PESCAROLO : PEUGEOT QUI SE RETIRE, UN GÂCHIS TOTAL!

 

Joint ce jeudi soir alors qu’il roulait vers la maison qu’il loue au Mans, Henri Pescarolo réagit au retrait de Peugeot des courses d’endurance. Il est tard, on ne veut pas l’em.. trop longtemps, et pourtant Henri dit ce qu’il a sur le coeur.

GÂCHIS INCROYABLE,INEXPLICABLE !

PESCAROLO, UN HOMME EN COLÈRE

« C’est impensable! Ils disent ça le dernier jour des inscriptions!

Tu te rends compte du gâchis, les mecs ont bossé comme des dingues sur les bagnoles, les pilotes se sont entraîné, et là crac!

Cela rejoint malheureusement ce que je dis depuis six ans.

Les conseils d’administration des grandes boîtes peuvent prendre des décisions démentielles et n’importe quand.

Quand ils arrivent, ils font tout pour tout gagner, ce qui asphyxie les petites écuries, et un jour ils décident de partir… et là on demande aux petites écuries de poursuivre des compétitions dont elles ont été quasiment bannies!« 

PESCAROLO ET DE CHAUNAC

Et le grand barbu poursuit :

«  C’est incompréhensible. On aurait pu imaginer qu’ils disent ça il ya trois mois, les gars et les pilotes auraient eu le temps de chercher autre chose, mais là…

Que vont-ils devenir, les 150 gars, ce sont les meilleurs de France, qui bossent pour eux?

C’est mauvais pour eux, c’est mauvais pour les pilotes parce que les autres écuries ont déjà recruté les leurs, c’est mauvais pour la France qui passe pour un pays où la crise casse tout, c’est mauvais pour Peugeot, c’est mauvais pour le sport, mauvais pour le Championnat du Monde qui vient d’être créé, et c’est même mauvais pour nous, cela donne une triste image de l’endurance« .

On lui demande alors s’il l’avait senti venir, si des bruits avaient couru…

« Des bruits oui, mais pas vraiment crédibles. Non, ça surprend tout le monde, surtout le jour de clôture des inscriptions! »

A PROPOS D’INSCRIPTIONS…

« Show must go on », c’est la règle.

Parce qu’on le sait, la vie de Pesca, c’est la course.

Il nous dit qu’il a demandé un engagement pour une voiture en Championnat du monde, et qu’il a fait une demande de participation pour deux voitures  aux 24 Heures.

La décision de l’ACO, sera connue le 2 février.

Ce serait évidemment une super nouvelle de voir rouler deux « Pesca ».

« Bon, c’est aussi une question de budget. Comme tout est en train de bouger, il va falloir gérer. « A moi de me démmerder pour les finances« .

 Belle conclusion.

L’autre combat d’Henri. cette course là c’est 24 heures… sur 24 et 365 jours par an!

Jean Louis Louis BERNARDELLI

Photos : Patrick Martinoli –  Thierry Coulibaly

FIA WEC Sport

About Author

jeanlouis