RALLYE MONTE CARLO : DU GRAND LOEB DEJA AUX COMMANDES APRES L’ABANDON PREMATURE DE LATVALA…

 

La grande bataille entre Ford et Ctroen, entre le duo Loeb et Hirvonen pour l’équipe Française et le tandem Latvala et Petter Solberg pour la firme Américaine, était déjà  bien engagée et lancée

Sur les routes verglacées et en partie enneigées de la Haute Ardèche, sur ces spéciales de légendes que sont le Moulinon et Le Burzet, les deux grandissimes favoris du Championnat millésime 2012, Latvala et Loeb n’ayant  effectivement pas tardès à se porter au commandement du plus prestigieux des Rallyes au monde, le mythique Monte Carlo

Mais ce mercredi soir à Valence au terme de cette 1ère journée, seul  le Champion du monde se retrouvent en tête

Le Finlandais qui devançait le Français au terme des trois 1ères des quatre ES au menu du jour, ayant hélas pour lui prématurément disparu, victime d’un tonneau lors de la dernière  de deux montées entre Le Burzet et St Martial

Profitant des tonneaux de Jari-Matti Latvala dans l’ES4, Sébastien Loeb a donc repris les commandes du Rallye et ce après avoir signé le meilleur temps de la dernière spéciale du jour. Le second passage dans Burzet.

L’alsacien devance la Mini de  Dani Sordo de 1’04 »2 et la Ford de Petter Solberg de 1’05 »2.

Latvala a été contraint à l’abandon et ne repartira pas dans le cadre du Super Rallye jeudi puisque cette règle ne s’applique pas au Monte-Carlo.

Loeb, a couvert la distance en 20’18 »2 devançant le surprenant revenant Delecour de 35 »4, Sordo de 42 »3, Petter Solberg de 53 »4,

Au Classement général provisoire, Loeb occupe la tête en 1h30’30 »1

 

La journée en détail !

La toute 1ère spéciale en Championnat WRC, n’ètait plus partie du Moulinon depuis …1992.

Des plaques de glace y sont signalées sur la fin de la spéciale.

9H27’. Loeb en termine. Deux roues de secours à pneus cloutés en réserve, au cas où !

Loeb, a parcouru les  km en 24’04’’.

Loeb :

« C’était humide, sec à d’autres endroits, un peu gelé avant le col de la Fayolle, mais à part ça, cela allait. Les conditions étaient bonnes. Je suis en tendres, et les autres en super tendres. La prochaine spéciale va être compliquée… »

Se pointe déjà Hirvonen

Hirvonen en… 24’18’’9.

 » ‘Solid drive’… Je ne suis pas trop à l’aise avec l’auto. Je dois prendre mes marques et je vais essayer de continuer comme ça, en prenant confiance au fur et à mesure. Par contre, la prochaine ES est remplie de neige, elle va être très, très difficile… »

En terminent, Latvala et Solberg

Résultat ?

1er Scratch, pour Loeb pour l’instant. Hirvonen à 14’’9, Latvala à 22’’2, Petter Solberg à 34’’4.

Latvala explique :

 « Mes pneus, très tendres. La voiture bougeait beaucoup. Pas vraiment le meilleur choix… Mais cela ira beaucoup mieux dans la prochaine avec les clous »

Et Solberg, précise :

« C’est bon. Le rallye va être long et je ne prends aucun risque…Les pneus supers softs étaient le bon choix, les clous seront indispensables dans la prochaine »

Arrive Wilson, pratiquement rattrapé par la MINI de Dani Sordo … Wilson en 25’52’’8 et Sordo à … 1’’ de Loeb !!! Assurément du très grand Sordo

Ce qui donne au général: Loeb devant Sordo à 1’’ et Hirvonen, à 14’’9. Latvala à 22’2 et Solberg à 34’’4.

