RALLYE MONTE-CARLO 2012 : LE BAL DES DEBUTANTES ‘DACREMONT- CONCONI’…

LA CONCONI, AVEC SON ALTESSE LE PRINCE ALBERT DE MONACO

 

Parmi les concurrents qui vont se lancer dans le Monte Carl’ historique, figure un sacré tandem, formé par les ‘’ anciennes’’  de la vénérable et inoubliable écurie grenobloise Aseptogyl.

La bande des ‘ filles à Bob ‘ !

Bob ? Bob Neyret, l’homme qui inventa le rallye… au féminin dans les années 70.

 

AU MONTE CARLO 2012 SUPPORTRICE DE… CHARLOTTE BERTON

 

Comme le temps passe, les années défilent, les mois s’écoulent, mais elle reste toujours aussi jeune.

Elle ? « La Conconi », pardi !

« La Conconi » ?

L’ancienne co-équipière des brillants débuts de la Mouton. Michèle Mouton, la femme victorieuse de plusieurs rallyes comptant pour le Championnat du monde de la discipline, à la grande époque des Audi Quatro, au début des années 1980.

Pour le couple, Mouton-Conconi, tout a débuté en 1976, justement sur le Monte-Carlo.

Au volant de leur Alpine 1600, les deux jeunes femmes furent d’ailleurs, les seules, à terminer l’épreuve monégasque du clan alpine, toutes les autres ayant abandonné.

 

On retrouve ensuite ces dames l’année suivante au volant d’une Autobianchi de l’écurie Chardonnet.

Un an plus tard, elles roulent avec l’impressionnante et surtout surpuissante Lancia Stratos, monture avec laquelle, elles signeront tout simplement … 1, 2 et même 3 ‘scratch’ devant les redoutables  » négociants en virages » ayant noms… Rohrl, Darniche et Andruet.

Excusez de la perf !!!

En 1978, elles s’alignent avec une 131 Abarth, tout comme en 1979.

Mais au début de la saison 1980, le tandem se sépare.

Françoise naviguera alors, de nombreux pilotes de grande notoriété puis s’orientera au fil du temps d’abord vers la communication puis, le journalisme.

 

 

Elle re-goutera aux joies de la compétition au début des années 2000, se retrouvant co-pi de plusieurs pilotes.

On la retrouve ainsi au départ du Monte-Carlo historique en 2002. Elle navigue le monégasque  Jean-François Méranda. Le duo participe avec une Alfa-Roméo GTV, pour le fun.

Cette année, Françoise revient après dix ans d’absence dans ce Monte-Carl’ historique et ce au sein de l’équipe Citroën du grenoblois Bob Neyret (voir en bas de l’article, le lien).

Françoise nous explique :

‘’C’est la seconde fois que je vais disputer ce Monte-Carlo historique avec Christine Dacremont, une ancienne de la célèbre équipe féminine Aseptogyl, la géniale bande des filles de Bob Neyret, des années 70 ‘’.

 

Et elle enchaine :

‘’ Nous avons déjà couru ensemble une saison complète en 1972 avec l’une des fameuses Alpine, rose bonbon. 40 ans après, on se retrouve donc au départ avec cette fois, une Citroën ID toute rose, elle aussi ‘’

L’équipage qui arborera le numéro 20 s’élancera depuis Turin, juste derrière la petite R5 Turbo de Jeannot Ragnotti. La fameuse ‘’ planche à roulette’’ surnom de la voiture à la grande époque de sa splendeur et de son triomphe dans le Monte Carlo (1981)

Françoise reprend :

‘’ Nous sommes vraiment ravies de rouler ensemble. Christine vit pas très loin, à Villeneuve-Loubet – « La Conconi », elle, habite à Beausoleil au-dessus de Monaco – où elle dirige une société de Taxi. On va découvrir l’auto, donc on arrive comme des débutantes, sans pression, ni prétentions non plus ! Le but étant, avant tout, de se faire plaisir. Et nous sommes  si heureuses de retrouver toute la famille Aseptogyl ‘’.

Françoise, est soutenue dans cette nouvelle aventure, par la ville de Sainte-Agnès, située sur la spéciale du Col de la Madone, et par son célèbre restaurant, le Saint-Yves.

‘La’ navigatrice ne devrait pas être trop dépaysée, car ces dernières années, parallèlement à son job de correspondante sur les épreuves historiques, pour le Magazine Rétro-Courses, Françoise Conconi s’est alignée plusieurs fois dans le redoutable et redouté Tour de Corse Historique.

 

 

Navigant d’abord Yves Marchetti, puis ces deux dernières années Philippe Peauger, dans le baquet de la Porsche Rubson, rachetée par le patron de Feralu.

En octobre dernier, l’équipage s’est d’ailleurs classé dans le Top 20 du célèbre Rallye insulaire, qu’organisent avec succès, le duo Yves Loubet-José Andréani.

 

En tout cas, on peut déjà affirmer que l’ID Citroen ‘’ rose bonbon’’ connaitra un énorme succès populaire car sur le parcours de ce Monte Carl’ histo, il y aura assurément bon nombre de supporters des belles bagnoles d’antan…

Gilles GAIGNAULT
Photos : Jo LILLINI – Jean François THIRY – Team

 

 BONNE ROUTE A NOTRE COPINE

Sport

About Author

gilles