 3ème place du podium devrait logiquement revenir au Norvégien de Ford, Petter Solberg qui réalise un excellent rallye avec la Ford qu’il découvre lui, après plusieurs saisons, dans le baquet des Citroen !!!

L’ancien Champion du monde sacrè en 2003 qui lâche :

 « Je ne peux pas me plaindre d’être seulement à la troisième place après m’être si peu entraîné sur la neige avec cette Ford Fiesta que je découvre »

Déjà vainqueur en Suède en 2008 et fort désormais de 23 secondes d’avance sur le pilote Citroën, Latvala peut voir venir sans prendre trop de risques, ce dimanche:

« Nous sommes encore amis mais Mikko est très fort mentalement et il tente de me mettre la pression mais je résiste. Entre certaines spéciales il me dit des choses comme ‘demain j’attaque ou mes pneus sont encore très efficaces alors que j’ai repéré qu’ils étaient usés jusqu’à la corde. Nous avons d’ailleurs maintenant des conversations plus sérieuses que lorsque nous étions coéquipiers car nous n’échangeons plus aujourd’hui nos réglages! »

Et Latvala, conclut:

« Je suis certain que Mikko va attaquer demain et je dois également m’employer autant que je peux. »

Mikko lui indiquant:

« J’ai vraiment aimé cette bagarre intense. Je possède 23 secondes de retard. C’est beaucoup mais on ne sait jamais. Je reste confiant » 

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : Jo LILLINI

 

8ème, LA SEULE MINI ENCORE EN COURSE CELLE DE PATRICK SANDELL

Sport WRC

About Author

gilles