Pierre Campana et la MINI du Team Drive Pro, finissent 6ème. Campana  plus qu’au niveau qui raconte :

‘’Une spéciale très difficile, avec un grip changeant. Tout va bien, malgré une voiture un peu instable. ’’

Puis c’est au tour du fameux tandem, Delecour-Savignoni, finalement 8ème :

‘’ Spéciale sympa, très difficile. Avec un peu de glace. Ma performance n’est pas si mal. J’ai retrouvé le bon rythme. Je vais monter les clous pour la suivante’’

Enfin, se pointe le vainqueur de l‘édition 2011, le Français Bryan Bouffier.

Bouffier et sa Peugeot 207 S2000, 9ème à 52’’2. Il devance la Skoda Fabia S2000 de Sébastien Ogier qui se plaint des freins, et aussi la DS3 WRC du Belge Thierry Neuville.

Bouffier concède, on le répète  52’’2. Superbe ‘’ perf ‘’ également de la Peugeot 207 S2000 du Martiguais Mathieu Arzeno, à 54’’9 de Loeb

L’ex pilote Citroën, Ogier, désormais enrôlé par l’équipe VW mais qui en attendant la future Polo WRC, le fait rouler sur une Skoda Fabia, autre marque du groupe, lâche 1’01’’8. Logique

Quant au jeune espoir Belge, lui il perd 58’’3.

Le départ de la seconde spéciale, Burzet – St Martial, longue de 30,48 km, suivait et prévu à 10H21′

Loeb les parcourt en 22’20’’9. Mais La Ford de Latvala boucle cette ES 2 en 21’28’’2. Et relègue Loeb et sa DS3 à … 52’’ 7.

Le Finlandais tout sourire, qui confie :

‘’C’était vraiment le bon choix de pneus. Ils étaient parfait pour celle-là.’’

La seconde Ford du Norvégien Petter Solberg, finit à… 28’’6 de son équipier Finlandais.

Mikko Hirvonen, perd lui, encore bien plus : 1’11’’3 !!!

Latvala, visiblement bien renseigné sur les conditions, a surement choisi de sacrifier l’ES1 et ce afin de tirer parti de ses gommes « très tendres » dans cette seconde spéciale

A voir le temps, qu’à fait ‘pèter’ le pilote Ford, le résultat obtenu va très certainement bien au-delà de ses espérances

Et le Finlandais s’empare de la 1ère place au général provisoire.

Quant à Loeb, lui il a dû stoppé sur la liaison qui suivait pour monter ses deux pneus cloutés et en diagonale ! Un à l’avant d’un côté, l’autre à l’opposé à l’arrière.

Mauvais choix en tout cas pas souhaité par Michelin…

 

Le Champion du monde qui expliquait :

‘’ Une spéciale très, très éprouvante » ou l’Alsacien ne finit que…4ème à 52’’7. Il y avait beaucoup de neige. C’est vrai, mon choix de pneus était peut-être étrange. L’ES1 était bonne, mais là mes pneus étaient trop durs. J’ai perdu du temps mais je ne veux pas prendre de grand risque. Je savais que ça allait marcher comme ça.’’

Franchement une mauvaise affaire car Loeb se fait même dépasser par son ex-coéquipier, Sébastien Ogier, surprenant et inattendu 3ème au volant de la p’tite Fabia, à 31’’3 du temps de référence de Latvala !!!

‘’J’étais bien dans là, après avoir rencontré des problèmes de freins dans l’ES1 ‘’

Le 5ème chrono est signé par la Ford du jeune Russe Evgeny Novikov

Lequel précède un magistral Mathieu Arzeno, au volant de sa 207 S2000. Le pilote du Team Sainteloc qui se permet le luxe s’il en est de devancer la Skoda S2000 « usine » du Hollandais Abbring et les pilotes disposant de grosses WRC !

A l’image de la Mini de Dani Sordo, ou de la DS3 du Vice-champion du monde, Mikko Hirvonen.

Sans oublier la Ford de l’ancien vainqueur en 1994, le toujours jeune  François Delecour.

 

 

Hirvonen, nouveau pilote Citroën, visiblement contrarié et qui lâche :

‘’ Ça allait dans l’ES1, mais j’ai eu beaucoup plus de mal dans celle-là’’.

