DAKAR MOTO: L’ARME FATALE!

Cette arme a commencé à gagner le Dakar avec Cyril Neveu en 1982 !

Elle a évolué avec les motos, montant considérablement en puissance puis devenant plutôt maniables ces dernières années, ce grâce à un paquet de pilotes et d’experts.

Bilan, 28 victoires.

Et probablement une vingtième cette année… Oups?

COMA DISPOSE DE L'ARME FATALE

 UNE MOISSON DE VICTOIRES…

Presque toutes les victoires en fait.

Neveu (1982), Auriol (1983), Rahier (1984-1985), Neveu encore (à l’époque des cylindrées démentielles, 750, 800 en 1986 et 1987), puis Orioli (1988, 1990, 1994, 1996) et sans oublier le regretté Gilles Lalay (1989).

Bien sûr, c’est aussi l’arme absolue de Peterhansel (1991, 1992, 1993, 1995, 1997, 1998).

Puis l’arme fait gagner Sainct (1999, 2000, 2003), Meoni (2001, 2002, la cylindrée frise les 1000 CC!), Roma en 2004, Despres (2005, 2007, 2010) et Coma (2006,2009, 2011).

DESPRES DISPOSE DE L'ARME FATALE

En 2011, les motos hyper puissantes deviennent d’agiles gazelles et l’arme à tête chercheuse, comme un missile, s’adapte à la maniabilité.

Les marques Reines de l‘histoire du Rallye-Raid, ont toutes bénéficié de cette arme absolue :

Honda, BMW, Cagiva, Yamaha, KTM.

DAVID CASTEU DISPOSE DE L'ARME FATALE...

Cette arme est Française.

Cette année, elle équipe cinq marques sur le Dakar. KTM, Husqvarna, Yamaha, Sherco et Gas Gas.

Au total, entre les Teams d’usine et les Teams privés, elle est adoptée par sept motards sur dix, prenant le départ de l’évènement.

Elle mobilise dix personnes en permanence sur le terrain.

Son nom ? Desert Race…

Son secret ?

Le même depuis 1982, avec évolution permanente.

 

LA  RÉVOLUTION PERMANENTE

Le bib mousse.

Une technologie anti-crevaison, qui consiste à remplacer l’air du pneumatique par un anneau de mousse. une invention révolutionnaire et qui tient toujours le haut du pavé!

Cet anneau de mousse offre une pression de gonflage équivalente à 1,2 bar. Il dispense de chambre à air. Il est ainsi plus léger qu’une chambre à air et offre de meilleures performances grâce à une économie de poids.

Mais alors?

L’arme absolue?

La voici.

BIENVENUE DANS LE MONDE DES VAINQUEURS!

 

L’arme fatale est un pneu.

Le Michelin Desert Race.

Équipé du Bib Mousse, mais ce n’est pas tout!

Jusqu’aux années récentes, le problème était, vu la puissance démentielle à la roue arrière, de garder un pneu intact sur des centaines de km de rocaille ou de sable et de façon non accessoire de faire passer la puissance, donc d’adhérer.

Aujourd’hui, le plus important est devenu l’adhérence de la roue avant en virages secs et en courbes.

Sebastien Guilhem, développeur du produit…

« Le Dakar traverse de plus en plus souvent des pistes sinueuses. Pour le Desert Race avant, nous avons travaillé sur l’architecture et la structure. Et bien entendu sur le matériau de la bande de roulement. »

C’est ce qui s’appelle une formidable langue de bois.

Très habituel … quand il s’agit d’une arme absolue. ..

Benoit Jallat, technicien d’écurie, ne dévoile que la méthode.

« Après des mois de mise au point sur la tenue de piste et d’usure, nous avons fait tester le Desert Race durant le Rallye du Maroc 2011 par KTM et Yamaha. Le feed-back des pilotes a été important, surtout de la part de Coma. Mais notre vrai test grandeur nature c’est le Dakar ».

Ce que l’on appelle un test grandeur nature, voilà ce que cela donne en chiffres.

22 motos officielles équipées, 70 % du plateau de privés montés en Desert Race, 2500 pneus seront changés au total, on prévoit au moins 3000 interventions.

Durée du test : 8391 km.

Pour chaque moto ! (Du moins celles qui iront au bout… )

La gagne est à ce prix.

Jean Louis Bernardelli

Photos : ASO – DDPI

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis