RALLYE MONTE CARLO : PREMIER PODIUM MONDIAL POUR SÉBASTIEN CHARDONNET-THIBAULT DE LA HAYE

 

Trente-cinq ans après son glorieux grand père, l’inoubliable Andrè Chardonnet – l’homme qui alignait les prestigieuses et très performantes Lancia Stratos souveraines sur cette èpreuve – Sébastien Chardonnet a perpétué la tradition le week-end dernier et ce, en gravissant la deuxième marche du légendaire Rallye Monte Carlo, dans la catégorie deux roues motrices.

Une première épreuve mondiale réussie pour l’équipage Chardonnet-De La Haye, impressionnant de bout en bout, au volant de la Renault Clio R3, de l’équipe ‘Auto Sport Italia’.

A peine ouvrent-ils les yeux, pour réaliser leur rêve, qu’une des plus mythiques spéciales du Rallye Monte Carlo attend Sébastien Chardonnet et Thibault de la Haye, à l’aube de la première journée.

Si les conditions météorologiques restent incertaines, rien ne semble enrailler la parfaite mécanique du jeune équipage tricolore qui s’illustre déjà dans l’Ardèche, dès les trente-huit kilomètres du célèbre parcours ‘Le Moulinon – Antraigues’, sur route humide.

 

Une entrée en matière idéale, avant un tout nouveau défi pour Sébastien Chardonnet : la neige !

Recouverte d’un fin manteau blanc, la fameuse et non moins légendaires spéciale, la réfutable et redoutée ‘Burzet – St Martial’, restera à jamais gravée dans les mémoires du jeune pilote, originaire de La Gaude, arpentant ainsi pour la première fois de sa jeune carrière un sommet enneigé au volant d’une auto chaussée de pneus cloutés.

Une expérience inédite réussie pour l’équipage de la Clio R3, arborant le N°76 et qui se classe donc au deuxième rang des deux roues motrices, au soir de la première étape, à 17 petites secondes du leader, le très chevronné et expérimenté Cédric Robert qui roule ici sur ce Monte Carl’ au volant d’une Citroën DS3.

Sébastien confie alors :

« Ce mercredi 18 janvier restera sans aucun doute la journée des grandes premières ! »

Et de nous préciser :

« Quelle émotion de pouvoir enfin courir ce rallye si mythique. Les conditions furent difficiles, surtout sur la neige. Nous avons chaussé deux pneus clous au départ du Burzet, la première fois pour moi… Ça a été du sport dans le premier virage, mais le plaisir que je prends au volant ici me donne des ailes ! ».

Tout est dit en quelques mots !!!

 

Il est vrai que courir le Monte Carlo reste toujours pour les débutants néophytes qui le dècouvrent un moment, INOUBLIABLE…

Si la seconde journée, disputée dans la Haute Loire et notamment la toujours très difficile spéciale de St Bonnet-le Froid, sera favorable à la DS3 de Cédric Robert, le duel reprend de plus belle, dans le Vercors, théâtre de la troisième de ce Rallye Monte Carlo, millésime 2012.

Certes, le jeune équipage provençal, toujours deuxième des deux roues motrices, accuse 1 minute 44 secondes de retard sur le leader, mais la motivation est toujours au rendez-vous, à l’image de la spéciale St Jean en Royans – Font d’Urle, sur laquelle Sébastien et Thibault, reprennent vingt-deux prècieuses secondes, sur leur principal adversaire.

Freiné par la neige, au Col de Gaudissart, avec seulement deux pneus cloutés, contre quatre pour le rival Cédric Robert, le jeune équipage, n’échappe pas aux typiques pièges du Rallye Monte Carlo avec sa météo capricieuse :

Le tandem concède 1 minute 47 secondes sur le pilote Citroën, beaucoup plus expérimenté !

Mais à force de courage et de détermination, et n’ayant commis aucune faute grave, la paire Sébastien Chardonnet et Thibault De la Haye, rejoint finalement le port de Monaco, vendredi soir, première récompense d’une parfaite gestion du rallye, et toujours solidement installés en deuxième position des deux roues motrices.

Seb qui visiblement ravi, lâche :

« Il nous a manqué deux clous derrière, la neige nous a joué un mauvais tour, elle est arrivée quelques minutes avant notre départ, quand mes ouvreurs sont passés ce n’était pas dans cet état là, c’est la dure loi du Monte-Carlo! Mais nous sommes heureux d’être là, en Principauté ce soir !»

 

 

Comme une délivrance pour les deux compères de la Côte d’Azur, le rêve se poursuit dans les historiques spéciales du Col du Turini et de Lantosque, où Sébastien décroche les meilleurs temps de sa catégorie et se paye une luxueuse 18ème place du scratch, à seulement… cinq secondes du pilote officiel Volkswagen, Kevin Abbring, engagé tout comme Ogier, en Super 2000.

Malgré une boite de vitesses défectueuse dans les spéciales de nuit, rien n’arrête, le duo Chardonnet – De la Haye, lequel, à l’issue d’une dernière ‘Power Stage’ dans le Col de la Madone, parfaitement maîtrisée, termine finalement brillamment deuxième de ce Rallye Monte Carlo édition 2012, en deux roues motrices, s’adjugeant ainsi leur premier podium en Championnat du Monde des Rallyes !

De quoi être fiers pour le jeune couple :

 « Nous sommes bien entendu très satisfaits de ce résultat, avoir bataillé avec la référence qu’est Cédric Robert confirme notre pointe de vitesse et notre régularité. C’était un véritable marathon, et ce résultat est le fruit d’un travail d’équipe, avec Thibault nous tenons à remercier toutes les personnes impliqués dans ce projet, nous espérons maintenant pouvoir continuer à nous exprimer sur des rallyes Internationaux pour cette saison 2012 ! »

Après avoir brillé dans l’hexagone l’an passé, Sébastien Chardonnet démontre désormais tout son talent de pilote international, avec cinq temps scratch en deux roues motrices durant cette 80ème  édition du Rallye Monte Carlo.

Sur qu’on reparlera bientôt de ce jeune équipage talentueux !

Gilles GAIGNAULT
Photos : Jo LILLINI – autonewsinfo

WRC

About Author

gilles