Quant au vainqueur sortant, Bryan Bouffier, avec sa Peugeot 207 S2000, il a tapé un pont. Reparti avec une suspension pliée et la direction faussée, le Drômois perd gros : 5’51’’3 !
Un gouffre…

A l’heure de la pause déjeuner, au parc de regroupement installé pour quatre jours au Parc des Expositions de Valence, la situation pour le Top 10 au classement général provisoire donnait :

1 : Latvala (Ford) 45’54’’2 – 2 : Loeb (Citroën DS3) à 30’’5 – 3 : Petter Solberg (Ford) à 40’’8 –  4- Sordo (Mini) à 44’’1– 5 : Hirvonen (Citroën DS3) à 1’04’’ – 6 : Ogier (Skoda Fabia) à 1’ 10’’9 –  7 : Novikov (Ford) à 1’17’’1 – 8 : Arzeno (Peugeot 207 S2000) à 1’35’’7 – 9 : Delecour (Ford) à 1’49’’3 – 10 : Campana (Mini) à 2’11’’

Après être redescendu en milieu de matinée à l’assistance à Valence (30 minutes) les concurrents remontaient dans l’Ardèche pour le second passage dans le Moulinon et le Burzet.

Le premier départ étant programmé à 14h21’

Dans cette ES3, second passage dans Le Moulinon-Antraigues, Loeb signe 23’47’’ contre … 24’04’’ ce matin.

‘’ ça allait. J’ai roulé avec des choix mélangés : « très tendre » d’un côté et « tendre » de l’autre. Et sans pneus cloutés en roue de secours. Ce n’était pas le meilleur choix pour celle-ci mais c’était surtout pour la suivante. Le chrono n’est finalement pas mal.’’

Latvala améliore lui aussi 23’47’’4 contre 24’26’’2, à 0’’4 du Français.

‘’ Une très bonne spéciale. Je suis vraiment content. La voiture est bien sur le sec, j’étais relax, avec un bon feeling. La prochaine spéciale va être plus difficile. Nous ne savons pas combien la route a changé par rapport à ce matin…’’

Petter Solberg suit à 1’’5. Et la Mini de Sordo est à 8’’3.

L’Espagnol qui lâche:

’’ ça va, mais il faut qu’on se réveille un peu… Mais jusque là, c’était très sympa.’’

L’Espagnol a roulé avec 4 « très tendres » mais il a embarqué 2 cloutés en réserve dans le coffre.

Hirvonen cède 26’’9. Il a visiblement légèrement tapé.

‘’Je pense avoir une crevaison à l’arrière, mais c’est bon maintenant.’’

Au provisoire, Loeb est toujours à 30’’1 de Latvala. Ensuite, on trouve Petter Solberg à 41’’9, Dani Sordo à 52’’ et Mikko Hirvonen, à 1’30’’5. 6ème , un surprenant et toujours aussi doué, Ogier, à 1’49’’1

On en arrivait à l’ultime chrono de cette 1ère journée, le second passage dans Burzet-St Martial et les redoutés et redoutables 30,48 km !!!

Simple précision, pour cette spéciale les deux pilotes Citroën, Loeb et Hirvonen, n’ont pas de pneus cloutés. 

Latvala, Petter Solberg ainsi que Sordo en ont apportées comme roues de secours dans l’ES3 mais rien n’indique encore qu’ils les ont installées…

Loeb boucle le parcours en 20’18’’2. En matinée, il n’avait pu faire mieux que 22’20’’9  et Latvala avait signé le scratch en 21’28’’2, collant rappelons-le 52’1 au pilote de la DS3. Alors, belle progression

15h59  :  Latvala est parti en tonneaux… Peu après le départ de Burzet !!!

