24 HEURES DU MANS. PESCAROLO EVOQUE SES DEUX AUTOS

 

Questionné le soir même au téléphone, Henri est un amour, Jean Louis  Bernardelli l’a interrompu en plein dîner

« Pesca » a détaillé, l’histoire de ses deux voitures.

« L’histoire comme à l’époque où je ne savais pas si j’allais pouvoir continuer, Dome m’a contacté pour engager une auto qu’ils avaient construite et qu’ils ne voulaient pas engager eux-mêmes. Ils avaient énormément bossé dessus, peut-être pour un grand constructeur japonais,  et puis la donne a changé et ils cherchaient donc l’écurie idéale pour courir. J’ai accepté, c’était un pari sur l’avenir et encore une fois à une époque où mon avenir, justement, était assez sombre. Dome, tu te souviens, avait participé plusieurs fois aux 24 Heures avec le team Racing for Holland. Puis ils avaient décidé de ne plus courir sous leur nom.

Donc cette voiture, qui sera équipée d’un Judd 3,4 l, je me suis engagé à en finir le montage, à faire la mise au point avec une série d’essais, et à l’engager à Spa et aux 24 Heures du Mans. Elle est engagée par Pescarolo Team, elle reste une Dome ».

 

On lui demande alors quelle sera la couleur de la voiture…

« Surtout blanche, c’est la couleur de Dome. mais comme elle sera engagée par Pescarolo Team, il y aura du vert, celui  que tu connais… « 

Et l’on passe à l’Aston Martin…

Henri explique alors que ce n’est pas tout à fait ça…

Il s’agira de la Pescarolo 03, La 01 est celle qui a couru pendant des années, la 02 est la voiture-école, qui a été construite à plusieurs exemplaires, et voici donc la 03.

Henri raconte.

« On s’est rendu compte avec Michel Galopin que notre 01, avec laquelle on courait depuis 2007, ne pouvait plus évoluer dans le domaine aérodynamique comme nous le voulions. C’est alors que nous avons appris que le matériel Aston Martin allait être mis à la poubelle. Tout était à chier sur cette auto, ils avaient tout raté, sauf la coque, qui est superbe. Les trains de roulage  en particulier, mais cette coque est un bijou. Or le réglement FIA stipule qu’avec l’assentiment d’Aston Martin, Pescarolo Team peut devenir le constructeur de la voiture. Sur ce châssis qui existe déjà, Pescarolo Team va construire la Pescarolo 03. On garde ce qu’Aston Martin  a réussi, on refait tout le reste. Le moteur sera un Judd, c’est le seul qui ne soit pas trop cher et d’ailleurs, en performance, il est au niveau des autres. »  

Propos recueillis par Jean Louis BERNARDELLI

Photos : JR ROGER – Thierry Coulibaly – Patrick Martinoli

FIA WEC Sport

About Author

jeanlouis