F1. NAISSANCE DE LA 1ère LOTUS-RENAULT E20

 

L’écurie Lotus F1 ex Renault, a dévoilé ce dimanche, en avant-première avant le  » baptème  » officiel prévu à Jerez, sa toute nouvelle monoplace toujours propulsé par le moteur Renault et dénommée E20

Nouveau bolide qui sera piloté par deux revenants !

D’une part, l’ancien Champion du monde Finlandais, Kimi Räikkönen, émigré  ces deux dernières saisons en Championnat du monde des rallyes, et d’autre part, par le Français Romain Grosjean, le Champion GP2, en 2011.

On se croirait revenu à la grande époque de l’écurie Lotus, du défunt Colin Chapman !

Carrosserie noir et or, cette E20 est la 20ème monoplace à sortir des ateliers d’Enstone, près d’Oxford, où est installée l’écurie désormais passée sous pavillon ….Luxembourgeois, depuis son rachat à 100% par Gèrard Lopez et Éric Lux.

 

 

Cette toute première monoplace dénommée …. Lotus succède à une longue lignée de Toleman, Benetton et Renault, monoplaces toutes nées dans l’usine d’Enstone.

Elle arbore à l’avant, l’inévitable museau surélevé, déjà vu sur la majorité des F1 millésime 2012 et toutes dévoilées cette semaine :

Ferrari, Force India et Caterham ex… Lotus !

Seule la dernière née de Woking, la nouvelle McLaren présente un museau diffèrent …

Questionné sur cette voiture du renouveau avec une nouvelle identité, de nouveaux patrons, la firme Renault s’étant totalement retirée et fournissant ses moteurs en location, Éric Bouillier explique :

 » Il est vrai que notre équipe a une bonne réputation en matière d’innovations et nous en avons apporté certaines ces dernières années, mais nous en avons incontestablement à nouveau cette année  »

Et il enchaine :

 » Il faut que notre équipe se retrouve à nouveau à l’avant sur les grilles ces prochaines années. Je dèsire que notre personnel à Enstone soit heureux de vivre et profitent de sa passion pour la F1 ».

Et, Éric Boullier, poursuit :

 » Notre nouvelle soufflerie, opérationnelle depuis l’annèe dernière, a énormément contribué au développement de cette E20. Nous utilisons cet outil autant que possible pour booster le développement de la voiture. A partir d’avril, nous devrions ensuite bénéficier de notre simulateur “Driver in the loop” et c’est un autre superbe outil pour aider nos ingénieurs dans le développement. Ce sont deux domaines qui montrent nos intentions de revenir au sommet de la hiérarchie »

Mais, Éric Boullier se fait encore plus précis:

 » Nous menons un processus qui s’inscrit dans la durée et la profondeur depuis 2010. Vous ne pouvez pas espérer redevenir Champion du monde en un jour ou en un mois! Il faut du temps, beaucoup de temps. Nous avons complètement revu nos méthodes et notre structure. 2012 sera la dernière étape dans la reconstruction d’une équipe redevenue ambitieuse et gagnante. Un objectif clair pour 2013 et aussi après en 2014.  »

Pour en revenir au financement du moteur, Chez Renault sport, on précise :

‘’ Enstone règle désormais le V8 2.4 litres, mais à 70% seulement du prix initial. Nous demeurons des partenaires de l’écurie d’Enstone. Nous avons également une collaboration technique concernant le SREC et le V6 turbo qui entrera, lui, en vigueur en 2014. ‘’

De son côté,  James Allison, le directeur technique de l’équipe a évoqué les échappements :

 » Concernant les échappements, nous étions dans l’obligation de changer ceux de l’an dernier en raison du règlement. De plus, ils n’ont pas répondu à nos attentes, nous sommes donc repartis de zéro sur ce point-là » 

Une présentation devant la presse, est programmée ce lundi sur le circuit Andalou de Jerez de la Frontera, au sud de l’Espagne où se dérouleront à partir de mardi et toute la semaine jusqu’à vendredi, les tous premiers essais hivernaux de préparation, en vue à la saison 2012 de F1.

On retrouvera donc et avec plaisir, les p’tits nouveaux que sont …Kimi Raïkkönen et Sébastien Grosjean, qui vont eux découvrir cette Lotus E20 .

Interrogé à son sujet, Romain Grosjean, lâche en plaisantant :

 » Pour ce que j’ai pu en voir, je dirais que les couleurs sont les mêmes que la monoplace que je pilotai en fin de saison 2011. »

Plus sérieusement, il raconte:

 » Nous espérons tous qu’elle sera compétitive, nous verrons une fois en piste. Ensuite, il faudra progresser tour après tour, séance après séance, étape après étape  »

 

 

Quant au chevronné, Kimi Räikkönen, qui retrouve donc l’univers de GP, lui il confie, fidèle à son image :

 » En 2010, je n’ai pas vraiment suivi la Formule 1, mais j’ai regardé plus de courses l’annèe dernière. Cela n’a pas l’air très différent d’avant. Mais les dépassements se font, à certains endroits, en ouvrant simplement son aileron arrière et le pilote qui vous précède devant n’a aucune chance de se défendre. Alors est-ce vraiment dépasser ? Je ne crois pas que cela compte à chaque fois, mais sans aucun doute, cela améliore le spectacle. Les pneumatiques aussi ont leur importance parce qu’il y a un gros différentiel de vitesse entre les pneus neufs et les pneus usés. Avant, en Formule 1, il fallait être beaucoup plus rapide que le pilote devant pour avoir une chance de le dépasser. Maintenant, avec les pneus et le DRS, c’est différent. ‘

Voilà, fin du premier acte Lotus, An 1.

La suite, le second débute cette semaine avec l’ouverture des essais hivernaux.

Dans cinq jours, on y verra un peu plus clair !

Et, on aura une toute petite idée des premières performances de cette Lotus E20 et de ses deux nouveaux pilotes

Gille GAIGNAULT

Photos : Team

F1 Sport

About Author

gilles