MOTOGP : STONER EST D’ATTAQUE!

Casey Stoner est un dieu.

Il pilote comme un dieu. Et il gagne…. comme un diable:

Quasiment invincible l’an dernier, il remet évidemment ça.

C’est là où il habite, en Suisse, qu’il a reçu les envoyés spéciaux du MotoGP. Il a dit attendre sereinement l’arrivée de son bébé. Et de façon aussi sereine l’arrivée des premiers GP.

A suivre…

L’ANGE EXTERMINATEUR

 

Un visage d’ange, mais un ange qui extermine l’espoir. Celui de ses adversaires.

autonewsinfo  l’avait annoncé Champion du Monde, un an à l’avance.

Sa moto, son pilotage, tout était un cran au-dessus.

J’avais cependant précisé « à condition qu’il ne chute pas car il finit souvent les courses à quatre pattes« .

Et dans ce domaine aussi, il a fait des progrès notoires, sa moto n’y étant pas pour rien d’ailleurs.

Il est tombé, une saison sans chute est impossible, mais il s’est relevé.

Les autres n’ont ni ce talent, ni cette chance.

Les deux sont nécéssaires pour devenir dieu… Entretien…

Et d’abord, comment gérer paternité et championnat en même temps?

 « J’espère que je serai à la maison pour la naissance, qui doit arriver en plein milieu des tests. Cela dit, j’ai toujours su séparer ma vie privée et la compétition. Quand je suis au circuit, je me concentre sur la course et quand je suis en dehors, hormis le fait que je m’entraîne pour être en forme, il n’y a rien qui me force à penser à la compétition. Je veux simplement profiter de ma vie mais je serai prêt et très enthousiaste lorsque les courses reprendront. »

2012: L’AN « MILLE »

 

Cette année, tout change. On va courir sur des 1000 CC. Et se retrouver avec le numéro un dans une nouvelle cylindrée peut-être lourd à porter…

« Je suis impatient de porter le n°1, beaucoup de gens pensent que ça ne veut rien dire mais je crois qu’on doit le porter lorsqu’on est champion du monde. Je m’attends à une saison très serrée parce que la catégorie change et que nous allons avoir beaucoup de choses à essayer avant de pouvoir être satisfaits de notre moto. Le dernier test s’était bien passé mais nous n’étions pas complètement satisfaits, nous devons continuer à préparer la moto. Les prochains tests vont être très importants et j’espère que nous pourrons accumuler un maximum de données. »

On avait en effet remarqué durant les essais de Valence que la Honda 2012 n’écrasait pas la concurrence comme l’année précédente. Bilan…

« Il y aura quelques modifications au niveau du châssis. Avec les nouveaux pneus il y a plus de vibrations et nous devons donc ajuster le châssis pour les éliminer, ce qui est parfois frustrant. Nous devons améliorer le comportement de la moto parce qu’elle a tendance à bouger un peu trop lorsqu’on relâche les freins. Nous devons aussi progresser sur le frein moteur. L’accélération est bonne, il y a beaucoup de feeling grâce aux 1000cc, et nous pourrions peut-être prendre un certain avantage si nous parvenons à avoir une accélération un peu moins brusque dans les virages. »

Ce qui signifie qu’il ya un taff de folie à faire avant le premier GP en mars! On rappelle brièvement que dans l’histoire de la catégorie MotoGP, ex 500 au temps des moteurs deux temps, on a vu diverses cylindrées devenir officielles, des 990, puis des 800 CC. En 2012, on passa aux 1000 CC. Ce qu’en dit Stoner…

« Elles seront très proches des 800cc. Tout le monde travaille sur l’électronique et les motos ne patineront pas trop, peut-être un peu mais l’électronique se chargera de corriger ça pour la plupart des pilotes. Nous utilisons des pneus différents de ceux que nous avions sur les 990cc, à l’époque il y avait deux fournisseurs de pneus et maintenant il n’y en a plus qu’un. Je pense que ce ne sera pas très différent des 800cc mais nous verrons bien. Je préfère les 1000cc, qui ont plus de puissance. Elles sont plus difficiles à contrôler sur les pistes plus étroites, notamment sur les rapports les plus bas, et elles ont aussi tendance à partir en wheelie (se dresser sur la roue arrière) à chaque changement de vitesse, ce sera un challenge de plus mais je suis content de ce retour aux 1000cc. »

Un petit aparté sur les CRT, les Claiming Rule Teams, ces motos déjà présentées dans autonewsinfo, dont Stoner dit qu’elles sont surtout là pour augmenter le nombre de pilotes sur les grilles de départ de MotoGP,  18 l’an dernier, 21 cette année.

