TOUR DU MONDE ELECTRISE AVEC L’ODYSSEE ELECTRIQUE

Tour du monde électrisé avec l’Odyssée Électrique

 

L’engouement du véhicule électrique est de plus en plus vif à mesure que le prix de l’essence augmente!

Il devient familier dans nos rues, et en compétition aussi avec le Trophée Andros électrique et bientôt les monoplaces Formulec, dont Autonewsinfo.com, vous parle régulièrement.

C’est maintenant dans le domaine de l’aventure que la voiture électrique va s’engager.

En effet, deux jeunes ingénieurs se sont mis dans la tête de faire un Tour du monde avec une voiture électrique strictement de série…

Un réel exploit dont le départ sera donné place Kléber, à Strasbourg, samedi prochain 11 janvier, à 15 heures.

Au travail depuis 18 mois et neuf partenaires

Antonin Guy et Xavier Degon, ont un crédo :

« Si nous pouvons faire le tour du monde avec une voiture électrique strictement de série, vous pouvez l’utiliser sans réserves pour vos déplacements quotidiens ».

Et c’est autour de cette idée, depuis 18 mois, qu’ils ont bâti leur projet, baptisé l’Odyssée Électrique, en accord avec un premier partenaire, l’AVERE, l’association bien connue pour la promotion des véhicules électriques.

Travaillant, l’un chez EDF et l’autre chez Cap Gemini Consulting, ils ont rapidement bénéficié du soutien de ces deux entreprises.

Première étape, trouver une voiture. Rapidement, un accord avec Citroën, leur a permis de bénéficier d’une C0 (la voiture èlectrique de la firme au chevrons). Ils sont même allés faire un stage de maintenance chez le constructeur pour parfaitement maîtriser les techniques électriques et mécaniques de la voiture.

Et cerise sur le gâteau, ce tour du monde pourra fêter dignement le 80ème anniversaire des aventures de la  »Croisière  Jaune », sur le continent asiatique, après la première expédition Citroën en Afrique, la célèbre   »Croisière Noire »  sur le continent Africain, cette fois.

Ils ont ensuite déterminé leur parcours.

Bénéficiant de l’aide bienveillante de la ville de Strasbourg et de la région Alsace, ils ont positionné leur point départ dans la cité alsacienne. Ils ont ensuite fixé le sens de leur parcours : toujours vers l’ouest.

Ainsi, ils rallieront Rotterdam en Hollande d’où la voiture sera embarquée sur un bateau à destination des États-Unis.

La logistique étant un réel casse-tête, ils se sont tournés vers un septième partenaire, Gefco qui les aide de toute son expérience dans ce domaine. Le parcours continue toujours plein ouest sur le territoire Américain depuis New York pour arriver en Californie sur la Côte ouest, à San Francisco, où la C0 sera de nouveau embarquée, à destination du Japon qui sera parcouru de Tokyo à Fukuoka au sud ouest.

Ensuite, nouvelle traversée maritime vers la péninsule sud asiatique, qu’ils remonteront depuis Singapour jusqu’en Chine, via la Malaisie, la Thaïlande, le Laos et le Vietnam.

De là, boussole (ils disposent rassurez-vous du GPS) au nord ouest, à travers la Chine, puis le Kazakhstan, les ex-pays de l’est, Ukraine, Pologne, Tchéquie, puis l’Allemagne pour revenir enfin au point de départ, Strasbourg, pas moins de huit mois plus tard.

Leur arrivée devrait coïncider avec l’ouverture du Mondial de l’Automobile de Paris, le 28 septembre 2012.

Pour se protéger des risques, tout au long du parcours, un huitième partenaire, Axa Assistance
fournit le soutien de son réseau d’assistance, tout au long de ce tour du monde.

Enfin, pour que le public puisse suivre au quotidien sur le site internet de l’Odyssée, le déplacement du véhicule, sa vitesse moyenne et les économies de CO2 générées durant chaque étape, Orange, neuvième partenaire, a placé dans la voiture, un petit boitier de suivi, connecté aux datas véhicules, transmettant ces données toutes les 5 minutes. Il a doté également les pilotes des équipements et abonnements leurs permettant d’alimenter le site par de nombreuses photos transmises à chaque étape.

Des « Pluggers » tout autour du monde

Car des étapes il y en aura tout au long de ce Tour du monde de 25000 km. Il faudra régulièrement, entre 100 et 130 km, suivant le profil des étapes (plaine, montagne, hautes ou basses températures), refaire le plein… d’électricité.

Et pour cela, Xavier Degon et Antonin Guy, comptent sur les habitants des régions traversées. Ils iront ainsi à la rencontre des gens et auront la possibilité d’échanger avec eux durant le temps de recharge.

Ceux qui le souhaitent peuvent déjà s’inscrire sur le site de l’Odyssée Électrique et bénéficieront ainsi du statut de « Plugger » de l’Odyssée. Les pilotes ont pu constater durant les 1500 km d’essais faits en France en ce début d’année que l’accueil est particulièrement favorable et chaleureux.

A l’issue de leur Tour du monde, Xavier et Antonin n’auront « consommé » que 250 €
d’électricité (environ 1 € les 100 km)

Il aurait fallu…. sept à huit fois ce montant, avec du carburant fossile !

Vous pourrez suivre la progression de l’Odyssée Électrique sur leur site à l’adresse suivante :

http://www.electric-odyssey.com/

Vous pouvez également visionner dès samedi, une interview des pilotes sur le site

www.orange-innovation.tv/odyssee-electrique

Patrick MARTINOLI

Photos : Odyssée

Véhicules électriques

About Author

gilles