DAKAR 2012 : DAVID CASTEU NOUS PARLE DE SA JOURNEE DE REPOS A COPIAPO

Un emploi du temps au gré du … vent !!!

‘’ La nuit on se gèle sous la tente, le jour, on meurt de chaud ! ‘’  lâche David Casteu, casquette ELF vissée sur la tête et lunettes de soleil pour se protéger les yeux.

Sur ce plan, tout va bien après sa piqûre en début de semaine. Ce n’est qu’un mauvais souvenir.

Comment occupe-t-on une journée de repos ?

‘’A tout et à rien ! A circuler dans le bivouac, à préparer son road-book du lendemain, à se restaurer le midi et le soir…  et surtout à ne pas se laisser porter vers la somnolence pour ne pas être cotonneux ensuite ! ‘’ précise le niçois.

Il n’omet pas de caresser sa Yamaha aux mains des mécaniciens pour une révision totale et le changement de quelques vis, caoutchouc et autres… secoués par cinq jours d’intense course.

‘’ Je profite de l’équipe. Je tourne, je vire, je papote, il faut rester actif dans le sens large du terme pour garder le rythme qui m’habite. ‘’

Il s’échappe du côté de ses potes ‘amateurs’, une virée malgré le soleil de plomb et la poussière du bivouac.

‘’ J’ai en mémoire, lorsque j’étais ‘amateur’, d’une visite de Fabrizio Méoni. Cela m’avait ému de voir qu’un pilote ‘pro’ de son envergure vienne bavarder avec moi. L’italien parlait fort bien le français… J’agis de la sorte auprès de mes amis amateurs, me souvenant l’effet porteur sur moi ! ‘’

 

Demain, les choses sérieuses reprendront le cours de leur histoire. On rentrera dans la 8ème étape, toujours au Chili entre Copiapo et Antofagasta.

Une remontée plein nord qui se poursuit pour les rescapés des quatre familles qui composent ce rallye-raid.

‘’ Je suis prêt à tout affronter. L’année dernière, j’ai vécu l’enfer, cette année, je vis une course bonheur sans m’enflammer.  Un vrai plaisir. Je n’ai plus d’angoisse comme par le passé. Je vis au jour le jour et ne me projette plus lointainement ! Tout le monde parle de l’étape marathon. J’ai confiance dans l’équipe, elle est professionnelle, rodée et mettra tout en œuvre pour que nous la vivions dans les meilleures conditions. ‘’

Gilles GAIGNAULT

Photos : Team Casteu

Sport

About Author

gilles