Il est clair pour tout le monde, que ces motos seront loin des temps des usines, sauf exception, où l’on trouverait une superbe préparation et un pilote de talent… Stoner faisant remarquer, avec un peu de vacherie, que justement, ces teams ne pourront pas tous faire rouler des pilotes expérimentés et qu’ils ne feront pas la même course que les vrais motos de course devant.

Alors, avec qui Stoner va t’il se battre cette année 2012?

 

LORENZO ET SPIES, LES YAMAHA BOYS

« Jorge (Lorenzo) sera mon premier rival, il a été premier en 2010, deuxième en 2011 et il est toujours prêt à se battre. Tous les pilotes officiels le seront aussi, tout comme Andrea (Dovizioso) qui sera avec Tech3 Yamaha. Malheureusement nous n’aurons pas Marco (Simoncelli) mais je suis sûr qu’il aurait aussi été présent aux avant-postes. Ça change chaque année et nous verrons bien qui sera capable de tenir le mieux durant toute la saison. »

Il n’aura pas échappé à qui que ce soit que Stoner ne dit rien sur son coéquipier Honda Repsol, Dani Pedrosa.

Faute de Simoncelli, la bagarre sera avec Lorenzo et Dovizioso viendra peut faire quelques incursions dans le groupe de seigneurs.

Bon, et Ducati? (Ci-dessous Rossi à Valence)

« Ils ont annoncé qu’ils avaient changé leur moto à 90% mais ils l’avaient aussi fait en milieu de saison l’an dernier et ça n’avait rien changé. J’espère, pour Ducati, qu’ils réussiront à assembler une moto compétitive cette année parce que le Championnat en a besoin. Peu importe le pilote qui sera dessus, nous avons besoin d’un maximum de constructeurs capables de lutter pour le Championnat. Yamaha et Honda veulent plus de concurrents, Kawasaki et Suzuki sont malheureusement partis et j’espère donc que Ducati reviendra au plus haut niveau. »

Là encore, je sens comme une ébauche de vacherie…

En revanche, il ya un pilote que Stoner a repéré depuis longtemps.

MARC MARQUEZ  MARQUE LES ESPRITS…

MARC MARQUEZ,LE MISSILE 2011

En 2011, en catégorie Moto2, si l’Allemand Bradl a été Champion du Monde, l’Espagnol Marc Marquez a survolé les deux tiers de la saison d’un talent ravageur. Malheureusement, blessé à l’oeil lors d’une de ses chutes, il n’a pas roulé en fin de saison. Cela n’a pas échappé à Stoner… Il se dit d’ailleurs que Marc Marquez pourrait rejoindre le team Honda Repsol en catégorie MotoGP dans un délai assez court…

« Je crois que personne n’a manqué ce qu’a fait Marc Márquez, il a vraiment été très impressionnant ces deux dernières saisons et il a prouvé que c’était un vrai champion. Ce sera intéressant de voir comment il s’en sort après son opération de l’oeil parce que c’était un problème grave. J’aime beaucoup Marc, c’est un personnage. Il a commis quelques erreurs par le passé mais il approche la compétition avec une bonne attitude, il apprend vite et il ne cesse de progresser au lieu de stagner, c’est ce qui est le plus impressionnant chez lui. Je ne me soucie pas de savoir qui sera mon prochain coéquipier, nous courons tous au sein du même groupe et au final nous voulons toujours battre les autres pilotes, qu’il s’agisse du coéquipier ou des autres. J’espère en tout cas que Marc sera bientôt parmi nous. »

2012 AN DE GRÂCE?

On l’a dit, la saison 2011 a été une sorte de sentier de la gloire pour Casey Stoner. Il est un peu moins « killer » en ce début 2012. Quoique…

« Je pense que cette année sera peut-être un peu plus difficile mais ça pourrait aussi très bien se passer pour nous si nous travaillons bien sur la moto en début d’année. L’an dernier, nous avions été retardés dès la deuxième course et nous avions ensuite dû rattraper les autres. Il fallait faire une saison parfaite, sans erreur, parce que ça aurait aussi pu se passer très différemment. L’important est d’être prêt dès le début de la saison et de ne pas faire d’erreur, ceux qui en font ont ensuite beaucoup de mal à revenir. Nous sommes pour l’instant confiants pour cette saison mais nous devrons attendre de voir où nous nous situerons à la mi-saison et si nous devons pousser encore plus fort ou pas ».

Voilà qui est dit.

Honnêtement d’ailleurs.

La balle est dans le camp des ingénieurs Honda, qui n’ont pas, pour l’instant, recréé en cylindrée 1000 l’engin totalement miracle qu’ils avaient mis à la disopistion de leurs pilotes d’usnine en 2011.

Pour l’instant…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Circuits Moto Sport

About Author

jeanlouis