A cet instant, Loeb explique :

« Rouler avec 4 « très tendre » était le bon choix ; on n’avait pas de cloutés. Le grip était bon, l’équilibre de la voiture était bon, j’ai attaqué à bloc. C’était très bien. Ce matin, on avait 2 cloutés et on avait perdu gros. Là, on gagne beaucoup sur un choix de pneus. On a récupéré ce qu’on avait perdu. »

Et, Hirvonen précise :

« C’était piégeur ce matin ; j’ai tapé. J’ai cassé un disque de freins à l’arrière. On a essayé de réparer. Aujourd’hui, j’ai fait de bonnes sections. » Il concède quand même 1 min 29.6 sec sur cette ES.

Toujours pas de Latvala à l’horizon…

Petter Solberg , son nouveau lieutenant, arrive :

‘’Une très bonne journée, je suis ravi. C’est comme ça que je voulais commencer. Je suis navré pour Jari. Je vais attaquer pour l’équipe.’’

16h12 : La Ford de Latvala vient tout juste d’être signalé au… km 10 dans la spéciale. A peine le tiers du kilométrage de cette E4. Ça promet… Pour lui la victoire vient de s’envoler !

Du coup, Sébastien Loeb et a D3 Citroën, deviennent  à nouveau leader, avec 1’05’’2 d’avance sur Petter Solberg.

Autre bonne nouvelle dans le camp tricolore….

 

 

Le revenant François Delecour, s‘offre le second chrono !!!!

Le vainqueur de l’édition 1994, ne perd que 35’’4 sur Loeb et cela lui permet de remonter d’un rang du 8ème  au 7ème  au général, suite à la sortie de Latvala.

Autre belle ‘’ perf ‘’ celle d’Ogier, 6ème avec sa Skoda S2000. Le grand espoir Français occupe même la 4ème place au général, à 2’21’’1.

CHAPEAU  à lui avec sa monture actuelle

‘’ Notre place est très sympa. La journée a été difficile. Tout le rallye va être comme ça.’’

Parmi les  » mauvaises  » nouvelles de cette 1ère journée, outre l’abandon confirmé de Latvala, signalons également le retrait sur touchette du Belge Thierry Neuville et du Français , Mathieu Arzeno.

Le classement provisoire  ce soir donne. Au commandement, l’inusable LOEB  et sa Citroën DS 3, en 1H30‘30’’1. Suivent dans l’ordre, la Mini de Dani SORDO CASTILLO  à 1’04’’2, puis la seule Ford ‘’ officielle ‘’ encore en course, de Petter SOLBERG à 1’05’’2 et la Skoda Fabia S2000 de l’incroyable artiste qu’est à son volant Seb Ogier, fabuleux 4ème à 2’21’’1.

Ensuite, on pointe la Ford du jeune espoir Russe Evgenly NOVIKOV Evgenly à 2’26’’5. Puis la DS3 du Vice-champion du monde, recruté à l’intersaison par Citroën, le Finlandais Mikko HIRVONEN Mikko à 2’30’’.

Lequel précède ‘’ l’inoxydable ‘’ le revenant François DELECOUR, 7ème au volant de a Ford à 2’49’’9. Lui-même, talonné par le jeune Corse Pierre Campana et la Mini Drive Pro qui pointe à 4’09’’7, oit à 1’19’’8 de Delecour.

Le Top 10, étant complété par la Ford de l’Estonien Ott TANAK, 9ème à 4’14’’ et par la Proton Satria S2000 de Per-Gunnar ANDERSSON, 10ème à 4’33’’8

Lionel Comolle et sa Honda Civic, présenté en début de semaine sur ce site se retrouvent pour l’instant à la 30ème place

 

On note encore, l’excellente performance de la Clio R3 de l’équipage Sébastien Chardonnet-Thibault Delahaye, classé dans le Top 20 au 19ème rang. Seb n’étant autre que le petit fils d’André Chardonnet, dont les Lancia ont des années durant brillées en rallyes et notamment ici au Monte Carlo

Le pistard, Nelson Panciatici  avec la petite Citroën C2 est toujours là. Il occupe la 43ème place, second de sa catégorie

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI


Sport WRC

About Author

gilles