RALLYE MONTE CARLO : LES CARTES SONT REDISTRIBUEES AVEC LA VENUE D’HIRVONEN … CHEZ CITROEN !!!

 

Après trois ans d’absence, le Rallye Monte-Carlo fait son grand retour en ouverture du Championnat du Monde des Rallyes WRC de la FIA.

L’épreuve monégasque figurant en 2009, 2010 et 2011 , au calendrier du Championnat IRC

Cinq fois victorieux en Principauté avec Sébastien Loeb et Daniel Elena, l’équipe Citroën, retrouve avec plaisir la plus célèbre des épreuves routières.

Pour le coup d’envoi de la saison 2012, l’équipe septuple Championne du Monde, aligne un nouveau duo sur sa seconde DS3 WRC officielle.

 

 

Victorieux du Monte-Carlo 2010, l’équipage Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, entamant le début d’une toute nouvelle histoire, avec l’écurie Citroën.

Et ce en remplacement de Sébastien Ogier, fort heureusement recruté lui, à l’intersaison par le Team VW. Le Gapençais ayant été malheureusement pour lui ‘’ sacrifié ‘’ par la haute direction de la firme aux chevrons, laquelle misant TOUT sur son indétrônable Champion du monde, annuellement sacré depuis… 2004.

 

L’immense Champion Alsacien étant devenu au fil de ses titres et des saisons,’’ l’Ambassadeur ‘’ mondial de Citroën !!!

Deux mois à peine après la conclusion de la saison 2011, le Championnat du Monde des Rallyes WRC, reprend sa route avec l’ouverture et la première manche 2012, qui retrouve son épreuve illustre et mythique qu’est  le très prestigieux Monte Carlo qui se dispute dans le sud de la France.

En Ardèche, dans la Haute Loire, le Vercors et l’arrière-pays Niçois

S’élançant de Valence dans la Drôme, ce mercredi 18 janvier pour se conclure à Monaco dimanche 22 janvier. Valence étant la plaque tournante trois jours durant ou se concentre le parc de regroupement

Le Monte Carlo s‘il ne retrouve pas tout son lustre d’antan avec de départs de multiples villes Européennes (Oslo – Glasgow – Varsovie – Barcelone –Reims – Turin) n’en propose pas moins les légendaires spéciales, qui ont fait sa gloire et sa renommée internationale…

Totalisant 430 km chronométrés, en 18 spéciales en autant de monuments, dont les noms sont à jamais, passés à la postérité :

Comme celles de l’Ardèche, au nord de Vals les bains, et notamment le Burzet ou le Moulinon avec l’indispensable arrêt à ’’ La Remise ‘’ chez Yves Jouanny à Antraigues.

Suivies des toujours très spectaculaires  St Bonnet-le Froid en Haute-Loire ou St Jean en Royan dans le Vercors

Sans oublier bien sûr évidemment la fameuse dernière nuit du non moins réputé Turini dans les Alpes-Maritimes.

Défi terrible pour les pilotes, casse-tête insensé pour les ingénieurs surtout dans les choix des pneumatiques – le juge de paix au Monte Carl’ – régal pour les spectateurs, assurément ce Monte-Carlo, n’est pas un Rallye entré dans la légende, par hasard !

Déjà victorieux à cinq reprises en Principauté (2003-2004-2005-2007-2008), la paire Sébastien Loeb – Daniel Elena, ne cache pas sa joie à l’idée de retrouver un de leurs rallyes fétiches.

Maîtrisant les multiples changements d’adhérence qui font toute la difficulté du parcours, le duo franco-monégasque, se présentera  ce mercredi matin au départ  de Valence, avec inévitablement la faveur des pronostics.

Pourtant l’octuple Champion du monde,nous explique :

‘’ Cela fait pourtant trois ans que je n’ai plus disputé ce rallye. Je ne me pose pas de questions quant à ma capacité à être dans le rythme. Depuis la fin de la saison dernière, nous ne nous sommes jamais vraiment arrêtés. Car nous avons procédé à de très nombreuses journées de test. Mais ce rallye est si particulier, si spécifique, qu’on ne peut être franchement, sûr de rien. ‘’

Composante essentielle dans la réussite d’un Monte-Carlo, la gestion des pneumatiques fournis par Michelin à trop souvent par le passé, encore l’année dernière ou les techniciens de Peugeot (photos) sont parvenus en une demi-journée à piéger l’équipe rivale Skoda, par le choix judicieux des bons pneus et à brouiller en une spéciale – celle du second passage dans St Jean en Royans –  les cartes, offrant ainsi une inespérée victoire à Monaco à leur pilote, Bryan Bouffier !

Succès qu’aurait pourtant sans cet inattendu coup de poker fort mérité le jeune et brillant Finlandais, Juho Hanninen, hélas piégé par un mauvais choix de gommes décidé par son staff !!!

Sébastien Loeb qui à propos de ses ’’ chaussettes ‘’ lâche :

‘’ Avec cinq types de pneus – trois slicks, un neige et un clouté – nous aurons à notre disposition une palette de possibilités et d’options assez large. Même si les conditions ne s’avèrent pas hivernales, le seul choix entre trois duretés de pneus slicks, pourrait à lui seul, créer de gros écarts ‘’  

 

Mais ce Monte Carlo qui ouvre la saison 2012 va nous offrir aussi, quelques nouveautés !!!

Ainsi au volant de la seconde DS3 WRC arborant le n°2,  le tandem Finlandais Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen, va effectuer ses grands débuts en compétition sous les couleurs de Citroën.

Le duo Finlandais a pour habitude de bien lancer chaque hiver sa saison.

Victorieux en Suède pour l’ouverture des Championnats du Monde 2010 et 2011, il a, rappelons-le également remporté le Rallye Monte-Carlo en 2010

Lequel comptait alors pour l’autre Championnat de Rallye, celui de l’IRC

L’équipage Scandinave avait triomphé au volant d’une Ford Fiesta  Super 2000.

Le Vice-champion du monde 2011 se retrouve donc associé dorénavant avec l’inusable Champion du monde. Mais, il n’en aspire pas moins à gagner et ce dès ses débuts sous ses nouvelles couleurs !!!

Croisé ce mardi à Valence, il nous raconte :

‘’ Même si j’apprécie beaucoup la Suède, je trouve plus logique de débuter la saison ici. Pourtant, le Monte-Carlo est une épreuve que je redoute. Se retrouver en slicks au départ d’une spéciale partiellement verglacée, n’est pourtant pas franchement pour être honnête,  un exercice que j’affectionne particulièrement, mais cela fait partie de la légende ! Mon objectif cette semaine sera avant tout de survivre ! Cela signifie tout simplement de finir la course et donc de rallier l’arrivée sans encombres pour scorer déjà d’entrée, un maximum de points aux deux Championnats (pilote et Constructeur). ‘’

 

 

Pour sa part, le tout nouveau patron de l’équipe Citroën Racing, le Belge Yves Matton, tout récemment nommé, le 5 janvier dernier et ce en remplacement d’Olivier Quesnel, démissionnaire voulant se concentrer exclusivement sur son rôle de boss de l’autre entité du Groupe PSA,  l’écurie Peugeot en endurance, précise :

‘’ Nos objectifs pour la saison sont aussi simples que difficiles. Il s’agit de conserver les deux titres mondiaux. Le Rallye Monte-Carlo est le terrain de jeu idéal pour débuter la saison et je suis fier d’être à la tête de l’équipe Championne du Monde en titre ‘’

Et, il poursuit :

‘’ Victorieuse dix fois en treize rallyes en 2011, la Citroën DS3 WRC fait déjà figure de référence. Avec Sébastien et Mikko, nous pouvons compter sur deux pilotes complémentaires, tous deux capables de jouer la victoire. Je suis raisonnablement confiant dans nos capacités à débuter l’année sur une note positive ! ‘’

ET LOEB, QU’EN PENSE -T’IL  ?

A la veille du départ du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Loeb, ajoute :

‘’ Ce retour du Monte Carl’ au calendrier mondial me fait plaisir. Pour moi, c’est une évidence, le Rallye Monte-Carlo doit faire partie du Championnat du Monde. C’est l’épreuve la plus célèbre, on ne pouvait pas s’en passer ! De plus, c’est un rallye qui m’a toujours bien réussi. Le profil des routes est très agréable et il y a toujours une grosse ambiance au bord des spéciales. N’oublions pas qu’il s’agit du rallye national de Daniel (Elena son navigateur et monégasque). Je suis certain qu’il préférera être à ma droite dans la DS3 WRC plutôt qu’au volant d’une DS3 R3 comme l’an passé ! ‘’

Avant de conclure :

‘’ J’ai toujours vu Mikko dans le camp adverse, c’est sympa de travailler avec lui désormais. Nous nous entendons bien et je pense qu’il y a beaucoup d’estime mutuelle. Cela va nous forcer à changer un peu nos habitudes de travail et à communiquer en anglais, mais je trouve ça plutôt positif. Pour l’instant, nous avons le même feeling avec la voiture, mais c’était déjà le cas avec mes précédents équipiers (Sordo et Ogier). Mikko a beaucoup d’expérience et il vient d’une équipe qui disposait d’une voiture très performante. Je suis certain qu’il va nous apporter des idées nouvelles et que cela nous aidera à progresser. ‘’

 

 

Premiers tours de roues, ce mercredi matin des 9h3’ et les 36 km de la 1ère spéciale ‘’ Le Moulinon- Antraigues ‘’ au cœur de l’Ardèche

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

 

LE CALME AVANT LA GROSSE BAGARRE …

Sport WRC

About Author

gilles