AFRICA RACE: LE LAC ROSE ET LA VIE EN BLEU…

Jean Louis Schlesser a donc gagné pour la quatrième fois un rallye « rebirth » auquel il se donne corps et âme depuis des années, en dehors du Championnat du Monde des Rallyes Raids.

Oscar Polli à moto, Tomas Tomecek en camion, de très beaux vainqueurs pour une épreuve sublime.

DU BLEU MAIS AUSSI DU BLUES…

Schlesser et son motard-navigateur Esquirol, en ont aussi bavé.

Plantages, mais dixit le pilote, le tarmo à côté est un artiste de la pelle, crevaisons, et presque le drame fatal le dernier jour, accrochage dans les dunes avec la voiture de Loomans, plantée dans le sable juste sous la crête d’une barkhane, donc invisible.

Ils n’ont pas gagné toute les étapes, loin s’en faut, ils ont gagné celle qu’il fallait, en étant seuls à passer là où la troupe est restée scotchée.

Déclaration de JLS…

« Je suis trés heureux d’être arrivé ! La dernière étape était  très compliquée en navigation mais aussi car le sable était très mou. Nous nous sommes plantés deux fois au km 17 et avons dû sortir les plaques ! Un peu plus loin, nous avons percuté, sans conséquence, Jackie Loomans qui était planté en bas d’une dune. Une nouvelle fois, Cyril a fait du bon boulot… il a de l’avenir ! J’ai beaucoup apprécié cette collaboration. Cette année le rallye était très dur et chaque jour il s’est beaucoup investi pour donner le meilleur de lui-même. Et voilà le Lac Rose, symbole d’une arrivée à Dakar et on aura  aussi le temps de fêter cela avec toute l’équipe. »

TOMECEK, UN TCHÈQUE… HAUT PORTEUR!

La catégorie auto-camions est commune.

Pas de classement à part pour les pachydermes.

Mais quelle démonstration!

On a ainsi vu un camion, le Man d’Elisbete Jacinto, gagner une spéciale, chose rarissime en Rallye raid, ce doit être la deuxième fois depuis la création du Paris-Dakar.

OUPS! LE MAN EST UN JOUET AUX MAINS D'ELISABETE JACINTO

Ensuite, cette sublime deuxième place au classement général, du Tatra due l’équipage Tchèque Tomecek-Moravek.

On le sait depuis l’épopée De Rooy (père, le fils est peut être en train de gagner le Dakar en Amérique du Sud), les camions, c’est infiniment beau.

On vous reverra avec plaisir.

MOTOS: ON RESTE…POLLI!

Oscar Polli (KTM) a dû batailler jusqu’au dernier jour avec Norbert Dubois et Xavier Moreau pour garder sa première place sur le podium.

On a même cru que dans la dernière spéciale, le « grand » (au milieu de la photo, Norbert Dubois) allait prendre le ponpon.

Il s’en faut de peu…

Alors qu’en autos-camions, les différences de temps à l’arrivée sont assez colossales, ici, les motards se départagent sur moins d’une demi heure. Belle bagarre, permanente, absolue. ce que l’on aime.

La conclusion?

Un ami photographeamoureux de l’Afrique et qui suivait une fois de plus l’Africa cette annèe, Alain Rossignol, qui me dit un soir…

« C’est un vrai beau Dakar! ».

Le mot judiciairement interdit sur cet Africa Race mais tellement sur les lèvres et dans les têtes de tous…

Voilà, Thierry Sabine est vraiment vivant…

C’est aussi une très bonne nouvelle.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Alain ROSSIGNOL- Jorge CUNHA

 

RÉSULTATS COMPLETS:

 http://www.africarace-live.com/fr/cla-etp12.html

Motocross Sport

About Author

jeanlouis